Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 Fusillade et Tir dans la coque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Vincenzo Doria
Quartier maître


Messages : 930
Date d'inscription : 09/01/2012

Infos
Nationalité: ???

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Jeu 31 Oct 2013 - 19:03

Extrait du wiki, et je me souviens l'avoir lu dans le bouquin d'Oexmelin:

Citation :
Remarquables chasseurs, les boucaniers étaient aussi très à l’aise sur un bateau. De constitution solide et bien nourris ils étaient redoutables combattants. Par ailleurs, ils étaient tous porteurs d’un fusil de quatre pieds de canon appelé le « fusil à giboyer », de qualité inégalée, comme le précise OExmelin. La précision de leur tir permettait aux flibustiers de supprimer à distance une bonne partie de l’équipage adverse, ce qui évitait l'abordage ou à se risquer trop près des canons ennemis. Ces fusils se chargeaient d’une manière exceptionnellement rapide pour l’époque et pouvaient tirer trois coups pendant qu’un fusil militaire n’en tirait qu’un seul. La poudre, de première qualité et également fabriquée tout exprès pour eux, venait de Cherbourg ; on l’appelait « poudre de boucanier » et elle se conservait dans des calebasses ou tubes de bambou bouchés à la cire. Les flibustiers, souvent anciens boucaniers, étaient accrochés en haut des mâts et décimaient leurs adversaires avec une facilité déconcertante
Moi je dis que les pirates, on devrait pas avoir de malus à la fusillade Razz

Plus sérieusement, vous avez la preuve que des fusils très efficaces existaient à l'époque. Sinon merci Ody, et hésitez pas à faire des retours du coup sur les prochaines fusillades pour qu'on voit si ça change réellement les données.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erick lerouge
Gabier


Messages : 146
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Jeu 31 Oct 2013 - 23:10

Ah Oexmelin Very Happy 

ça devrait être interdit de naviguer dans les caraibes sans avoir lu son livre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mar 12 Nov 2013 - 17:59

Hugues de Nozeroy a écrit:
par contre afin d'augmenter les dégâts on peut peut être prendre en compte l'utilisation de la grenade ( les grenadiers apparaissent au 17° ) par contre je ne sais pas s'ils étaient utilisés sur des navires ni l’efficacité des grenades a cette epoque
Je viens de trouver dans des documents (recueils historiques et archives)

En 1607 des navires portugais avaient utilisé contre des hollandais des pots-à-feu.

En 1664 des français avaient utilisés contre des turcs des lances-à-feu et des grenades.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugues de Nozeroy
Gabier
avatar

Messages : 447
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 53
Localisation : ile de france

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mar 12 Nov 2013 - 19:55

sinon :
http://historic-marine-france.com/uniforme/uniformeimagerie.htm

on a une gravure d'un grenadier

Fin du 17 èm siècle Grenadier de marine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastien
Gabier
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 61
Localisation : Asnières 92

Infos
Nationalité: Français Français

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mar 12 Nov 2013 - 21:45

Pour les grenades, j'ai une très grosses réticence, d'une part c'est une enveloppe en forme d'obus, chargée de poudre et de bouts de ferailles ( ronde), dotée d'une mèche de mise à feu qu'il fallait enflammer avant de lancer ..
Que sont emploi en naval ait été utilisé, c'est probable, possible mais dans des très bonnes conditions météo, mer calme, ni pluie, ni vent.
Imaginez, simplement, le lanceur qui tente de balancer un tel engin sous la pluie, c'est impossible.. sous des rafales de vent, pas plus et si jamais cela tangue , il risque de se faire exploser lui même et son navire !
En ce qui concerne les pots- à -feu, ce n'était certainement pas en haute mer mais en approche de rades abritées.
Pour les lance-feu contre les turcs, cela devait se passer en méditerranée, mer plutôt calme, peu pluvieuse et dans un affrontements de galères à fond plat...
Bref, la grenade, très, très bof !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pistol Pete
Mousse
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 25/08/2013

Infos
Nationalité: Anglais Anglais

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mar 12 Nov 2013 - 22:01

sebastien a écrit:
Pour les grenades, j'ai une très grosses réticence, d'une part c'est une enveloppe en forme d'obus, chargée de poudre et de bouts de ferailles ( ronde), dotée d'une mèche de mise à feu qu'il fallait enflammer avant de lancer ..
Que sont emploi en naval ait été utilisé, c'est probable, possible  mais dans des très bonnes conditions météo, mer calme, ni pluie, ni vent.
Imaginez, simplement, le lanceur qui tente de balancer un tel engin sous la pluie, c'est impossible.. sous des rafales de vent, pas plus  et si jamais cela tangue , il risque de se faire exploser lui même et son navire !
En ce qui concerne les pots- à -feu, ce n'était certainement pas en haute mer mais en approche de rades abritées.
Pour les lance-feu contre les turcs, cela devait se passer en méditerranée, mer plutôt calme, peu pluvieuse et dans un affrontements de galères à fond plat...
Bref, la grenade, très, très bof !

Rien que sur terre les grenades n'ont été que très peu utilisées car trop compliquées et dangereuses a mettre en œuvre, et encore que pour les sièges ou les attaques de fortifications de campagne. Donc comme Sebastien, je ne suis vraiment pas convaincu de la nécessité de les intégrer au jeu, même si il y a eu des cas (isolés) d'utilisation en mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willem Hartog
Gabier


Messages : 136
Date d'inscription : 17/09/2013
Age : 29
Localisation : Paris

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mar 12 Nov 2013 - 22:03

Si la grenade était utilisée, c'était juste avant un abordage. En ce qui nous concerne, ce serait plutôt pendant les fusillades. Lorsque les navires sont bord à bord, une petite charge lancée sur le pont ennemi et hop, un trou dans les rangs de l'équipage adverse.

Quelqu'un a-t-il effectué une fusillade depuis que notre cher admin a augmenté son efficacité ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastien
Gabier
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 61
Localisation : Asnières 92

Infos
Nationalité: Français Français

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mar 12 Nov 2013 - 23:10

Pour terminer avec les grenades, c'étaient des armes peu efficaces et dangereuses, néanmoins, les soldats utilisant ce "machin" sont entrés dans le panthéon militaire européen sous le nom de "grenadiers", non pour l'efficacité de ce matériel que par leur qualité physique, permettant de lancer une masse de 1 ou 2 kgs à plusieurs mètres.. et surtout en faisant preuve d'un indéniable courage et d'une grande robustesse.
Il faudra attendre la fin du XIX° siècle pour voir apparaître les premières grenades modernes et surtout la Grande Guerre, qui les a banalisé par un emploi massif dans les tranchées .
Bref, grenades, pourquoi pas mais en termes de wargame, cela donnerait :
S'éteint en vol - 50%, ne s'allume pas -10%, explose au lancement - 10%, loupe sa cible -20%, touche la cible sans faire de dégâts - 5%, touche la cible en faisant des dégâts -5%........Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthurio
Gabier
avatar

Messages : 419
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : FDLC

Infos
Nationalité: Français Français

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mer 13 Nov 2013 - 0:20

sebastien a écrit:

Pour les lance-feu contre les turcs, cela devait se passer en méditerranée, mer plutôt calme, peu pluvieuse et dans un affrontements de galères à fond plat...
Bref, la grenade, très, très bof !

Javier tu entends ça ? Encore un qui n'était pas là cette semaine Very Happy Very Happy 
d'ailleurs j'espère que tu n'était pas en mers ces jours ci , moi j'ai pris des photos magiques .... Mais de la plage Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mer 13 Nov 2013 - 7:14

sebastien

Les mèches brûlent même sous l'eau !

Les grenades étaient lancées quand les navires étaient bord à bord et souvent depuis les hunes où les vergues, où depuis le pont ennemi par les écoutilles pour l'ennemi qui était en bas.
Les grenades étaient des engins qui tenaient dans la main et étaient bien incapable de faire "sauter" un navire.





Où a-tu vu que les galère étaient à fond plat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincenzo Doria
Quartier maître
avatar

Messages : 930
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 36
Localisation : A l'Ouest

Infos
Nationalité: ???

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mer 13 Nov 2013 - 17:05

En Méditerranée, c'est surtout les feux grégeois qui furent utilisés...en particulier par les Byzantins, à partir du 9ème siècle ap JC, ce qui leur donna toujours un vrai avantage dans les combats navals, notamment face aux Ottomans.

Concernant les grenades, les inventeurs en sont les mongols, sous Koubilai Khan. On en a retrouvé les restes dans les fouilles archéologiques sous marines récentes sur les cotes japonaises de Kyushu, lorsque la Horde d'Or a tenté d'envahir le pays en 1281....et que la flotte a péri engloutie par un typhon, le fameux "kamikaze"(vent divin)

C'est d'ailleurs la seule fois où on a retrouvé des navires à fond plat utilisés en mer.....en fait les Mongols avaient pas assez de navires pour débarquer des centaines de milliers de soldats, du coup ils n'ont attendu "que" deux ans avant de lancer leur flotte qui n'était toujours pas prête. Et donc composée de navires à fond plat pris aux Chinois qui ne s'en servaient que sur leurs rivières, elle a péri en grande partie à cause de ça.

Sinon +1 Bertrick, les birèmes, trirèmes et autres quadrirèmes de l'antiquité n'avaient pas de fond plat.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oddball
Maître de Jeu
avatar

Messages : 4875
Date d'inscription : 05/06/2011
Age : 32
Localisation : Strasbourg

Infos
Nationalité: Espagnol Espagnol

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mer 13 Nov 2013 - 19:13

Vincenzo Doria a écrit:

C'est d'ailleurs la seule fois où on a retrouvé des navires à fond plat utilisés en mer.....en fait les Mongols avaient pas assez de navires pour débarquer des centaines de milliers de soldats, du coup ils n'ont attendu "que" deux ans avant de lancer leur flotte qui n'était toujours pas prête. Et donc composée de navires à fond plat pris aux Chinois qui ne s'en servaient que sur leurs rivières, elle a péri en grande partie à cause de ça.
quid des drakkars ? scratch 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caraibes1712.probb.fr
Willem Hartog
Gabier


Messages : 136
Date d'inscription : 17/09/2013
Age : 29
Localisation : Paris

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mer 13 Nov 2013 - 19:52

Je ne suis pas spécialiste mais si je me souviens bien, les drakkars ne sont pas à fond plat même si ils sont petits et à faible tirant d'eau. Ce qui leur permet de tenir en mer est la flexibilité de leur coque (en caricaturant un peu, ce sont plus des tapis flottants que des navires). Hormis cette souplesse, leur conception est assez classique pour des navires de pleine mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincenzo Doria
Quartier maître
avatar

Messages : 930
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 36
Localisation : A l'Ouest

Infos
Nationalité: ???

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mer 13 Nov 2013 - 20:07

Wiki is your friend Smile (pas de fond plat pour le drakkar, juste un faible tirant d'eau)

Citation :
Les premières embarcations scandinaves étaient des pirogues, connues au Danemark à partir du VIe millénaire avant notre ère. Peu à peu, leurs bordés furent réhaussées au moyen de planches. Le premier bateau véritablement original est gravé dans la pierre et c'est ce même type qui va être mis au jour par les fouilles de Hjortspring au Danemark. Ce modèle unique, différent de la pirogue, daterait de 350 avant notre ère. Puis, vers 300-400, les navires scandinaves commencent à ressembler aux drakkars que nous connaissons. À ceci près, qu'ils n'ont toujours pas de voile ni de quille, mais une sole - une simple planche - pour constituer le fond de la coque (navire de Nydam ou d'Halsnøy ). Vers 650, les Scandinaves ajoutent finalement une voile. Cette « nouveauté » les oblige à doter leurs navires d'une quille. La quille permet de fixer le mât et de réduire la dérive. Les Scandinaves connaissaient la voile depuis longtemps, mais il semblerait que des contraintes ethno-sociologiques les aient encouragés à se déplacer à l'aviron. On pense que le prestige d'un équipage nombreux primait sur la nouveauté et le progrès que pouvait représenter l'usage de la voile. La voile aurait cependant été adoptée par les commerçants et les pêcheurs, tandis que les chefs de guerre auraient privilégié l'apparat. Or, les navires découverts dans les tombes, étaient des navires d'apparat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pistol Pete
Mousse
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 25/08/2013

Infos
Nationalité: Anglais Anglais

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Jeu 14 Nov 2013 - 0:59

Bertrick a écrit:


Les grenades étaient lancées quand les navires étaient bord à bord et souvent depuis les hunes où les vergues, où depuis le pont ennemi par les écoutilles pour l'ennemi qui était en bas.
Les grenades étaient des engins qui tenaient dans la main et étaient bien incapable de faire "sauter" un navire.
Tu peux me donner une source s'il te plait ? Je ne suis pas spécialiste de la marine mais j'ai lu dans un bouquin (dont j'ai oublié la référence Embarassed ) que les grenades marines sont un peu comme les épées a deux mains du Moyen-Age: il y en avait, pour faire beau, pour épater la galerie mais d'aucune utilité ni efficacité au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orsu
Matelot
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 18/04/2014

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mer 11 Juin 2014 - 9:09

Fusillade:j'ai tenté,en l'état peu ou pas d'interêt.
Proposition:Cibler les tirs sur les officiers.Nelson n'a pas été flingué par une balle perdue.c'est un tireur d'élite placé dans les hunes qui l'a touché.Certains prétendent que c'est avec un Charleville mod 1777,je penche plutôt pour une carabine de Versailles,plus adaptée au tir de précision.
Déjà en 1712 il y avait des armes assez précises et des tireurs assez bons pour réaliser e genre de carton,contrairement aux idées reçues.Certains fusils de remparts étaient déjà précis à 200 m servis par un bon tireur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orsu
Matelot
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 18/04/2014

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mer 11 Juin 2014 - 9:39

http://www.tircollection.com/t12470-fusil-de-rempart
Un exemple de fusil de rempart.Comme dit dans le commentaire;"ca envoyait du pâté..."
Nelson fait partie des victimes, tué par un gabier du Redoutable, tireur d'élite qui, depuis, la hune d'artimon, a visé l'homme le plus décoré du groupe d'officiers se tenant sur le Victory. Il a néanmoins offert à l'Angleterre sa plus belle victoire.
pour illustrer mes propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Firmin Baton.
Gabier
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 26/01/2014

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mer 25 Juin 2014 - 10:15

L'Histoire me surprendra toujours !

La fusillade, aux dernières nouvelles, était plus efficace pour les militaires et les capitaines "issus de l'armée".

Mais peut être que mes infos sont un peu faisandées.

De nuit, elle est plus précise que la canonnade il me semble aussi.

Je dis des conneries ?

Ta proposition Orsu, si j'ai bien compris, c'est de l'améliorer pour en faire une action dévastatrice sur les officiers. ça peut avoir son utilité. Perdre un officier, ça fait toujours mal au ***.
On peut aussi penser à ajouter un officier fusilier ? Une sorte de Guillaume Tell du 18e qui améliorerait la qualité des fusillades ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2605
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mer 25 Juin 2014 - 12:42

Jean-Firmin Baton. a écrit:
L'Histoire me surprendra toujours !

La fusillade, aux dernières nouvelles, était plus efficace pour les militaires et les capitaines "issus de l'armée".

Mais peut être que mes infos sont un peu faisandées.

De nuit, elle est plus précise que la canonnade il me semble aussi.

Je dis des conneries ?

Ta proposition Orsu, si j'ai bien compris, c'est de l'améliorer pour en faire une action dévastatrice sur les officiers. ça peut avoir son utilité. Perdre un officier, ça fait toujours mal au ***.
On peut aussi penser à ajouter un officier fusilier ? Une sorte de Guillaume Tell du 18e qui améliorerait la qualité des fusillades ?

Les navires royaux avaient toujours à bord une unité de soldats de marine surtout pour juguler les mutineries mais aussi pour les "coups de main" à terre ( attaque d'une batterie côtière) où en mer (abordage à partir de chaloupes)
Leur nombre dépendait de la taille du navire, 10 à 12 sur un cotre, de 40 à 60 sur une frégate.
Ces hommes servaient à la manœuvre sur le pont (haler les bras où les drisses pour hisser une voile où orienter une vergue, virer au cabestan). ils servaient aussi les canons et bien sûr ce sont eux qui dispensaient le feu de mousqueterie (plus efficace que les marins parce que plus disciplinés et tirant en salve au commandement).

Pour l'officier de fusilier, le problème c'est que les corsaires, marchands et pirates n'avaient pas d'infanterie embarquée.

NB : Un capitaine de flibuste (l'Olonnais) avait à son bord un groupe de tireurs d'élite issue des boucaniers (il avait été boucanier lui-même) donc excellents tireurs puisque chasseurs et possédant un fabuleux fusil tout spécialement fabriqué pour eux près de Rouen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orsu
Matelot
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 18/04/2014

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mer 25 Juin 2014 - 16:40

Exactement.On snipe les officiers,avec un malus pour les snipers marchands(censés tirer comme des brêles).
Ou alors,plusieurs niveaux de tireurs(a rajouter en dessous du charpentier)sur le même principe:Tout le monde part au même degré 0 de la vie sur terre,et ,au fur et à mesure des tirs réussis,on progresse jusqu'à prêtre de la mort.Monsieur tireur d'élite,avec des résultats de shoots en adéquation.
Les snipers pourraient aussi se faire deglinguer au même titre que les autres officiers en cas de canonnade ennemie(en cas de tirs dans les gréements ou de dématage?)
On pourrait aussi imaginer un résultat intermédiaire entre balle perdue et en pleine tête qui consisterait à"clouer"l'officier,en clair qu'il soit obligé de planquer ses miches,l'empéchant de remonter le moral de son équipe d"abordage par exemple.
Ca donnerait une utilité à ces tirs qui pour l'instant...
J'oubliais:choix de l'officier visé avant le tir à cocher sur le même système(ex:je fume le médecin)et les conséquences qui vont avec..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orsu
Matelot
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 18/04/2014

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   Mer 25 Juin 2014 - 16:44

Je vais commander de ce pas un fusil de rempart comme sur la photo.Avec une lunette a grossissement 5,type Galilée...Mmmm  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fusillade et Tir dans la coque   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fusillade et Tir dans la coque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» elec pour px dans vieille coque.
» Fusillade et Tir dans la coque
» [PROBLEME] fissure coque arrière SGS3 bleu
» Position antennes sur Radio 2,4 Ghz
» A la recherche d'une housse pour mon FT3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: Le Jeu [HRP] :: Gameplay-
Sauter vers: