Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 La mer ça souffle et ça mouille ….

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hugues de Nozeroy
Gabier
avatar

Messages : 447
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 53
Localisation : ile de france

MessageSujet: La mer ça souffle et ça mouille ….   Jeu 31 Oct 2013 - 9:42

/HRP bon vu que l’on est tous bloqués par la tempête autant en profiter pour faire un RP collégial sur nos aventures dans cette tempête. Je commence  /HRP




Le port pirate était balayé par la tempête, le vent s’engouffrait avec une force incroyable dans les ruelles de la ville, la pluie frappait les tuiles avec une violence inouïe.

Sur le quai la Louve était ballottée par la houle, ici les navires étaient dans ce port naturel un peu près à l’ abri, l’apparente tranquillité de la mer dans cette crique était pour Hugues une invitation à prendre la mer

- Pedro … on va faire un tour en mer.  

Cela faisait plusieurs jour que l’équipage était inactif et Hugues voulait que ses hommes ne soient pas trop oisif.

- Capt’ain vous été fol… la tempête est là …

- Que nenni mon brave … un peu de vent n’a jamais fait de mal à personne, on appareille dans une heure.


Une heure plus tard la Louve pris le chemin du large toutes voiles dehors, à peine le chenal du port passé, et  dès qu’elle eut quitté l’abri des montagnes environnante, elle fut prise dans un courant marin très fort et commença à giter dangereusement, la mer avec des creux de plusieurs mètres semblait vouloir avaler le navire, le vent s’engouffrait dans les voiles avec une violence surnaturelle.

- Capt’ain je vous l’avais dit on va tous y passer….. Poséidon va nous croquer à son déjeuner …

Hugues regretta d’un coup sa décision, mais ne voulut pas devant l’équipage perdre la face.

- Mais non… arrêtez de faire les pucelles, c’est juste une petite brise …  

Un marin vint affolé rejoindre Hugues.

- Capt’ain vous allez tous nous tu…..


Il n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’une lame plus forte que les autres  balaya le pont du navire et l’emporta par-dessus le bastingage en lui éclatant au passage la tête contre un canon.

- Heu…. Bon on va peut-être rentrer ….Pedro demi-tour on rentre  au port

Sa phase a peine terminée qu’un coup de vent arracha une partie des voiles, tandis qu’une vague projeta la louve sur le côté lui imposant une gite très impressionnant , des tonneaux mal attachés roulèrent sur le pont, l’un deux frôla Hugues et  dans un bruit d’os broyés finit sa course sur la poitrine du jeune mousse qui fut tué sur le coup, tandis que deux autre marins passèrent  par-dessus bord avec des cris d’épouvante ..

La Louve fut alors prise dans des vent contraires et plutôt que se reprocher du port s’en éloigna progressivement, Hugues voyait déjà son beau navire tous neuf finir sur les récifs qui s’approchait dangereusement de la coque du navire..

CRAAAAAAACCCCCCCCCC..............  un bruit sourd résonna et fit trembler le navire …

- Capt’ain on a touché un récif …..

Heureusement la navire était solide et la voie d’eau dans la cale fut assez mineure et fut rapidement colmaté, mais au passage un autre marin pris de panique, en remontant de la cale fut happé par une bourrasque de vent qui le d’équilibra et l’envoya dans la mer en furie rejoindre ses ancêtres.

Une nouvelle bourrasque mais celle-ci surement envoyé par les dieux, remis la Louve dans la direction du port, celle-ci repris le chemin du chenal et vint accoster sur le quai..
Le navire était en piteux état … les voiles arrachées, des cordages emmêlées, des restes de tonneau et de divers résidu de bois jonchaient le pont dans un désordre impressionnant..

- Bon …. ça fait du bien de prendre l'air,n'est'il pas messieurs.... Bah.... allez bougez vous … on range maintenant ….

Hugues voulait que ses hommes soit actifs et bien il fut servi, il se promis de ne plus reprendre la mer par gros temps et il retourna dans sa cabine déboucher un bouteille  de vin en attendant que ses hommes réparent le navire et surtout que cette foutue tempête cesse..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La mer ça souffle et ça mouille ….
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Aubert, Brigitte] Le souffle de l'ogre
» [Patterson, James] Souffle le vent
» [Bloch, Muriel] Le souffle des marquises
» "Bouts de Planète", paysages à couper le souffle
» [Werber, Bernard] Le cycle des dieux - Tome 2: Le souffle des dieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au fil de l'eau-
Sauter vers: