Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 [Anim Noël 4] Que Dionysos bénisse vos Os

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Une commère
Personnage non joueur (PNJ)
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 20/05/2012
Localisation : PNJ Forum

MessageSujet: [Anim Noël 4] Que Dionysos bénisse vos Os   Jeu 26 Déc 2013 - 9:15

Tout à tour imprimeur hérétique, libertin œcuménique, révolutionnaire romantique et propriétaire terrien il est un homme qui dans les Caraïbes du 17ème siècle a pris une place et laissé une trace indélébile.
C'est à Trévise, une petite ville d'Italie que nous trouvons la première trace de notre héros lorsqu'il y naquit vers 1571. Son esprit rebelle et ces publications, il est alors imprimeur en les murs de la Sérénissime, font des vagues dans la petite cité état et l'oppose au Doge Marino Grimani. Celui-ci, las de ces pamphlets hérétiques le banni de la cité pour « publication d'écrit de nature à troubler l'ordre public. », dès lors l'esprit éclairé et libertin n'aura de cesse de propager ces idées d'un autre temps et fort d'une lettre de course obtenue du Stadthouder il débarqua dans ces eaux turquoise...


Hyppolite Lacroix venait d'entamer la lecture d'un manuscrit sur celui qu'on avait surnommé « Le Vénitien » et ce n'est que tard le soir qu'il ne revint de sa plongée dans le passé à la lueur d'une bougie. La salle de lecture fermait ces portes, il rangea ces lunettes et remis son caban. Les jours suivants furent consacrer à la prise de notes, mais aussi à la recherche d'un capitaine prêt à conduire l'expédition. En effet, les indications du manuscrit ne laissaient planée aucun doute, son héritage se cachait encore quelques parts en ces mers...




Vue du Grand Canal par Canaletto en 1730
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Une commère
Personnage non joueur (PNJ)
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 20/05/2012
Localisation : PNJ Forum

MessageSujet: Re: [Anim Noël 4] Que Dionysos bénisse vos Os   Sam 28 Déc 2013 - 9:25

Les ami(e)s

« Le Vénitien vous aime » plus qu'une citation (et un nom de navire... eh oui) ces quelques mots résument à eux seul la complexité de l'homme. Arrivé au printemps 1606 il retrouve très vite un certain François Lespinasse, ami et pirate qui l'entraînera dans le côté obscure de la force sans trop pousser puisque Pietro Luigi déjà embrassait des idées de liberté et utopique. Avec lui et celle qu'il considère lui-même à bien des égards être un modèle - Camille Guerezenn, ils pillent et prennent au siens de la Horde au drapeau Noir un nombre impressionnant de ports et sèment la terreur dans toutes les Caraïbes. Las, l'essoufflement aidant il créera pour réunir autour de lui de nombreux amis La Cour des Miracles qui verront se grouper des noms connus tel que Rick Bald, Bram Hawkins, Ghyz Lane ou encore Alan Donaldson... Mais jamais il ne renia ces idées utopiques.
Chemin faisant il amusait autant qu'il n'irritait et à la longue liste de ces détracteurs, la liste non moins longue de ces amis faisait écho. La Niña, Inugo, Adam Smith ou Bartholomew Roberts, jeune pirate qu'il pris sous son aile et même les Maréchaux (auquel il s'était si souvent opposés) comptèrent parmi ces relations amicales et de libations.

« Qu'au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi
Mieux vaut attendre un peu qu'on le change en ami... »



La Barque longue au nom prédestiné de Dionysos se déhalait de la rade de La Havanne. Quittant le mouillage au petit largue, seuls les huniers sont établis les basses voiles sont prêtes à être envoyées, le navire avance lentement. Quelques jours plus tard il fit provision d'eau douce à Bahia de cabanas avant de laisser par bâbord la Punta Los Pocillos et de filer Sud - Sud-Est.



Représentation d'une barque longue par Géroult du Pas vers 1710. (G.Delacroix)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Une commère
Personnage non joueur (PNJ)
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 20/05/2012
Localisation : PNJ Forum

MessageSujet: Re: [Anim Noël 4] Que Dionysos bénisse vos Os   Jeu 2 Jan 2014 - 9:20

Les amours

Aux amours platoniques alternèrent les amours plus libertins de cet homme qui ne l'était pas moins. À la liberté de pensée et d'esprit s'ajoutait celle d'aimer les femmes et plus particulièrement celle qui étaient déjà mariées. Conquérir les épouses des gentilshommes était devenu sa marotte, assouvissant son gout de la provocation envers leurs maris et le clergé qu'il honnissait tant en les poussant à l'adultère et aux pêchés de chair. L'une de ces femmes marquera plus particulièrement la vie de notre trublion : Louise de Castenac. Épouse du sieur corsaire Enguerrand de Marigny qui lui donnera en janvier 1607 un fils, Arthurio. Fils qu'il reconnut et pour lequel il s'installa sur des terres pour y promulguer les préceptes du livre Utopia.

Mais c'est avec une autre qu'il se mariera quelques années plus tard en l'église de Montforum en présence d'une foule nombreuse et hétéroclite. Ama Perez devint sa femme, non sans avoir devant l'autel provoquer un échange entre son futur époux et celui qui la couvait du regard depuis tant d'années l'ami Inugo Montoya. Le banquet qui s'en suivi sur le parvis fut d'un faste grandiose tout en conservant la simplicité de ces repas de famille dominicale et l'on y bût, mangea et fuma plus que de raison pour certains. La légende raconte qu'il eu également un fils avec Ama Perez et qu'il se serait nommé ou surnommé Tartane... mais aucun registre à ce jour n'a pu nous confirmer cela.

Cependant, le mariage et la paternité n'eut pas raison de ces penchants libertins. Et c'est à bord d'un navire marchand qu'il ouvrit une maison de la luxure flottant où il tenta de fricoter avec une certaine Lucilla...



... Hyppolite Lacroix leva son nez du manuscrit qu'il tenait entre ses mains. Dans une série de parchemins qu'il avait lu quelques jours avant, ce Casino (maison de prostitution en italien) y était mentionné ou à tout du moins son convoyage vers son lieu d'amarrage. Il se souvenait bien de ce passage qui décrivait qu'une avarie avait jeté à la côte le navire non loin de la Punta Gallinas et manqua de la faire naufragé. Depuis plusieurs jours le Dionysos était sur les traces de ce navire nommé Grappa et Hyppolite espérait bien que sur place les registres ou les histoires locales en diraient plus sur son compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Une commère
Personnage non joueur (PNJ)
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 20/05/2012
Localisation : PNJ Forum

MessageSujet: Re: [Anim Noël 4] Que Dionysos bénisse vos Os   Jeu 9 Jan 2014 - 10:57

Les emmerdes

« Mais les braves gens n'aiment pas que,
L'on suive une autre route qu'eux »



L’histoire est semée d’embûches pour notre héros. Nous avons déjà évoqué les raisons qui l’on poussées à rejoindre les caraïbes. Bien entendu même si ces eaux sont loin des tumultes des cours d’Europe les courants de pensée n’en reste pas pour le moins classique. Aussi dès son arrivé le Vénitien se mit du monde à dos. Epris de liberté et de lumière le voilà au matin du 14 juillet 1607 haranguant la foule du haut des barricades qui ont étés dressées en la ville de Montforum. L’on y juge à cet époque plusieurs corsaires qui risquent la peine de mort et fidèle à ces idées le voilà qu’il soulève la population contre l’autorité du gouverneur entrainant dans son sillage de nombreux autres corsaires et anonymes. S’ils contrôlèrent la ville pendant un temps, l’arrivée d'Europe du Cardinal D'Inquisio changea la donne. Les loyalistes reprirent le contrôle et Pietro-Luigi fût jeté au cachot avec les meneurs de la révolution. Nulle ne sais avec exactitude ce qui se passa dans ces geôles – bien que les registres aient stipulés les décès d’un certains nombres de prisonniers- ni ce qu’il advient des entrevues entre le Cardinal et Le Vénitien. Si le cardinal à son retour en Europe soutenu avoir fait abjuré au Vénitien sa foi, nulle écrit n’a pu nous le confirmé. Toujours est-il que de cet épisode douloureux de sa vie la vénitien sortit meurtri dans sa chaire et dans son âme. Il se retira dès lors dans son domaine de…

... Hyppolite Lacroix fût interrompu dans ces lectures par l’anormale activité qui régnait à bord du Dyonisos. Monté sur le pont, il vit le capitaine faire mettre les chaloupes à la mer.

C’est ici monsieur Lacroix, là-bas voyez la plage… il indiqua une langue de sable blanc au loin.

La chaloupe s’échoua sur la petite plage et fut tiré au sec. Non loin, l’on aperçu les restes de ce qui avait jadis du être un navire de fort tonnage. Seuls quelques varangues chevillés à la quille et coiffé de ci de la par quelques bribes de carlingue avaient échappés à l’appétit du sable et de la mer. Dans le prolongement de ce qu’on devinait être l’étrave l’équipé trouva un escalier en pierre de taille presque entièrement recouvert par la végétation et qui se perdait dans la forêt. Remontant ce dernier ils arrivèrent sur ce qui avait du être –au vu des balustrades décapités qu’on y trouva- une terrasse surplombant la mer. Au Sud l’on devinait les clochers de Maracaïbo et à l’Est la Punta Espada. Le petit groupe traversa le jardin dans lequel la nature avait repris ces droits tout comme elle l’avait fait sur le pallazzo qu’elle avait presque entièrement recouverte après son pillage manifeste et ou les arbres avaient poussés entre les dalles.  Les vignes sauvages courraient partout sans se soucier du temps qui avait passé. Seul un lion de pierre gardait encore fièrement l’entrée, la patte droite posé sur un livre.

"PAX TIBI MARCE EVANGELISTA MEUS"… lu Hyppolite Lacroix.

Par ici monsieur… cria l’un des matelots rompant ainsi le quasi silence qui jusqu’ici avait habité les lieux.

A l’écart de la bâtisse, une grange au toit noirci semblait avoir été épargnée par l’appétit de la nature. Une lourde porte en chêne en barrait la route et il fallu plusieurs longues minutes pour en venir à bout. Hyppolite s’avança dans la pénombre du chai seulement éclairer par les raies de lumières venues de fenêtre en forme de meurtrières qui distillait -le mot est de circonstance- avec parcimonie quelques éclairages. D’énormes foudres étaient alignés dans cet atmosphère que « la part des anges » avait empli d’alcool… 1607 -1620 -1637-16… des années de production attendait sagement un nouvel arrivant. La tête lui tournant Hyppolite rebroussa chemin mais s’arrêta sur l’inscription qui figurait au dessus de la porte à l’intérieur du chai : « Grappa per Tutti »

Il venait, sans le savoir encore, de mettre la main sur le formidable trésor de Pietro-Luigi de Treviso dit le Vénitien…





PS HRP : Si vous pensez avoir trouvé l’emplacement du trésor, contacter Oddball pour les modalités de découverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Anim Noël 4] Que Dionysos bénisse vos Os   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Anim Noël 4] Que Dionysos bénisse vos Os
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Anim Noël 4] Que Dionysos bénisse vos Os
» DIONYSOS
» [Anim] Fournée de Gobelins 2006 : mieux vaut tard que jamais
» [ANIM] vidéos d'animation en vrac
» foie de génisse aux petits légumes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au fil de l'eau-
Sauter vers: