Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 Les Aventures du fantastique Mr. Fox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Jeremy Fox
Gabier


Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Dim 18 Mai 2014 - 18:16

Le maître d’équipage courait dans tous les sens, la foule de marins déchainée derrière lui, et se retrouva adossé au pont de l'~ HMS Argo ~, lequel était resté agrippé au navire français.

« Tu es fait comme un rat ! » Lui lança l’équipage !  « On va te faire passer l’envie de souffler, tu vas voir ! »

Pris de panique, le maître d’équipage se retourna et s’élança sur les grappins en direction du navire français.
« A l’aide » Cria-t-il ! Ils vont me tuer s’ils m’attrapent ! »

Les marins français rigolèrent en le voyant se réfugier sur leur navire.

« Il est passé sur le navire français ! » hurla l’équipage de l’ ~ HMS Argo ~. « Attrapons-le ! »
« En avant ! »

L’équipage anglais se précipita en hurlant vers les grappins. Subitement, les marins français blêmirent... leur partie de rigolade semblait toucher à sa fin !
« Mais… ils nous chargent à nouveau ! »
« Et cette fois ils ont l’air déchainé. Sauve qui peut ! »


La panique envahit les marins français.
Les Anglais, à la poursuite de leur maître d’équipage,  sautèrent sur le pont du ‘Pacific Adventure’, piétinant une partie de l'équipage français au passage. Ceux-ci, pris au dépourvu, ne s'attendaient pas à un tel regain d'énergie de la part de l'équipage anglais, qui n'en avait pourtant qu'après son maître d'équipage...

« Nous nous rendons ! » Hurla un marin français complètement désemparé, alors que d’autres sautaient par-dessus bord pour échapper à la furia britannique. Avant même qu’ils ne s’en rendent bien compte eux-mêmes, les 400 marins anglais étaient maître du ‘Pacifique Adventure’ !

Pendant se temps, l’amiral Fox avait enfin rejoint son navire à la nage et se hissait à bord…
« Ben… ça alors ? Où sont-ils tous passés ?? » Demanda-t-il.

Le maître charpentier, tranquillement installé sur le bastingage, lui répondit, un sourire en coin :
« Vos hommes se sont bravement emparés du vaisseau français capitaine ! Vous avez raté un sacré moment ! »
« Ahhh les braves ! J’en étais sûr ! Ils se sont rendus compte de ma situation et ont volé à mon secours ! »
« C’est tout à fait ça capitaine !» Rigola le maître charpentier.

Fox avança vers le navire français tout en tordant son chapeau imbibé d’eau. Tout en restant sur l'~ HMS Argo ~, il s’adressa à son équipage :

« Messieurs je suis fier de vous ! »
« Tiens ? L’amiral Fox ! »
S’étonna un marin.
« Ouais, on l’avait complètement oublié celui-là ! » Répondit un autre.
« C’est pas d’chance qu’il s’en soit sorti, on va encore avoir droit à un discours bien rasoir… »

Fox avait encore de l’eau plein les oreilles et cru percevoir les acclamations de l’équipage en son honneur… Souriant et ému, il s’adressa à nouveau à ses hommes :
« Je suis fier de vous ! Cette capture de prestige me vaudra… heu… nous vaudra à n’en pas douter les félicitations de la Reine d’Angleterre…

« Gna gna gna… il va encore nous endormir avec ses salades l’amiral »
dit un marin en baillant.

« … et pour finir, messieurs, je dois malheureusement demander 80 volontaires pour rester à bord du ‘Pacific Adventure’ avec la lourde tâche de le ramener à quai au port d’Aruba ! »
A ses mots, tout l’équipage levant la main et cria en cœur :
« Moi ! Moi ! Moi ! »

Fox se senti un peu vexé devant l’enthousiasme de ses marins à vouloir rester à bord du ‘Pacific Adventure’, mais avant qu’ils ne lui aient laissé le temps de répondre, les marins avaient déjà coupé les grappins !
« On se retrouve à Aruba capitaine, Ha.Ha.Ha ! »
Lui crièrent-ils.

Fox se dit que ses marins étaient sans doute désireux de parachever le travail qu’ils avaient entamé, et après tout, ils le méritaient bien. Il n’insista donc pas et resta sur le pont de l'~ HMS Argo ~, à regarder le ‘Pacific Adventure’ s’éloigner progressivement.

« Va y avoir du poisson en trop au diner capitaine », lui dit le maître charpentier .

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier


Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Dim 18 Mai 2014 - 19:58

Tandis que l'~ HMS Argo ~ s'éloignait, les marins à bord du ‘Pacific Adventure’ parvinrent tant bien que mal à retrouver le maître d’équipage qui s’était caché dans la cale dans un tonneau de vin!

« Vous s’rez dous… hics… dendus bar le goup si vous z’osez m’faire du mal ! Hics !
» dit-il péniblement, ivre mort.
« Avant d’te pendre, on va voir comment tu souffles ! » lui répondit un marin.
« Ouais ! » Cria un autre. « Souffle dans les voiles qu’on voit un peu ta capacité pulmonaire ! »
« Guelles boiles… ? »
demanda le maître d’équipage. « Voyez pas qu’le rafffiot il est démâdé ? Y a plus d’voiles ! Prrt ! Parties ! Finies ! Héhéhé… hics ! » dit le maître d’équipage en vacillant, ne tenant pratiquement plus sur ses jambes…

« Tiens ? Mais c’est vrai ça ! » Constata un marin.
« Ouais, il a raison ce con !  Y a plus voiles ! »
«  Et comment on va faire pour rentrer à quai maintenant ?? »
s’inquiéta un marin.
« NOUS SOMMES PERDUS ! » Paniqua un autre marin.
« Héhéhé… hics ! »ricana le maître d’équipage. « On dirait qu’z’allez encore avoir b’soin d’moi ! »

Les marins le regardèrent interloqués.
« Allez… dévroquez-vous » Balbutia le maître d’équipage. « Hop ! Jemises, dandalons, et dout et dout ! Zou ! Pas d’discuzion… z’est un ordre ! »
« Non mais ! Tu t’es vu quand t’as bu ? »
lui lança un marin.
« Ouais ! » dit un autre. « Le vin français ne te réussi pas ! Tu débloques complètement ! Pourquoi nous défroquer ? »

Le maître d’équipage reprit la parole :

« Zans voile, on est dous berdus ! Z’allez m'faire une belle voile avec vos beaux vêtements ! » dit-il.
« 400 zemises et 400 pandalons, y a moyen d’obtenir une zolie voile qui nous poussera jusqu’à la côte ! Allez hop ! En avant ! »
« Oui, il n’y a pas de temps à perdre ! Pour une fois il a raison ! Sans voile nous sommes perdus !»
Décidèrent les marins en eux.

Quelques temps plus tard, une voile de fortune fut confectionnée et attachée à l’avant du navire. L’équipage du ‘Pacific Adventure’ était à présent constitué de 400 marins anglais en caleçons. On peut dire qu’ils avaient fier allure…
Le maître d’équipage regarda le résultat, fier de lui, et cria à l’équipage :

« Et maintenant, zi vous voulez rentrer avant la Noël, ZOUFFLEZ ! »

A suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Lun 19 Mai 2014 - 17:45

Quelques jours plus tard, le ‘Pacific Adventure’ avait tant bien que mal réussi à regagner Aruba. La majeure partie de l’équipage, épuisé après avoir à nouveau soufflé nuits et jours, était même trop éreinté pour faire relâche dans les bas fonds et se reposait à bord de l’~ HMS Argo ~, le vaisseau du capitaine Fox.

Au port, tous les navires de la coalition anglo-batave se trouvaient amarrés les uns à côtés des autres.

Fox, qui avait revendu le ‘Pacific Adventure’ au chantier naval, avait passé toute la nuit à recompter les piastres. Fourbu, il décida avant d’aller se coucher de porter la part revenant aux capitaines bataves à bord du navire de la capitaine Anna Neeltje Van Assen, dont le navire était amarré à côté du sien.

Il commençait à peine à faire jour… tout était calme… Fox arriva sans bruit à bord du vaisseau de 64 canons batave. Il était inutile de se faire remarquer et de réveiller les marins à bord. D’ailleurs, il s’agissait également d’un vaisseau de 64 canons, similaire à celui de Fox, et il connaissait bien le chemin menant à la cabine du capitaine.
Arrivé devant la porte de la cabine du cpt. Anna Neeltje Van Assen, Fox frappa prudemment à la porte… pas de réponse…


« Miss Anna ? » demanda Fox à travers la porte.
« Elle ne doit pas être là » Se dit Fox.

Fox entra discrètement. Anna était pourtant bien là, mais dormait à poings fermés… Fox se dirigea à pas de loup vers son bureau et y déposa doucement le coffret de piastres…
« Sacrée Anna ! » Se dit Fox. « Elle a le sommeil bien profond !
Tiens ! Je vais lui faire une bonne farce !
» se dit-il en ricanant tout seul et sans bruit.
Fox se glissa sous le lit d’Anna !


« Elle va bientôt se lever et aller petit déjeuner ! » Se dit-il… « Je m’installerai à son bureau et attendrai son retour, héhéhé… elle sera surprise de me voir ! On va bien rire ! »

Quelques minutes plus tard, 2 mains fermes se refermèrent sur les chevilles du capitaine Fox et le tirèrent sauvagement de dessous le lit ! Un Colosse l’empoigna sans ménagement !
« Ainsi c’est toi qui te permet de ronfler comme un ours sous le lit de notre amiral Anna Neeltje Van Assen ? »
« Hein ?!?  Que… quoi ?!? »
Répondit Fox sans vraiment réaliser se qui lui arrivait.
Fox s’était rapidement endormit sous le lit… Ses ronflements avaient vite réveillés Anna, laquelle s’était dépêchée d’alerter sa garde personnelle.


« Tu vas voir ce qu’il en coûte de s’incruster à bord d’un navire de la marine hollandaise ! »
lui cria le colosse en postillonnant dans sa figure. « La cpt. Anna Neeltje Van Assen est partie petit déjeuner chez le Gouverneur et m’a chargé de ‘dératiser’ sa cabine ! TU VAS REGRETTER D'ÊTRE NÉ ! » dit-il à Fox en le secouant comme un prunier.

« Mais… c’est… une… méprise… Je suis… l’amiral Fox… et je… »
tenta d’expliquer Fox tant bien que mal.
« Toi, L’amiral Fox ? » ricana le colosse. « Allez… assez perdu de temps ! Je vais te rafraichir les idées moi ! » Dit-il à Jeremy Fox, et le tirant par la peau du cou.
« Aie ! Ouille ! Aie ! » gémit Fox. « Vous me faites mal ! Je vous dit que je suis l’amiral Fox et que tout ceci n’est qu’une regrettable méprise »

Le colosse, arrivé sur le pont, traina Fox jusqu’au bastingage, devant les marins hollandais qui rigolaient.
« Allez les gars, balancez-moi ça par-dessus bord ! Et vite ! »
2 autres grands costauds attrapèrent l’amiral par pieds et poignets…
« A LA UNE, A LA DEUX, A LA TROIS ! » crièrent en cœur les marins.
« Noooooonnn ! » cria Fox en tombant du pont, pour la 2ème fois en quelques jours…
Un grand  « plouf » se fit entendre depuis le pont du vaisseau de 64 canons, sous les ricanements des marins hollandais.


Tout en nageant vers la rive, Fox cru entendre, venant du navire hollandais:
« Ha.Ha.Ha! Il est vraiment fantastique, Mr. Fox! »

The End !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Ven 22 Aoû 2014 - 18:32

6ème récit d'aventure : Sur les quais


_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Ven 22 Aoû 2014 - 18:36

Mi-août 1714, quelque part dans le Golf du Honduras... après avoir fait main basse sur plusieurs cargaisons espagnoles, le ~HMS Argo ~, vaisseau de 64 canons de l’amiral Fox, tentait de regagner la côte et le port de Bélize.
Comme à l’accoutumée lorsque le cpt. Fox était dans sa cabine, le commandant en second et le maître pilote se chamaillaient quant au cap à prendre...


« Jolie brise aujourd’hui » dit le maître pilote.
« Tout à fait » répondit le commandant en second. «A ce rythme, nous serons vite rentrés à  Bélize ! »
« Oui, le port est droit devant nous, mais les hauts fonds également ! »
dit le maître pilote.
« Heureusement que je les connais par coeur ! » dit le commandant en second. « Timonier ! Manoeuvre de babord pour les éviter, avant de redresser de 30 degrés à tribord, droit sur Bélize ! »
« Ridicule ! »
répliqua le maître pilote. « Timonier, tu dois virer 20 degrés de tribord dès à présent, et redresser à babord ensuite ! »
« Mais, non ! »
rétorqua le commandant en second. « A babord d’abord, et à tribord ensuite ! »
« A tribord, puis à babord ! »

« Mettez-vous d’accord ! »
dit le timonier à la barre. « Nous arrivons en plein sur les hauts fonds ! »
« Qui est le maître pilote ici ? »
demanda le maître pilote.
« Et qui commande en l’absence de l’amiral ? » demanda le commandant en second.
« A babord ! »
« A tribord ! »
« A babord ! »
« A tribord ! »

« Trop tard ! »
s’écria le timonier. « Accrochez-vous ! Nous allons racler le fond ! »

Un craquement retentit tandis que le ~HMS Argo ~ passa à travers les hauts fonds marins. Heureusement, il n’y resta pas bloqué mais la coque en avait pris un sacré coup, et les marins en étaient tout secoués.


« Triple buse ! » s’écria le maître pilote au commandant en second.
« C’est toi l’idiot ! » lui répondit l’autre. « Va y avoir du travail au chantier naval, pour sûr ! L’amiral ne sera pas content ! »
« C’est de ta faute ! »
« De la tienne ! »
« Crétin ! »
« Andouille ! »
« Heu... nous approchons du port les gars »
leur dit le timonier. « Pour décharger la cargaison, j’amarre à droite de l'Indomptable du cpt. Lady Abless, ou à sa gauche ? »

En effet, le ~ HMS Argo ~ arrivait déjà vers le port, où stationnaient deux ou trois navires...



« A droite bien sûr ! »
dit le commandant en second.
« A gauche non de Dieu ! » répliqua le maître pilote.

Le timonier se tapa la main sur le front... « avec ces deux idiots, on n’y est pas encore... » pensa-t-il.

« A sa droite ! »
« A sa gauche ! »

« Dites, on arriverait pas un peu vite vers les quais là ? »
demanda le timonier aux deux zigotos.
« Les voiles ! » s’écria le maître pilote au commandant en second. « Tu n’as pas donné l’ordre de rentrer les voiles !! »
« Heu... je... »
Se tournant vers les marins sur le pont :
« Rentrez-les voiles ! Vite ! »
« Trop tard... »
dit le timonier, aussi dépité que résigné. « Accrochez-vous, car à cette vitesse on va bien sentir l’accotement là... »

Un nouveau ‘crac’ retentit lorsque le navire accosta à pleine vitesse, raclant tout son flan gauche contre les quais de Bélize et terminant sa course de plein fouet dans l’Indomptable, le chebec de la cpt. Lady Abless.
Les quais étaient peuplés de nombreux badauds aujourd’hui, car c’était le jour du marché hebdomadaire.


« Tient ? L’amiral Fox est de retour ! » constatèrent de nombreux badauds. Ils  s’approchèrent du navire pour constater les dégâts.

A suivre....

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.


Dernière édition par Jeremy Fox le Sam 23 Aoû 2014 - 16:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Sam 23 Aoû 2014 - 8:02

Sur ces entrefaites l’amiral Fox était monté sur le pont :

« Et alors sapristi ?  Je n’arrive plus à dorm... heu... à travailler avec tout ce brouhaha ! »
« Nous sommes arrivés amiral ! »
lui dit le commandant en second.

Fox constata par lui même...


« Ahhh mais oui ! En effet ! Bravo ! Vous avez fait vite ! »
« Un peu trop sans doute... »
répondit le timonier à voix basse.

Fox constata l’attroupement devant son navire.


« Aahhh ! Regardez tous ces braves gens qui sont venus accueillir notre retour ! »

Fox leur fit de grands gestes de la main et les crédita d’un grand sourire.

« Ne perdons pas une minute messieurs ! »
dit Fox. « Descendons saluer chaleureusement ces braves gens, et nous déchargerons la cargaison ensuite ! Et souvenez-vous : nous représentons l’amirauté ! Je veux voir de la prestance et de l’élégance... gare à celui qui ternira la réputation de la Couronne ! »

Fox sauta sur le ponton, lequel venait d’être à moitié défoncé lors de l’accotement du navire, et commença à adresser à la foule un de ces longs et beaux discours dont il avait le secret:

« Mes amis, merci d’être venu nous accueillir si nombreux ! Soyez sûr que nous sommes très sensibles à votre sollicitude à notre égards et... »

« Mais qu’est-ce qu’il raconte ? »
demanda un quidam à son voisin.
« Ch’sais pas moi » répondit celui-ci. « J’passais juste acheter mon poisson ! »

« ... et donc... »
continuait Fox « je dois avant tout mes nombreux succès à une analyse sans faille de la situation, de sorte que chaque mouvement se fait toujours minutieusement et avec précision et repose sur des bases solides ! » termina Fox, en avançant vers le quai.

« CRRAAAAAC !! ... PLOUFF ! »
Complètement défoncé, le ponton venait de céder, entraînant la chute de l’amiral Fox, et les rires de la foule.
Le timonier se tapa la main sur le front...
« Ne pas ternir la réputation de la Couronne... » songeât-il. « C’est gagné... »

Quelques instants plus tard, Fox était sorti de l'eau et le ~ HMS Argo ~ déchargeait plusieurs barils « mystérieux » sur les quais de Bélize, sous l’oeil attentif des curieux, de plus en plus nombreux sur le quai. L’amiral Fox était un personnage, et pour beaucoup, c’était l’occasion de le voir de près. Fox en était bien conscient, et s’appliquait à donner la meilleure image possible de lui-même, afin de rattraper le malheureux incident qui venait de le contraindre à prendre un bain.

« Alors Amiral ? La pêche a été bonne ? »
lui demanda un individu louche en allumant sa pipe.



A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Sam 23 Aoû 2014 - 18:36

Fox, soucieux de montrer à tous que rien ne pouvait le déconcentrer de sa tâche, fit mine d’ignorer l’individu et continua à surveiller le défilement des barils qui roulaient du Vaisseau de 64 canons vers les charrettes. 50 tonneaux devaient être transportés vers la demeure du Gouverneur de Bélize, lequel avait envoyé 5 charrettes pour le transport, chacune d’elles pouvant contenir 10 tonneaux.

« 31, 32, 33... » comptait Fox en regardant passer les tonneaux.

« Alors Amiral ? Ces tonneaux... du rhum bien sûr ? Hmm ? »
L’individu souffla la fumée de sa pipe vers Jeremy Fox...

« 34... keuf ! keuf ! ah mais taisez-vous à la fin ! keuf ! Vous ne voyez pas que je suis occupé ? »
« Pour sûr, doit y en avoir pour un paquet de piastres.. hein Amiral ? »
ricana l’individu louche.
« Mais non, c’est de la mélasse ! » Répondit Fox, toujours trempé après son bain forcé. « Et maintenant du vent ! Allez, disparaissez ! »
« De la mél... ?!? SANS BLAGUE !?! » rigola l’individu louche. « Z’entendez ça les gars ? » dit-il en se tournant vers quatre autres types à l’allure toute aussi louche qui se tenaient un peu à l’écart mais ne manquaient rien de la scène.
« L’Amiral a ramené une précieuse cargaison, Ha. Ha. Ha. ! DE LA MELASSE QU’IL DIT ! » S’exclama-t-il !
« Ha. Ha. Ha ! » ricanèrent ses complices. « Une cargaison de 1er ordre, Hé. Hé. Hé ! » rigolèrent-ils de plus belle.

Le 1er complice était un grand escogriffe, tout maigre et balafré ; le 2nd plutôt petit et trapu, avec un mauvais œil ; le 3ème larron était une brute épaisse dont le profil lui rappelait vaguement son ancien camarade Jean Firmin Bâton, mais en moins grand tout de même ; le 4ème et dernier complice était un petit gaillard tout fin, et on ne le voyait d’ailleurs pas quand il était derrière la brute épaisse.


« C’est pas bien ça Amiral de raconter des bobards ! » dit l’individu louche à J.Fox en lui soufflant à nouveau sa fumée dans la figure. « 15 jours en mer pour ramener de la mélasse, alors que le Gouverneur marie sa fille le mois prochain ? Z’êtes sûr que c’est pas du vin espagnol plutôt ? Hein ? Ouvrez donc un tonneau pour voir... je serais curieux de goûter cette fameuse mélasse moi ! »
« Ouais ! Hè. Hè. Hè ! »
ricana un de ses complices, le petit gaillard tout fin. « Ca doit être de la bonne ! »

Fox se tourna vers l’individu louche en toussant, attrapa sa pipe et la jeta par terre... celle-ci se brisa.



« Mêlez-vous de vos affaires et fichez-moi l’camp » lui dit Jeremy Fox en balayant de la main la fumée. « Je n’ai pas de temps à perdre avec des vauriens dans votre genre. »

Le sourire de l’individu se transforma en rictus avant de disparaître complètement et de faire place à une moue dédaigneuse.
Les marins s’étaient arrêtés de travailler et observaient la scène, prêts à en découdre.


« Tu vas me payer ça, Fox ! » dit l’individu louche. « Attrapez-le vous autres ! »

Ses quatre comparses bondirent à ses côtés et encerclèrent l’Amiral Fox.  Deux d’entre eux, le grand escogriffe et la brute épaisse, eurent tôt fait de lui attraper les bras et de les maintenir fermement dans son dos. L’individu tira alors son coutelât de son fourreau et le plaça sous la gorge de l’amiral...

« Et maintenant, l’Amiral, tu vas nous dire ce qu’il y a vraiment dans tes barils. Et pas d’histoire, compris ? Sinon, je t’envoie prendre un nouveau bain ! »
« Ouais héhéhé ! Bonne idée ! »
ricanna le petit gaillard tout fin.

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Dim 24 Aoû 2014 - 7:54

Quelques marins s’avancèrent alors vers le groupe, mais Fox, le coutelât sous la gorge, leur fit signe de ne pas bouger.

« Voilà qui est sage, l’amiral ! Alors, ces barils ? Que contiennent-ils ? »
« Ne nous emportons pas messieurs »
répondit Jeremy Fox. « Vous avez raison, ce n’est pas de la mélasse, c’est du vin espagnol, pour le mariage de la fille du Gouverneur le mois prochain. »
« Ha.Ha.Ha ! J’en étais sûr ! »
répliqua l’individu louche. « Et maintenant, ordonne donc à tes hommes de mettre un fût en perce ! Nous allons boire un coup à la santé de la fille du Gouverneur ! »

Les bras maintenus derrière le dos, Fox désigna de la tête un tonneau, et ordonna à ses hommes de servir 5 pintes pour les lascars.

« Et remplis-les bien à ras bord » dit un des lascars. « Nous avons grand soif ! Ha.ha.ha ! »
« Ouais, c’est le Gouverneur qui offre ! Pas vrai l’Amiral ? »
plaisanta un autre.
« Oui » répondit Fox.
« Oui qui ? » rétorqua l’individu louche.
« Heu... oui Monsieur » répondit Jeremy Fox.
« Appelle moi Messire plutôt ! » lui dit l’individu, sous les ricanements de ses quatre comparses.
« Oui Messire » dit Jeremy Fox, le coutelât sous la gorge.
« Hé.Hé... tu fais moins le malin l’Amiral, hein ? On va le vider ton tonneau ! A la santé de la Couronne, Ha.Ha.Ha ! »

Les marins observaient toujours la scène, peu fiers de leur capitaine, et n’osant pas intervenir, celui-ci ayant le couteau sous la gorge.

« L’est pas beau à voir notr’ amiral... »
dit l’un des marins à son voisin.
« Ouaip ! S’il ne se tire pas de ce mauvais pas, il sera encore la risée de l’amirauté... et nous avec. Tu parles d’un amiral ! Quelle honte oui ! » soupira l’autre marin.

Les cinq pintes furent servies à ras bord, dans un silence pesant, et apportées aux 5 lascars, qui s’en emparèrent brutalement tout en ricanant.




« A LA VÔTRE, HA.HA.HA ! »


Et sans attendre ils vidèrent leur pinte d’un trait...

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.


Dernière édition par Jeremy Fox le Dim 24 Aoû 2014 - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Dim 24 Aoû 2014 - 16:34

« PWOUAAAA ! » s’écria l’individu louche en recrachant.

Les quatre autres lascars n’avaient plus fière allure non plus :
Le grand escogriffe tomba comme une masse, inconscient ;
La brute épaisse, après avoir hoqueté, se mit à vomir bruyamment ;
Le petit trapu donnait lui l’impression d’étouffer.
Le dernier d’entre eux, le petit gaillard tout fin, termina étrangement sa pinte...
« pas mauvais !» dit-il, avant de devenir tout mauve et de s’écrouler à son tour.

L’individu louche, plié en deux et se raclant la gorge, essayait péniblement de reprendre sa respiration. Il se redressa finalement vers Jeremy Fox, et découvrit la pointe de la rapière de l’amiral sous nez...


« Ahhaaaa ! » s'écria Jeremy Fox, l’air réjouit. « Ne savez-vous pas qu’il ne faut pas mettre la charpie avant les œufs ? Heu...  vendre la charrue avant d'avoir tué les bœufs ! Bref... la routourne à tourné, ha.ha ! N’est-ce pas Messire ? Il n’est pas bon mon vin espagnol ? Hmm ? » demanda-t-il à l’individu. « Tu vas vider mon tonneau à la santé de la couronne, c’est bien ça ? »
« C’est... de la... mé...laaaasse ! »
parvint à dire l’individu en hoquetant.
« Mais non Messire ! » répondit Fox. « C’est du bon vin espagnol, ha.ha.ha ! Allons, un peu de courage... tu vas boire une seconde pinte à la santé du Roi Georges 1er ! »
« Nooon »
implora l’individu louche.
« Tsss... Je croyais pourtant que tu avais grand soif l’ami ! Allez, ramasse ta pinte ! » ordonna Fox, la pointe de sa rapière toujours sur la narine de l’individu louche, qui n’en menait plus large du tout.

Sous la contrainte, l’individu louche ramassa sa pinte et Fox le poussa vers le tonneau de mélasse.


« Bois une nouvelle pinte, ou je te noie dans le tonneaux » lui dit Fox avec autorité, soucieux de regagner au plus vite la confiance et le respect des nombreux badauds témoins de la scène.

« Pitié amiral ! On voulait juste rigoler. »
lui dit l’individu louche.
« Mais on rigole ! On rigole bien même ! Et maintenant, bois, ou je te noie ! »

L’individu louche rempli sa pinte dans le tonneau de mélasse et commença à boire en grimaçant. Il hoquetait et toussait de plus belle. La mélasse dégoulinait de partout et il lui en sortait même des narines. Il se pinçât le nez et bu, avant de s’écrouler à côté de ses complices.

Fox était à nouveau maître de la situation, et tint à le montrer à la foule.


« Messieurs Dames »
commença-t-il,
« Ces vauriens ont voulu jouer au plus fin avec l’amiral Fox, 1er serviteur et défenseur du Roi Georges 1er !  Mais, comme le dit l'adage: Tel est pris qui ne profite jamais! Heu... Bien mal acquis qui croyait prendre!  Enfin bref... Mal leur en a pris!
Et maintenant... quelqu’un souhaite-t-il encore goûter aux tonneaux du Gouverneur ? Hmm? »
demanda Fox à la foule impressionnée.

« Vous êtes vraiment fantastique, Mr Fox ! »
lança une dame admirative.

« Certes... » répondit Fox, flatté. « Mais ce n’est pas tout ! Cette histoire m’a donné soif ! Qu’on m’apporte une pinte bien propre, je vous prie ! » demanda Fox bien haut et fort, sous le regards de la foule médusée.

Les murmures retentirent dans l’assemblée... l’amiral Fox allait-il boire à son tour de la mélasse ? Etait-il devenu fou ?

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Lun 25 Aoû 2014 - 8:27

« Héhé ! Voilà c’ptain ! » lui dit un marin en lui tendant la pinte demandée.

Fox s’approcha d’un second tonneau,  l’ouvrit tranquillement, et y plongeât sa pinte, avant de monter sur le dessus du baril d’à côté.


« Messieurs Dames, pour le remercier de nous approvisionner si  fréquemment,  je suggère à présent de porter un toast au Roy d’Espagne ! » cria Fox en plaisantant. Sur ce, il vida sa pinte d’un trait, devant la foule éberluée.
« Haaaa ! Ca fait du bien ! » dit-il. « C’est un excellent vin ! Le Gouverneur sera content ! » s’exclama Fox.
« Du vin espagnol ? » questionna un quidam dans la foule.
« Et du bon ! » répondit Fox. « 40 barils de vin espagnol pour le mariage de sa fille, et 10 barils de mélasse devant servir à la production de munitions pour la défense de la ville» expliqua Fox.

Tant l’étonnement que l’admiration se lit sur certains visages des quidams. Fox avait retourné la situation à son avantage.


« Allez » s’écria Fox. « Un dernier pour la route, avant de livrer au Gouverneur sa cargaison ! Au Roy d’Espagne, Ha.Ha.Ha ! » cria Fox en remplissant à nouveau sa pinte.

« Heu... » lui dit le commandant en second. « Si le Gouverneur vous voyait... »
« S’il me voyait ? » demanda Fox « Et alors s’il me voyait ? Le Gouverneur et moi sommes de bons copains ! Je lui dis « Tu » moi, au Gouverneur ! » s’exclama Fox à haute voix pour impressionner la foule.

« Place ! Place ! Allons, circulez ! » cria une voix dans la foule.

Un petit attroupement se faufila à travers la foule pour se présenter devant l’amiral Fox, lequel se tenait toujours debout sur le tonneau, la chope à la main et toujours mouillé.
Il s’agissait du Gouverneur en personne, encadré par sa garde personnelle.

« Et alors amiral Fox ? » demanda le Gouverneur. « Que signifie tout ce cirque ? »

« Tient ? Voilà votre bon copain le Gouverneur »
rigola le commandant en second.

Fox, embarrassé, se tourna vers le Gouverneur :


« Heu... vous... tu...hem. Comment allez-tu ? Heu, comment vas-vous ? Je veux dire... comment ça va, Gouverneur ? »

« Vous être trempé et buvez mon vin à la santé du Roy d’Espagne ? Et qu’est-il arrivé au ponton et au navire de Lady Abless? Vous avez perdu la tête ma parole ?  »


« Heu... ce n’est pas tout à fait cela Gouverneur... Hmm... Nous avons pris une mauvaise bourrasque en arrivant... l’accident bête ! Je m’occuperai de dédommager les dégâts occasionnés.
Ensuite ces braves gens ont tenus à célébrer notre retour. Nous ne pouvions pas les décevoir, n’est-ce pas Gouverneur ? J’en ai profité pour annoncer publiquement notre récente victoire sur une flotte marchande espagnole, à qui nous avons, sur votre ordre d’ailleurs, confisqué la marchandise que vous souhaitiez. Tout est là Gouverneur. »


« Bravo Fox ! Mais expliquez-moi pourquoi vous buvez de mon vin svp ? »
« Et bien... nous avons tenu à vérifier le contenu des tonneaux ! C’est qu’il ne faut rien laisser au hasard, n’est-ce pas ? Les cinq loustics que vous voyez-là se sont portés volontaires pour analyser la mélasse ! »


Fox sauta du tonneau sur lequel il se trouvait, et empoigna l’individu louche.

« Qu’en dis-tu l’ami ? »
« Beeurk ! C’est bien de la mélaasssse ! »
dit l’individu louche.

« Quant à moi Gouverneur, je peux vous rassurer quant à la qualité du vin espagnol ! C’est un tout grand cru ! J’en félicitais d’ailleurs le Roy d’Espagne lorsque vous êtes arrivé...»
« J’ai entendu ça, oui ! »
répondit le Gouverneur. « Et bien Fox, vous avez fait du bon travail ! Quand vos hommes auront terminé de charger les charrettes, nous prendrons la route de mon domaine. »
« A vos ordres, Gouverneur ! » lui répondit l’amiral Fox.

« Amiral, il faudrait également penser à dissiper la foule ! »
lui fit remarquer le Gourveneur.
« Très juste ! » dit Fox, en grimpant à nouveau sur un tonneau pour reprendre la parole.

« Mesdames et Messieurs, nous vous remercions encore une fois pour votre engouement et votre présence ici ce matin. Nous sommes heureux que vous ayez pu admirer l’efficacité de l’amirauté britannique, et espérons que vous l’avez appréciée à sa juste valeur !
Cependant, nous devons vous demander de bien vouloir retourner à vos occupations, car le spectacle est bel et bien terminé pour aujour... »

« CRRAAAAAC !! ... PLOUFF ! »


Le couvercle du tonneau de mélasse venait de craquer...

Fin

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Lun 22 Sep 2014 - 18:39

7ème récit d’aventure : L’Homme qui murmurait à l’oreille des pigeons


_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Lun 22 Sep 2014 - 20:05

« Pitits ! Pitits ! Venez mes pitits ! Venez ! »

Ce matin l’amiral Fox jetait du vieux pain sur le pont, pour attirez les pigeons de passage... il s’agissait d’une vieille technique qui lui avait déjà permis de nombreuses fois d’intercepter des messages cruciaux et d’en apprendre suffisamment pour inverser la tendance d’un long combat naval.

En mer depuis plus de 15 jours, Fox avait récemment reçu d’inquiétantes nouvelles en provenance des Antilles néerlandaises de la part de ses confrères.



Fox était trop loin pour coordonner quoique ce soit, et faisait confiance à ses confrères pour s’organiser avec leurs alliés hollandais pour mettre en déroute la flotte franco-espagnole.

Cependant, un nouveau message avait rapporté des discordes au sujet de la stratégie appliquée pour stopper l’avancée des navires ennemis.

Revenant d’une expédition qui l’avait vu naviguer dans les Golfs du Mexique et du Honduras, Fox était encore loin d’Aruba. Navigateur hors pair, il connaissait également les voies les plus directes empruntées par les oiseaux et tentait d’obtenir autant de renseignement possible en interceptant les pigeons.


« Pitits ! Pitits ! Venez mes pitits ! Venez ! » disait Fox aux pigeons.

Le cuistot était à ses côtés, avec une large réserve de pain rassis pour amadouer les pigeons.
Un peu plus loin, les marins les regardaient en s’interrogeant.


« L’amiral est tombé sur la tête ! » dit un matelot
« Ouaip ! » répondit un second. « Plutôt que de jouer avec les oiseaux, il ferait mieux de s’occuper d’élaborer un plan astucieux pour enrayer la progression franco-espagnole dans les eaux bataves ! »

« Hop ! » cria Fox soudain. « J’en ai un ! Ha.ha.ha ! »

« Il est complètement fou » dit un autre marin en se tapant l’index sur le front. « Il joue à attraper les oiseaux ! »
« Oui, j’espère que ce n’est pas pour nous les servir à diner ce midi ! » répondit un autre matelot.
« Tu crois qu’il oserait faire ça ? »
« J’en ai bien peur ! Regarde ! Le cuistot est ses côtés...et il lui tend l’oiseau ! Ho les salauds !»

« Tiens-le moi bien, et ne le laisse pas s’envoler surtout ! » dit Fox au cuistot, en détachant un message de la patte du volatile.
Fox s’accroupi, déroula discrètement le message, et lu :

Fox ne comprenait pas tout, car ce message intercepté faisait partie d’un échange de plusieurs autres messages, et il ne pouvait malheureusement intercepter tous les pigeons de passage, mais seulement les plus affamés...
Ce message n’était pas signé, mais Fox devinait qu’il était écrit de la main d’un capitaine espagnol, et il avait la mauvaise impression qu'il était adressé à un capitaine... pirate.

Fox resta perplexe. Le message citait le nom d’un capitaine batave, haut placé et à hautes responsabilités. Ce capitaine hollandais avait donc été en contact avec un capitaine espagnol et l’avait renseigné sur l’échec de la récente coopération anglo-hollandaise !
L’Espagnol, lui, était en contact avec un pirate et lui proposait de tenter de recruter 3 capitaines hollandais, ce qui ravirait un dénommé 'Pete' !

Tout cela ne laissait rien présager de bon et devait être éclairci...

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Mar 23 Sep 2014 - 7:50

« Ca ne se passera pas comme ça ! » crièrent les marins en avançant vers Fox et le cuistot.
« Qu’est-ce qui ne va pas les gars ? » Demanda Fox ?
« Ce qui ne va pas ? Comment ça ce qui ne va pas ? Ce qui ne va pas c’est que nous sommes en mer depuis 2 semaines, et que nous n’avons plus rien à manger ! » dit un marin.
« Ouais ! » enchaîna un autre marin. « Et nous refusons de bouffer du pigeon ! On vous a vu en capturer un en douce ! »

« Bouffer du p... ?!? » interrogea le cuistot. « Mais c’est une excellente idée ça ! » s’exclama-t-il. « Avec des petits pois c’est délicieux ! »
« Beurrk ! » fit un autre marin l’air dégoûté. « Le pigeon est le rat du ciel ! Un rat auquel on aurait greffé des ailes avant de le repeindre en gris ! »
« Bien dit ! » répliqua un autre matelot. « Hors de question de manger ça ! S’il n’y a plus rien à bouffer à bord, vous allez faire escale sur l’île la plus proche, ou vous aurez une mutinerie à bord ! Compris amiral ? »

« Du calme les gars ! Ce n’est pas ce que vous croyez » dit Fox. « Nous approchons des Antilles néerlandaises, où se trouve de nombreux navires.  De cette zone partent de nombreux pigeons, et à leurs pattes... enfin... comprenez qu’un petit pigeon peut parfois apporter de grandes nouvelles ! » dit Fox en montrant la missive qu’il tenait dans sa main.

« Pas de pigeon au menu alors ? » demanda un matelot.
« Mais non ! » dit le cuistot. « Aujourd’hui vous aurez des rognons de moutons avec des abats bouillis, des navets et des patates ! »
« Haaaa ! Nous voilà rassuré alors ! » dirent en cœur les marins ! « Et du pudding pour dessert ? »
« Bien sûr ! » répondit le cuistot ! « Pudding au pain rassis et à la rhubarbe, et gâteau aux carottes ! »
« Pour le cuistot : Hip hip ! Hourrah ! Hip hip ! Hourrah ! » crièrent les marins.

« C’était pourtant une bonne idée, le pigeon aux petits pois » murmura le cuistot en regardant le pigeon.

« Et maintenant les gars, du vent svp ! J’ai encore besoin d’intercepter un ou deux pigeons si possible. Laissez-nous travailler ! » dit Jeremy Fox à ses marins en les renvoyant à leur poste.
« Là ! En voilà encore un ! Vite, donne-moi encore du vieux pain ! » ordonna-t-il au cuistot.
Celui-là était visiblement destiné à l’amiral, car il et vint se poser gentiment à côté de lui. Quelques instants plus tard, Fox déroulait donc un nouveau message...




« Qu’est-ce que c’est que ces toutes ces histoires ? » se demanda Fox. « Comment voulez-vous gagner une guerre dans de pareilles conditions !? »
« Quelle que chose qui ne va pas capitaine ? »
demanda le cuistot.
« Non, rien... prépare-moi davantage de pain ! Il me faut le plus de pigeons possibles pour apprendre ce qui se trame dans la Caraïbe. Il y a du louche ! »

Les deux hommes se mirent à répandre tant et plus de mies sur le pont.

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Mar 23 Sep 2014 - 10:45

« ♪ Il jette du vieux pain sur son pont ♫, pour attirer les oiseaux les pigeons ♫... » chanta un matelot en regardant Fox jeter les mies.

Les autres marins rigolèrent.

« Ah mais taisez-vous bon sang ! » s’écria Fox. « Vous allez les faire fuir ! »
« Mais non capitaine ! Regardez ! En revoilà déjà un autre ! »
« Magnifique ! » s’écria Fox. « Pitit pitit... viens pitit pigeon ! » dit-il en s’approchant du pigeon qui venait de se poser à proximité des mies de pain.

« Héhé ! C’est qu’il sait y faire, notre amiral, avec les pigeons ! »
« Messieurs, c’est tout un art ! » dit Jeremy Fox à ses hommes. «  Sachez que le pigeon est très intelligent ! Il sait que sa destination n’est pas notre navire, et il faut donc l’amadouer en lui parlant gentiment » dit Jeremy Fox à ses hommes.

Fox se tourna vers le pigeon et commença à roucouler.


« Rlllouuu, rlllouuu » fit Jeremy Fox au pigeon.

« Ca y est les gars, cette fois il est complètement gaga. » dit un matelot éberlué.

Fox reprit :

« Moi, le pigeon voyageur,
Je vole à travers les cieux
Lointains et sans frontières,
Perdu mais audacieux,
Je brule toutes les barrières.

Je n'ai pas de pays,
Je n'ai pas de nid,
J'aime trop ma liberté,
L'imagination et la beauté
»


« Tsss... il faudra bientôt l’enfermer » dit un matelot.
« Qui ? » demanda un autre. « L’amiral ou le pigeon ? »
« Oh les deux... ils vont bien ensemble ! »

Le pigeon se laissa approcher et Fox le saisit.

« Bravo ! Clap clap clap! » rigola l’équipage.
« Quel poète notre amiral ! Ha.ha.ha ! »

Fox s’empara immédiatement du petit parchemin accroché à la patte du volatile et le déplia :



Fox se gratta la tête à nouveau. Qu’est-ce que c’était que tout ce charabia ?
Fox comprenait vraiment de moins en moins...
Le message était signé de la main d’un capitaine français haut placé. Décidément, Fox n’était pas sûr de bien interpréter les derniers messages interceptés. Il allait lui falloir en apprendre encore davantage, et il n’en avait donc certainement pas fini avec les pigeons...

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Mar 23 Sep 2014 - 16:38

« Tant que le grain ne manquera pas au colombier, le colombier ne manquera point de pigeons ! » dit Fox en parlant tout seul. « Et où il y a pigeon, pigeon y vient ! »

« Mais qu’est-ce qu’il raconte encore ce pig... heu... l’amiral ? » questionna un marin.
« J’sais pas moi ! J’parle pas aux pigeons ! J’ai déjà assez d’mal comme ça avec mon perroquet ! » répondit le vieux marin d’à côté.

« Sème mon ami, sème ! »
Fox continuait à mettre le cuistot à contribution.


« J’aurai bientôt plus d’pain moi avec vos histoires capitaine ! Z’êtes sûr que ça sert à grand chose tout ce cirque ? Je préfèrerais être dans ma cuisine ! Je voulais tenter une recette espagnole, la paêlla, mais je ne suis pas sûr de l’assaisonnement final. J’ai besoin de faire des tests ! »

« Tes tests culinaires attendront mon ami ! Regarde ! Un nouveau pigeon ! »

Quelques roucoulements plus tard, Fox prenait connaissance du message suivant :

« Tient? » se dit Fox. « Un chrétien sans doute, ce Césaire. Mais cela ne m’apprends pas grand chose, sinon que l’ennemi est infiltré dans nos villes et qu’il est au courant des récentes discordes internes dans l’alliance anglo-hollandaise! »

Le pigeon suivant arrivait d’un allié hollandais, et l’informait de la progression ennemie.



Fox n’était plus très loin des Antilles néerlandaise, mais la mer était mauvaise et le vent défavorable. Il ne pourrait arriver à temps malgré sa proximité, mais par contre un pigeon arriverait certainement avant les débats.
Il retourna dans sa cabine et écrivit à sa confrérie...



_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Mar 23 Sep 2014 - 17:08

Le lendemain matin, quand Fox arriva sur le pont, le cuistot était déjà là et parsemait le pont de mies de pain.

« Alors mon ami ? » lui demanda Fox. « As-tu déjà vu passer des pigeons ce matin ? »
« On en a raté un il y a quelques minutes, amiral » lui répondit le cuistot.
« Diantre ! Il s’agit de ne pas rater les suivants ! J’attends d’importantes nouvelles en provenance des Antilles néerlandaises ! Il s’y passe des choses peu encourageantes. »
« Ah ben justement amiral, en voilà un qui approche ! »
« Où ça où ça ? »
demanda Fox tout réjoui.
« Là-bas au loin amiral ! Il va bientôt passer au dessus de l’ ~ HMS Argo ~.»
« Parfait !
» s’écria Fox.  « Vite, jette du pain mon ami ! Beaucoup ! Il faut qu’il l’aperçoive de loin et ne résiste pas la tentation de venir picorer ! »

Le cuistot et Fox répandirent autant de mies de pain que possible pour appâter le volatile. Celui-ci n’avait pas l’air d’avoir particulièrement faim, mais se posa néanmoins au sommet du grand mat du vaisseau de 64 canons.

« Zut ! » dit Jeremy Fox. « J’espère qu’il va descendre jusqu’à nous ! »
« Patience amiral » dit le cuistot. « Il a vu le pain. C’est une question de temps. »
« Crois-tu donc que j’ai toute la journée devant moi ? Les nouvelles n’attendent pas ! Il s’agit peut-être d’une information cruciale à laquelle je devrai donner suite au plus vite ! » expliqua Fox.
« Dans ce cas amiral, pourquoi ne montez-vous pas l’attraper ? Plus tôt nous en aurons fini, plus tôt je pourrai retourner à mes tests pour la paëlla! »

« Que je... ? Ah mais oui ! Et ce sera un excellent exercice matinal ! » répondit Fox et regardant vers le haut du grand mat.
« Reste ici et prépare des mies pour les prochains pigeons ! » ordonna Fox en se dirigeant vers les cordages, sous l’oeil amusé du cuistot.

Fox entreprit l’escalade des cordages pour rejoindre le haut du mat. L’ascension s’avéra difficile. La mer était mauvaise ce matin, et Fox n’avait pas l’habitude de grimper en haut du mât.



« Ca va capitaine ? » lui cria le cuistot.
« Très bien » répondit Fox d’une voix peu assurée.



Les matelots, intrigués, commençaient à arriver sur le pont et regardaient le spectacle.


« J’vous parie 2 piastres que l’amiral va tomber avant d’être arriver au sommet » dit un marin.
« Tenu » répondit un autre.
« 5 piastres qu’il tombe »
« 3 piastres qu’il attrape le pigeon »
« 3 piastres que non, car un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole ! »


Les paris allaient bon train alors que l’amiral Fox approchait du volatile.



« J’y suis presque ! » cria Fox.
« Racontez-lui un autre de vos poèmes pour l’amadouer capitaine ! » plaisanta un marin.
« Vous croyez ? Heu... oui, ça devrait marcher. »

Fox s’éclaircit la gorge et commença à apprivoiser l’oiseau...

« Hum Hmm...
Pigeon, oiseau à la grise robe...
Dans l'enfer du combat naval,
A mon regard tu te dérobes...
Tu es vraiment le plus agile. »


Fox tendit la main vers le volatile... qui s’envola et alla se poser sur le pont à côté du cuistot. Les marins éclatèrent de rire.

« Nom de @#!!%µµ¤$ !! » s’écria Fox ! « Je suis monté tout en haut pour rien ! »

« Attention en redescendant capitaine ! » rigolèrent les marins.
« @#!!%µµ¤$ !! » maugréa encore Fox en redescendant du grand mât vers le pont.

Après quelques frayeurs, Fox toucha enfin le pont du navire et repris sous souffle. Certains marins étaient bien déçu qu’il ne soit pas tombé, d’autres marins se frottaient les mains.
Pendant qu’ils partageaient leurs piastres, Fox rejoint le cuistot. Le pigeon picorait gentiment dans sa main.


« Tenez capitaine ! » dit le cuistot. « J’ai déjà détaché la missive pour vous faire gagner du temps, ha.ha.ha. »
« Très spirituel ! » répondit Fox. « Donne-moi ça au lieu de te fendre ma poire ! »



Le message était signé de la main d’un capitaine nouvellement français. A qui pouvait-il bien être adressé ? Fox avait son idée, mais pas de preuve.
« Décidément, ça complote vraiment dans tous les sens dans les Caraïbes ! » dit Fox, consterné.
« Je suis de plus en plus perplexe ! Cuistot ! Sème du pain mon ami ! Beaucoup de pain ! Il me manque encore des pièces du puzzle ! Tous volatile peut s’avérer d’une extrême importance ! »

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Mar 23 Sep 2014 - 19:46

3 jours passèrent... l’~ HMS Argo ~ arrivait en vue du port d’Aruba.

Malgré tous ces efforts, Fox n’avait plus réussi à capturer le moindre pigeon. Le seul satisfait était le cuistot, qui profitait de l’absence de pigeons pour fignoler sa recette de la paëlla dans sa cuisine.

Il manquait toujours une pièce du puzzle à l’amiral Fox pour comprendre comment autant de complots étaient possibles dans la Caraïbe. Qu’elle en était la raison ? Quels desseins cela laissait-il présager ?
Fox aurait tant voulu connaitre le fin mot de l’histoire, mais où étaient passé les pigeons ?
Alors qu’il commençait à désespérer, il entendit un battement d’ailes à côté de lui.
Ce pigeon lui paru cependant bien docile, et il en conclu que le message qu’il transportait lui était adressé.

Le message venait effectivement de ses collègues les Défenseurs de la Couronne d’Angleterre :


« Ahh ! Enfin une bonne nouvelle ! » se dit Fox. « La journée commence bien ! C’est de bon augure ! »
« Cuistot ! Cuistot ! Les pigeons sont de retour ! Qu’on aille me chercher le cuistot ! Et qu’il vienne avec du pain ! »
ordonna-t-il à ses hommes.

Le cuistot arriva quelques instants plus tard... sans pain !


« Vite cuistot ! Je viens d’attraper un pigeon, et comme le dit l’adage : « où il y a pigeon, pigeon y vient ! Répands du pain ! Vite !»
« Désolé capitaine, mais il n’y a plus de farine ! Nous avons déjà tout utilisé »
« Comment ça plus de farine ? Et le pain pour mes pigeons alors ? »
« Capitaine, après près de 3 semaines en mer, dont une entière à nourrir les pigeons, je m’excuse, mais il ne vous reste plus que vos beaux poèmes pour attraper vos oiseaux ! Maintenant, si vous le permettez, j’aimerais retourner travailler à ma recette de la paëlla ! »
« Mais... mais... mais... »
tenta de répondre Fox, stupéfait.

« Mêêêh... mêêêh... » répondit le cuistot. « Faites la chèvre si vous voulez, j’en ai plus qu’assez de vos histoires de pigeons ! »

Les marins étaient complètement hilares... leur amiral se faisait mettre en boîte par le cuistot.

« Splotch ! »

Soudain, Fox reçu un 'cadeau' tombé du ciel sur sa tête... les marins n’en pouvaient plus et se roulaient de rire sur le pont...

« Ha.ha.ha ! La chèvre a reçu la visite d’un de ses pigeons adorés ! Ha.ha.ha ! » rigolèrent-ils.

Fox leva la tête et vit le pigeon venir se poser non lui de lui.

« C’est lui ! J’en suis sûr ! Le pigeon porteur du fin mot de l’histoire ! »

Dans l’excitation du moment, Fox se précipita vers le pigeon qui s’envola de l’autre côté du pont.
Fox se rua de l’autre côté, et le pigeon fit à nouveau de même.
Les marins n’avaient jamais autant ri. Ce pigeon ne se laissait pas approcher et s’envolait à chaque fois que Fox l’approchait.
Fox réalisa soudain qu’il devait retrouver ses moyens et son self-control légendaire. Il prit alors son temps, et décida de l’amadouer en lui parlant gentiment.


« N’ai pas peur petit pigeon » lui dit Fox sous les éclats de rire de l’équipage.
« Allez-y capitaine ! » dit un marin. « Si Dieu a créé des pigeons, c'est pour qu'ils se fassent pigeonner ».

« Détrompez-vous les gars ! » contredit Fox.

« Un pigeon c'est très intelligent!
Mais avant tout, il a en son fort intérieur,
Une douceur d'être et de coeur
Envers nous les êtres que nous déclarons supérieurs !

Et sachez qu'un pigeon
De ses ailes déployées,
Peut s'envoler vers la liberté
Et témoigner d'une nature profonde et pure
Que nous pauvres humains que nous sommes,
N'arriveront jamais à atteindre.
»

« Prrrt ! » Pouffa un marin.
« Y a pas à dire amiral ! Les pigeons vous inspirent ! »

« Oui » dit Fox. « Je commence à bien les connaître ! Ils ne m’échappent d’ailleurs plus et je dois dire que...».

A ce moment le pigeon commença à battre des ailes.

« Oh non ! Il va reprendre sa route ! Plus un geste les gars ! Il ne faut surtout pas l’effrayer ! Ce pigeon, j’en suis sûr, est celui qui détient la clef de l’énigme ! C’est la pièce du puzzle que j’attends ! Sa capture est d’une importance capitale ! »

« Racontez-lui un autre poème amiral » rigola un marin, sous les rires d’autres matelots.
« Encore ? »
répondit Fox, à court d’inspiration. « Voyons voir... heu... »

« Jeune, frêle, et tout juste arrivé,
Nous prenons place dans le nouveau colombier
Parmi de nombreux autres amis
Tous d’un plumage noir, blanc ou gris
Petit pigeon deviendra grand
Jeune champion finira gagnant »


« Ca y est capitaine ! Vous l’avez hypnotisé ! » rigola un marin.
« Tu crois ? » Demanda Fox.
« Bien sûr ! » répondit le marin. « Voyez comme il ne bouge plus ! Il est à votre merci ! Mais faites-vite avant qu’il ne s’échappe à nouveau ! »
« C’est que... je n’ai pas encore  fini mon poème ! » répondit Fox.
« On s’en fou de votre poème amiral ! Le pigeon s’est endormi, finissons-en ! »

Fox s’approcha lentement... mais le pigeon tressailli. De peur qu’il ne s’échappe, Fox se précipita en avant, le plus vite possible.

« Je l’ai... » cria Fox les deux mains en avant.

Au moment où il allait l’attraper, le pigeon s’envola et lui échappa.
Emporté dans son élan, Fox ne pu s’arrêter à temps, et bascula par dessus le bastingage...


« Noooonn ! » « Plouf ! »

Les marins éclatèrent de rire une fois de plus...

« Quel artiste notre amiral ! Ha.Ha.Ha ! »
« Oui ! Qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour nous distraire ! Ha.ha.ha !
»
« Il est vraiment fantastique, le cpt.Fox ! »

Heureusement, la mer était redevenue plutôt calme, et Fox était devenu un excellent nageur ces derniers temps... Quelques instants plus tard, il se faisait hisser sur le pont par les matelots hilares, qui n’avaient plus autant ri depuis très longtemps.

« C’est malin de vous moquer ! » dit Jeremy Fox. « L’un de vous a-t-il pu l’attraper au moins ? »
« Bien sûr capitaine... héhé... » répondit le cuistot.

Le pigeon était posé sur son bras et picorait tranquillement dans sa main, amadoué.
Quelques instants plus tard Fox, dégoulinant, avait détaché le message accroché à la patte du volatile.


« Enfin je vais connaître le fin mot de l’histoire et l’explication de tous ces mystérieux messages ! » se réjoui-t-il en déroulant le message...



« Quoi !! » s’écria Fox. « Et c’est pour ça que j’ai pris un bain forcé ?!? »

Les marins pleuraient de rire.
Fox se tourna vers le cuistot, furieux.


« Je vous jure capitaine que je ne suis pas en contact avec nos alliés heu... nos ennemis espagnols ! Mais je le trouve hautement intéressant moi, ce message ! Je vais enfin pouvoir terminer ma recette de la paëlla ! »

The End...


PS: Le personnage derrière Jeremy Fox tient à rassurer la communauté de joueurs sur le fait qu'aucune tricherie quelconque n'a eu lieu pour obtenir les messages apparaissant dans cette histoire. Un concours de circonstance à fait que j'en ai eu connaissance. Aucun autre message que ceux mentionnés dans ce RP n'est arrivé jusqu'à moi, et aucun profit ou avantage quelconque n'a été utilisé IG de ces messages.

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Sam 15 Nov 2014 - 14:25

Prochainement, ne ratez pas le 8ème récit d'aventure de Jeremy Fox:
Caribbean Trophy 1714



_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Dim 16 Nov 2014 - 20:38

Fiers de leurs constructions navales, les nations revendiquaient leur savoir-faire, chacune se vantant de mettre à l’eau les meilleurs modèles de cotres, chebecs, frégates et autres vaisseaux.

Quelle nation disposait des meilleurs bâtiments et navigateurs ?
Une chose était sure : aucun navire ne s’était encore révélé ni insubmersible, ni plus rapide que le vent.
Alors ? Les navires étaient-ils vraiment fait pour durer ? Etaient-ils capables de naviguer jours et nuits, de braver les tempêtes et de sortir indemnes des eaux ennemies ?

Les gouverneurs des différentes nations se défiaient mutuellement et se vantaient de posséder non seulement les meilleurs chantiers navals et armateurs, mais aussi les meilleurs navigateurs de la caraïbe !
Et c’est ainsi, qu’incapables de se mettre d’accord, ils avaient convenu d’organiser le « Caribbean Trophy 1714 » !

Des itinéraires différents avaient été tracés ; un pour chacune des ‘coalitions’. Les participants réussiraient-ils à tirer le meilleur de leur navire et à déjouer les possibles embuches ?
Jeremy Fox concourrait dans la catégorie des navires militaires et comptait bien faire honneur à son rang d’amiral pour remporter l’épreuve...

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Dim 16 Nov 2014 - 21:07

Le marchand de St.Eustatius n’avait jamais vu ça!
Le soir du 20 octobre 1714, plusieurs capitaines se bousculaient devant la porte du marchand de St.Eustatius !
Il avait bien sûr été prévenu que chaque participant au Carribean Trophy devait valider son départ par un acte de vente ou d’achat dans sa boutique, mais il n’était visiblement pas préparé à recevoir tant de monde à la fois.
Un délégué du gouverneur était également présent pour contrôler que l’acte de vente serait bien signé à partir de 18h, heure convenue du départ de la course.

Jeremy Fox faisait la file devant la porte du marchand depuis plusieurs heures, une petite bourse à la main. Il souhaitait en effet être le 1er et éviter de faire la queue trop longtemps. Quoi de plus normal après tout ? Honneur à l’amiral ! Les autres participants auraient le loisir de le rattraper en mer.
Derrière lui, les capitaines anglais Pistol Pete, Captasus, Nathan Huntington  et John Cole discutaient de stratégie et d’itinéraires.
Derrière ceux-ci, trois capitaines bataves se tenait à l’écart et semblaient chuchoter...
Fox comptait bien lever l’ancre sitôt sa caisse de rhum achetée et commençait à s’impatienter.

A 18h tapante, le marchand ouvrit sa porte et salua les capitaines...


« Alors, qui est le 1er ?? » s’écria le marchand.

Alors que l’amiral Fox s’avançait, une voix rauque retentit soudain du coin de la rue.

« C’est mwaa ! ».
Surpris, tous les capitaines se retournèrent vers l’individu et aperçurent Sir Angus Phillips qui arrivaient en vacillant.



« Place gamins ! Les aînés d’abord ! » grogna Angus.
« Ahh mais permettez, cpt Phillips » dit Jeremy Fox. « J’étais là le 1er et je... »
« Hips ! Tiens l’amiral ! Z’êtes de la partie aussi ? Z’allez m’suivre de près pendant la course gamin, et en prendre de la graine ! Angus va vous montrer comment on tient la barre... hips ! »

Angus poussa l’amiral et pénétra chez le marchand en titubant.

« Mais mais ?!? » s’offusqua Jeremy Fox. « Il n’a pas fait la file ! C’est très grossier de sa part ! »

« Il faudrait lui confisquer son rhum pour lui apprendre les bonnes manières » dit le cpt. Huntington.
« Très juste ! D’ailleurs, il n’ira pas loin dans cet état ! » ajouta Pistol Pete.

Alors que les Anglais discutaient de l'état d'ébriété de leur collègues Angus, celui-ci ressortit de la boutique quelques instant plus tard, une caisse de rhum sur l’épaule.

« Dépéchez-vous gamins ! Z’allez rater l’départ ! » dit Angus en zigzagant en direction du port.

Les Anglais le regardèrent s’éloigner avec curiosité. Fox voulu l’interpeler, mais le marchand ne lui en donna pas l’occasion.
« Ho ! C’est pour aujourd’hui ou pour demain ? » questionna le marchand. « J’aimerais ne pas y passer la nuit moi ! Au suivant ! ».
« Ahhh ! Cette fois c’est à moi ! » dit l’amiral Fox.
« Dames eerste ! » s’écria alors une voix féminine.



« Plait-il ? » demanda Fox.
« Godverdomme ! Ga opzij, Engels!» (*Nom de Dieu, écartez-vous, Anglais !) grommela la dame qui devait sans nul doute être la cpt. Jeanne Barthes.
Elle passa devant les Anglais et entra dans la boutique, sous le regard médusé de l’amiral Fox.

« Mais... ? Ah mais quel toupet ! Ca ne se passera pas comme ça ! » s’écria Fox.
« Allez-y amiral » lui dit Pistol Pete.
« Ouais » enchéri John Cole. « Vous n’allez pas laisser une femme faire sa loi ici quand même ? »

Fox avança jusqu’au seuil de la porte du magasin, quand une main se posa sur son épaule et le retint. Fox se retourna et se retrouva face à face avec les 2 comparses bataves de dame Barthes.

« Begin nie te geiken ! » lui dit le premier. (*Fais pas d'ton malin, toi !)
« Hu ? Excusez-moi cher monsieur mais je n’ai pas bien saisi le sens de vos propos » répondit l’amiral Fox. « Si c’est pour la course, c’est bien ici oui. Si vous voulez bien vous donner la peine de faire la file derrière mes collègues, car c’est bientôt mon tour et... »
“Dit is het Engels admiraal”
“Ja, een perfect imbécil.”
“Advance voor hem”

Les bataves avancèrent devant l'amiral.

« Eh là ! Veuillez faire la file messieurs ! » s’offusqua l’amiral Fox.
Moedemot krijgen ?“  (*Tu veux que j'te frappe ?) lui lança l'un des deux Hollandais.
« Mode de quoi ? Quelqu’un a compris ? » demanda-t-il aux capitaines anglais.
« Je crois qu'il dit que c’est la mode chez les Hollandais de passer devant, amiral ». dit le cpt. Captasus.
« Ah bon ? Et bien alors je vais me mettre à leur mode et repasser devant aussi ! Non mais ! »
« Moet abakkes tege de muur klache ? » (*Tu veux que je t'éclate sur le mur ?) dit un des deux Hollandais à l’amiral.

Perplexe et peu rassuré, Fox fit un pas de côté, et les deux acolytes bataves, Gradlon Silverbeard et Cyrille de Rougemont, entrèrent à leur tour dans la boutique en rigolant.

« Il faut faire quelque chose amiral » dit le cpt. Cole.
« On ne va pas se laisser faire par les bataves tout de même ? » demanda le cpt.Captasus.
« Absolument les gars ! » répliqua Jeremy Fox. « On va leur montrez de quel bois nous nous chaussons ! heu... fauchons ! »
« Chauffons ? » demanda Nathan Huntington.
« Tout à fait ! » répondit Fox. « On va leur montrer qu’on ne passe pas impunément devant l’amirauté britannique ! En avant les gars ! Allez leur tirer les oreilles ! Je vous attends ici ! »

Après un moment d’hésitation, les capitaines Nathan Huntingon, Captasus, John Cole et Pistol Pete entrèrent à leur tour chez le marchand...

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Dim 16 Nov 2014 - 21:39

Les minutes passèrent et l’amiral Fox trépignait devant la porte du marchand. Ça devait sans doute voler dans tous les sens là dedans et il était plus sage d’attendre à l’extérieur...
Quand la porte s’ouvrit enfin, les capitaines anglais et bataves sortirent ensemble de la boutique en rigolant et en s’aidant mutuellement à porter leurs caisses de marchandises.


« Chiques types ces bataves, amiral ! On n'a rien compris, mais ils nous ont payé la dernière caisse de rhum ! »
« Heb je gezien? De kleine admiraal wacht nog steeds als een prei » (*T'as vu? Le petit amiral attend toujours comme un poireau).
« Ja, zullen we lang weg als hij vertrekt, ha!ha!ha! » (*Oui, nous serons déjà loin quand il prendra la mer, ha!ha!ha!)

Les capitaines passèrent devant l’amiral et s’éloignèrent en direction du port. Fox resta pantois. Premier arrivé, il se retrouvait finalement le dernier.

« On ferrrme ! » s’écria le marchand.
« Eh ! Ho ! Non ! » s’écria Fox. « Je dois encore acheter mon rhum avant de partir ! »
« Bah du rhum j’en ai plus ! Ils ont tout acheté ! Prochaine livraison en fin d’semaine ! »
« ?!?Quoi ? Mais... et moi alors ? J’étais ici le premier et je... »
« Ha ! Ha ! Ha ! Le premier ? Et bien mon ami, vous m’avez surtout l’air d’être le dernier ! » rigola le marchand. « Bon, vous voulez quoi, pour valider votre départ de la course ? Et dépêchez-vous ! »
« Heu... que vous reste-t-il ? »
« Des bijoux, de la soie de Cathay et de l’or en lingot ! Z’en voulez combien de caisses ? »
« Quoi ? Mais ça coûte une fortune ! Vous n’avez rien à prix plus abordables ? Du maîs ou des fruits peut-être ? C’est juste pour valider mon départ, je n’ai besoin de rien en particulier ».

« Mais quel boulet celui-là... » songea le marchand.

« Il vous reste peut-être des boulets ? » lui demanda Fox.
« Des bou... Wahahaha ! En tout cas j’en vois un fameux ! » rigola le marchand.
« Ah oui ? » répondit Fox. « Je vous l’achète ! Il me portera peut-être chance pendant la course ! »



A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Mar 18 Nov 2014 - 19:32

De retour sur l’~ HMS Argo ~, fier vaisseau de 64 canons, Fox fut informé que les capitaines Nathan Huntington et Captasus partiraient avec un léger retard, leurs navires n’étant pas pleinement opérationnels. Ceci était fort fâcheux, car l’amiral Fox avait prévu de faire route avec le cpt. Huntington et devrait donc l’attendre au large du port.

Fox fut tout de même heureux d’apprendre que le cpt. Angus Phillips attendrait Nathan Huntington également et ferait route à leurs côtés.
Ce retard compromettait néanmoins déjà les chances de victoire de quatre des six participants anglais. Cependant, la route serait longue et semée d’embuches. Ils auraient donc peut-être l’occasion de refaire une partie de leur retard en route.

Les deux autres capitaines anglais, John Cole et Pistol Pete, étaient eux partis à temps avec les trois capitaines bataves et n’étaient déjà plus qu’un point à l’horizon...

La course ne débuta véritablement que le lendemain matin pour le trio Fox-Phillips-Huntington.
Le Grand Chebec du cpt. Captasus, s’il parti en même temps, cloua le trio sur place pour tenter de rattraper John Cole et Pistol Pete.

Fox comptait bien regagner le temps perdu, et toutes voiles dehors,  l’~ HMS Argo ~ filait sur Cockburn Town.
Les hommes entonnèrent une chanson pour se donner du baume au coeur...




♪ What will we do with a drunken sailor, ♫
Que ferons-nous faire avec un marin saoul,
♪ What will we do with a drunken sailor, ♫
Que ferons-nous faire avec un marin saoul,
♪ What will we do with a drunken sailor, ♫
Que ferons-nous faire avec un marin saoul,
♪ Early in the morning!
Tôt le matin !

REFRAIN :
♪ Way hey and up she rises,♫
Intraduisible... mais les marins tirent sur les cordages pour dresser la voile
♪ Way hey and up she rises,♫

♪ Way hey and up she rises,♫

♪ Early in the morning! ♫
Tôt le matin !

♪ Shave his belly with a rusty razor, ♫
Lui raser le ventre avec un rasoir rouillé,
♪ Shave his belly with a rusty razor, ♫
Lui raser le ventre avec un rasoir rouillé,
♪ Shave his belly with a rusty razor, ♫
Lui raser le ventre avec un rasoir rouillé,
♪ Early in the morning ♫
Tôt le matin

Refrain

♪ Put him in a longboat 'till he's sober ♫
Mettez le dans une chaloupe jusqu'à c'qu'il soit sobre
♪ Put him in a longboat 'till he's sober ♫
Mettez le dans une chaloupe jusqu'à c'qu'il soit sobre
♪ Put him in a longboat 'till he's sober ♫
Mettez le dans une chaloupe jusqu'à c'qu'il soit sobre
♪ Early in the morning!
Tôt le matin !

Refrain

♪ Stick him in a barrel with a hosepipe on him ♫
Enfoncez-le dans un tonneau avec une mèche allumée
♪ Stick him in a barrel with a hosepipe on him ♫
Enfoncez-le dans un tonneau avec une mèche allumée
♪ Stick him in a barrel with a hosepipe on him ♫
Enfoncez-le dans un tonneau avec une mèche allumée
♪ Early in the morning!
Tôt le matin !

Refrain

♪ Put him in the bed with the captain’s daughter, ♫
Mettez-le au lit avec la fille du capitaine,
♪ Put him in the bed with the captain’s daughter, ♫
Mettez-le au lit avec la fille du capitaine,
♪ Put him in the bed with the captain’s daughter, ♫
Mettez-le au lit avec la fille du capitaine,
♪ Early in the morning! ♫
Tôt le matin !

Refrain

♪ That's what we do with a drunken sailor, ♫
C'est ce qu'on fait avec un marin ivre,
♪ That's what we do with a drunken sailor, ♫
C'est ce qu'on fait avec un marin ivre,
♪ That's what we do with a drunken sailor, ♫
C'est ce qu'on fait avec un marin ivre,
♪ Early in the morning! ♫
Tôt le matin !

Refrain


Dans la soirée, Fox reçu 2 missives l'informant de la situation au NO :





La nuit tomba. Fox était anxieux et ne parvenait pas à dormir. Il monta sur le pont au moment où le navire virait à tribord.

« Et alors là ? » dit-il au maître pilote. « Maintiens un cap N-O ! Interdiction d’effectuer le moindre détour ! Compris ? Il faut rattraper notre retard, car des navires ennemis ont déjà été signalé plein NO de notre position ! »
« C’est que ce n’est pas très prudent capitaine » répondit le maître pilote.
« Pas de discussion l’ami ! Cap N-O sur Cockburn Town ! »
« Comme vous voulez capitaine, mais tout de même, ce n’est pas pr... »
« Ecoute l’ami... je sais que Saint Thomas se trouve à côté de nous, mais je ne crains pas une attaque. D’ailleurs il fait nuit et les personne n’oserait rien entreprendre sur nous avant le lever du jour ».
« Ho ça je sais bien capitaine ! Je pensais surtout aux hauts fonds marins, surtout de nuit, comme vous dites ! »
« Les... les hauts fonds marins ? Quels hauts fonds marins ? Il y a des hauts fonds marins par ici ? »

« CRRRAACK ! »

Décidément, l’épreuve commençait mal pour l’~ HMS Argo ~ qui venait de racler sérieusement sa coque dans les hauts fonds. Le navire se retrouvait immobilisé et de plus, des réparations étaient nécessaires. Fox était dépité car la journée du lendemain devrait être consacrée à dégager le navire et aux réparations. Les hommes n’allaient pas apprécier...
Fox retourna dans sa cabine et noya son désespoir dans une bouteille de whiskey... à peine parti, il ne se faisait déjà plus aucune illusion quant à la victoire finale.
Au petit matin le commandant en second frappa à la porte...


« Une missive pour vous capitaine ! Un certain Pipelet qui demande de vos nouvelles ! »
« C’est qui ce Pipeau ? » demanda Fox. « Et qu’est-ce qu’il me veut celui-là ? »

Fox déroula le parchemin...



« Un visionnaire, ce Pipelet ! » songea Fox. « A croire qu’il nous épie ! »

L’esprit complètement embrumé par le whisky, Fox entreprit de répondre au journaliste...



A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Lun 8 Déc 2014 - 21:37

Le lendemain, Fox fut informé d’une attaque française sur les concurrents hollandais. Cela prouvait que cette flotte française n’était pas là pour faire de la figuration, et était à prendre très au sérieux.
Fox s’adressa au maître pilote :


« Surtout, reste bien aux côtés du « Vanguard » et du « Pen Duick » (vaisseaux de 74 canons et Frégate de 8 des cpt. Nathan Huntington et Sir A.Phillips) ».
« Vous n’avez pas l’air rassuré » lui dit le maître pilote.
« Penses-tu ? Au contraire, je les attends de pied ferme ! » répondit Jeremy Fox au maître pilote.

« Héhé... » rigola un marin avec ses copains. « L’amiral a peur qu’il nous arrive quelque chose et ne veut surtout pas rester esseulé en mer... Reste bien aux côtés du Vanguard, qu’il a dit, ha.ha.ha ! ».
« Pas du tout ! » Rétorqua Fox. « En tant qu’amiral, il est de mon devoir de veiller sur nos confrères ! Voilà pourquoi je souhaite que nous ne nous éloignons pas... »

« Voile à l’horizon ! » L’interrompit la vigie. « C’est une Frégate de 9 française ! »
« Sapristi ! » s’écria Fox. « Il fallait s’y attendre ! Chacun à son poste, je reviens tout de suite ! »

Fox disparu brièvement dans sa cabine, et remonta sur le pont quelques instants plus tard... les marins étaient à leur poste, et à l’écoute des instructions.


« Ah ça ?!? Pourquoi avez-vous enfilé une chemise rouge capitaine ? » questionna un marin.
« C’est un de mes vieux truc mon ami ! » répondit Fox. « Ecoutez-moi bien vous autres : Nous allons sans doute livrer bataille, et je compte bien mener l’abordage moi-même ! Mais si je devais être blessé au combat, grâce à cette chemise rouge, personne ne verrait le sang sur ma chemise ! Comprenez-vous à présent ? RIEN NE DOIT VOUS DECONCENTRER DE VOTRE TÂCHE DURANT UN COMBAT ! Rien du tout, pas même la vue de votre amiral ensanglanté ! » dit Fox fièrement.

« Vous allez mener l’abordage capitaine ? »
« j’aborderai tout navire qui se présentera à nous ! » poursuivi Fox. « C’est mon devoir d’amiral de montrer l’exemple et de charger en premier ! Vous me suivrez sans vous soucier de mon sort ! Avec ma chemise rouge, vous ne verrez pas la sévérité d’une possible blessure, garderez votre ardeur au combat, et resterez concentré sur votre tâche !»

« Clap clap clap ! » Bravo capitaine ! » le félicitèrent les marins impressionnés.
« Vous êtes vraiment fantastique, Mister Fox ! » lança même un marin plein d’admiration.
« Certes... » répondit Fox le plus humblement possible. « On va leur rentrer dedans comme dans du gruyère, et les abattre comme des lapins en plein vol ! » ajouta-t-il.
« Le capitaine a l’air confiant ! » commenta un marin.

« Capitaine !! » cria soudain la vigie. « D’autres voiles apparaissent à l’horizon ! Il en sort de partout ! Je vois à présent 2 chebecs , 3 grands chebecs et 1 corvette de 6 en plus de la frégate de 9 ! »

« Ha.Ha.Ha... ne vous en faites pas capitaine ! » dit un marin, « rien ne détournera notre attention pendant que vous partirez à l’abordage de ces 7 navires, hé hé hé... »
« Heu... c’est qu’ils sont 7 à présent, et je ne sais pas si je pourrai mener chaque abor... ».
« Allons capitaine... c’est votre devoir d’amiral que de montrer l’exemple et d’aborder tout navire qui se présentera à nous! Ha !Ha !Ha ! »

Les marins commencèrent à plaisanter, imaginant l’amiral Fox mener de front plusieurs abordages malgré de multiples blessures, dans leur indifférence la plus totale.

« Et avec votre chemise rouge, ne vous en faites pas capitaine, nous resterons concentré sur notre tâche, sans nous soucier de vous, ha.ha.ha ! »

Pendant qu’ils rigolaient, Fox disparu à nouveau quelques instants dans sa cabine... Quand il remonta sur le pont, les marins étaient toujours hilares et Fox les rappela à l’ordre :

« Chacun à son poste ! Branle-bas de combat ! Vérifiez les sabords et préparez les boulets ! »
« Ah ça capitaine ?!? » demanda un marin. « Pourquoi donc avez-vous enfilé un pantalon marron à présent ? »

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Ven 19 Déc 2014 - 13:37

Fox ne sut jamais exactement pourquoi les Français ne passèrent jamais à l’attaque, mais ne s’en plaignit pas, étant donné que le rapport de force était quelque peu disproportionné.
« Ils ont dû me reconnaître et n’ont pas osé attaquer ! » pensa-t-il...

En réalité, alors que les trois Anglais faisaient preuve de discipline en progressant de manière bien coordonnée, le manque de coordination ou d’organisation des navires français avait dû les faire hésiter puis renoncer à tenter une attaque. C’est ainsi que le trio se faufila entre les navires ennemis et gagna Cockburn Town, la première étape. Les trois compères étaient cependant restés en alerte et s'estimaient heureux de s’en être sorti à si bon compte !

Ensuite le trio quitta Cockburn Town et les jours passèrent... à part un navire pirate aperçu vers la pointe ouest de Cuba, le ~ HMS Argo ~ rejoignit sans croiser quelconque navire les 3 ports suivants, y chargeant et déchargeant ses cargaisons...





A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Sam 20 Déc 2014 - 13:20

Pour l’étape Gran Bahama - Bélize, le groupe anglais n’était plus composé de 3 navires, mais bien de cinq.
En effet, les capitaines Captasus et Pistol Pete avaient été contraints de revenir en arrière vers Gran Bahama après une mauvaise rencontre à la pointe de Cuba.
C’est donc une belle flotte homogène qui avait décidé de passer la pointe de Cuba groupée et d’y surprendre les navires embusqués.  Les criques furent passées au peigne fin, mais comme déjà relaté plus haut, seul un cotre pirate fut aperçu quelques instants, les autres navires signalés quelques jours plus tôt ayant visiblement changer d’air...

Après avoir quitté Bélize, les cpt. Captasus et Pistol Pete reçurent leur bon de sortie pour tenter de rattraper leur retard, bien qu’obtenir un bon classement à l’arrivée semblait compromis.

Quelques jours plus tard, le cpt. Captasus informa l’amiral Fox d’une présence pirate à l’est de Kingston : 3 grands chebecs et une corvette de 6 livres.
Après avoir évalué les risques, l’amiral Fox et ses adjoints Phillips et Huntington décidèrent qu’il n’y avait pas lieu de modifier leur itinéraire. Après tout, ces 4 pirates n’avaient qu’à bien se tenir...

2 jours plus tard, le trio arriva en approche de la Jamaïque.
En haut du grand mât, la vigie s’écria soudain :


« Pavillons noirs en vue ! »
« Je m’y attendais » s’exclama Fox depuis le pont. « Voilà les 4 navires pirates signalés par Captasus ! »
« Je vois 8 navires capitaine ! » lui cria la vigie.
« Comment ça 8 navires ? » demanda Fox. « Toi, tu as encore bu ! »
Fox se tourna vers ses marins :
« Messieurs, voici à nouveau un exemple de ce qui arrive lorsque l’on abuse du rhum ou du whisky ! Je ne vous le répéterai jamais assez : Méfiez vous de l’alcool, car il vous tue lentement ! »
« On s’en fou amiral, on n’est pas pressé ! » répliqua un marin.
« Et puis peut-être que l’alcool tue, mais combien sont nés grâce à lui, hein ? » questionna un autre marin sous les rires de ses camarades.
« Et puis il faut bien boire un peu de temps en temps capitaine, car tout n’est pas cirrhose dans la vie ! »

Fox se tapa la main sur le front...
« Bande d’inconscients ! Plus d’hommes se sont noyés dans l’alcool que dans la mer ! Voyez-vous même les dégâts de l’alcool sur notre pauvre vigie ! Il a bu un verre de trop, et nous annonce 8 navires au lieu de 4 ! Ce n’est pas une preuve des dangers de l’alcool, ça ? »

« Hé ! Quand vous aurez fini de débattre en bas... moi je vous dis que le danger ce serait de rester ici capitaine !
» cria la vigie. « Et pour savoir qu’un verre est de trop, encore faudrait-il l’avoir bu ! Or, je suis à jeun ! ».

Fox sorti sa longue vue et scruta l’horizon...
« On va en avoir le cœur net ! » dit-il...

De fait, la vigie ne s'était pas trompée... une flotte pirate en ligne arrivait droit sur les Anglais.




« Mais...mais... j’en vois même 10 ! »
« Oui capitaine... on dirait qu’ils continuent d’arriver ! » répondit le commandant en second.

Fox se tourna vers les marins :
« Messieurs, l’heure est grave, mais nous avons encore le choix : soit nous combattons vaillamment ces 10 navires, soit nous fuyons courageusement. Votre bravoure ne me faisant aucunement douter de votre choix, Je vais de ce pas vérifier nos canons et... »
« Fuyons courageusement capitaine ! » l’interrompirent en cœur les marins.


Fox se concerta rapidement avec les cpt. Phillips et Huntington... Le vent était défavorable vers Kingston, et la flotte pirate se trouvait entre le trio anglais et le port. Il fallait donc trouver une position de repli jusqu’au lendemain. On verrait alors si le vent permettrait davantage de forcer un chemin à travers la petite dizaine de navires ennemis. Sinon, il faudrait combattre.

Mais alors que les trois navires reculaient nord-ouest, la vigie s’écria soudain :

« Une deuxième flotte pirate se présente droit devant nous capitaine ! 6 navires ! Nous sommes fait comme des mulots ! »



A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Dim 28 Déc 2014 - 19:13

« On pourrait déjà sortir les canots non ? » Demanda le commandant en second. « On abandonne le navire et on pagaie aussi vite que possible... loin, très loin ! Comme ça nous avons une petite chance de... »
« Tu vas te taire oui ? » l’interrompit l’amiral Fox. « Passe-moi la longue vue, que je voie à qui nous avons affaire cette fois ! »

Fox ajusta la longue vue de sorte de distinguer le plus précisément possible le navire de tête.

« Le plus avancé est un chebec ! » dit-il à son second.
« Je distingue même le nom sous la proue : Zé...phyr ».

Fox baissa la longue vue et se tourna vers son second.

« Zéphyr... Zéphyr... Mais ! C’est le navire du capitaine Faya ça !! »

Après une courte réflexion, les trois navires anglais poursuivirent N-O vers les anciens capitaines anglais, nouvellement pirates... Et puis tant qu’à faire, il était préférable d’aller vers la flotte pirate la moins nombreuse.
Ils arrivèrent quelques heures plus tard à hauteur de la flotte du Phantom Squadron.


« Pourquoi pensez-vous que le Phantom Squadron a hissé le Jolly Roger capitaine ? » demanda le commandant en second.
« Je n’en sais rien, mais nous allons aller le leur demander, ce sera plus simple » répondit Fox.
« Vous ne craignez pas d’être mal reçu et qu’ils tournent leurs canons vers nos navires ? Après tout, il s’agit de pirates à présent ! »
« Mais non ! Ce sont des farceurs ! Tu vas voir qu’ils vont nous accueillir à bras ouverts ! »

« Bam ! »

Un tir de semonce retenti... Le boulet termina sa course dans l’eau, juste devant l’ ~ HMS Argo ~.

« Je n’aime pas leur farces capitaine ! » commenta le commandant en second.
« Ne t’inquiète pas » répondit Fox. « C’est juste la façon du cpt. Faya d’accueillir ses camarades »
« *%@ !! l’animal ! » songea Fox... « Il a bien faillit érafler notre coque ! »

Arrivé à hauteur du Zéphyr, Fox se montra bien en vue sur le pont et agita un drapeau blanc.
Le capitaine Faya salua de la main l’amiral Fox, celui-là même qui l’avait accueilli dans la Caraïbe à son arrivée, allant personnellement l’extirper de Tobago où il était pris en étau par deux flottes ennemies. Ensuite, ils avaient longuement navigué et combattu côté à côté, et Fox avait aidé plusieurs capitaines du Phantom Squadron à acquérir au plus vite suffisamment d’expérience pour faire face aux différentes menaces présentes dans la Caraïbe. Il était évident que le Phantom Squandron n’allait pas entamer sa nouvelle carrière en pointant ses canons vers le sein qui l’avait nourri, mais Fox sentait toutefois que quelque chose avait changé.

Les capitaines des différents navires se rassemblèrent sur le chebec du cpt. Faya pour s’entretenir et clarifier la situation des uns et des autres.

Le cpt. Faya fut franc et direct : Le Phantom Squadron ne souhaitait plus d’alliance officielle, ni avec la Hollande, ni avec l’Angleterre, dont il reniaient à présent le Roi Georges. Ils n’en avaient pas particulièrement après les défenseurs de la Couronne d’Angleterre, mais plutôt contre le système en général, les lois en application, les vœux de servitude, etc. Tout ça était désormais balayé de la main et ils ne souhaitaient à présent plus qu’obéir à leur propre instinct et aux valeurs morales qu’ils s’étaient eux-mêmes fixées. En gros, ils serviraient dorénavant uniquement leurs propres intérêts.


« A présent, vous êtes au courant du nouveau cap que nous comptons donner à notre carrière. Mais si nous nous sommes refusés à ouvrir le feu sur vos navires cette fois-ci, soyez dorénavant averti qu’il pourrait en être autrement lors de notre prochaine rencontre ».

Et le capitaine Faya n’avait pas l’air de rigoler...

« Voilà ce que nous allons faire : Nous sommes passés pirates il y a un peu plus de 24h. C’est donc exactement le temps que nous vous encadrerons. Si le combat s’engage d’ici-là, nous le mènerons avec vous. Dans le cas contraire... bonne chance à vous. »

Fox, Nathan et Angus réfléchirent... la dizaine de pirates devaient appartenir à la confrérie Marchombres. Ils ne seraient pas surplace avant une plusieurs heures, ce qui donnaient juste le temps de se positionner pour les recevoir. Le combat promettait d’être équilibré, avec 9 navires vs 10. Après tous, ils avaient donc encore toutes leurs chances...

Les heures suivantes furent consacrées à positionner la flotte de manière à recevoir du mieux possible les navires pirates marchombres. Malheureusement, le vent restait de face, rendant la manoeuvre lente et difficile, et finalement, ils durent renoncer à obtenir le vent favorable espéré. La flotte ennemie, elle, s’était rapprochée mais se tenait à distance respectable. Le temps passait et la tension commençait à se faire sentir...

Coup de théâtre quelques heures plus tard... la flotte marchombre se remis en mouvement, manoeuvra, et fit demi-tour, refusant tout combat !
Les capitaines de la petite coalition improvisée restaient perplexe devant le retrait de la flotte ennemie qui n’était à présent déjà plus en vue... Fox pensait comprendre : Les Marchombres s’étaient réjouis d’un combat facile et gagné d’avance à 10 contre 3. La flotte anglaise n’avait strictement aucune chance de franchir le blocus, ni nul part où se retirer. C’était du pain béni... sauf que la présence propice du Phantom Squadron avait tout changé. Ils n’avaient pas prévu de mener un « réel combat » et l’idée de subir des pertes les avait fait renoncer. C’était la seule explication.
Mais bien qu’ils avaient disparus, Fox savait qu’il ne fallait pas s’y fier, et atteindre Kingston restait encore un défi de taille, surtout sans escorte.

Bientôt, le Phantom Squadron commença à se retirer à son tour, comme il l’avait promis 24h auparavant. Leurs six capitaines avaient rempli leur part du contrat et prenaient cette fois un nouveau cap... pour de bon.

Ne pouvant rester éternellement sur place, les 3 navires anglais se remirent en mouvement, se décalant vers l’est...
Le lendemain matin, le scénario que l’amiral Fox avait craint se révélait exact : la flotte Marchombre n’avait fait que feindre son abandon. Et à présent que les 3 navires britanniques étaient de nouveau esseulés, ils pouvaient reprendre leur plan d’attaque.
24h d’espoir... c’est en fin de compte tout ce que Fox, Angus et Nathan avaient obtenu.


« Ne devrait-on pas informer le cpt. Faya du retour des Marchombres, amiral ? » demanda le commandant en second.
« Pas question. Tu l’as entendu comme moi : « A l’avenir, il vaudra mieux éviter de nous croiser ». Le Phantom Squadron, mieux vaut donc ne plus y penser... c’est de l’histoire ancienne ! D’ailleurs, l’histoire l’a toujours montré : les amis d’un jour sont parfois les ennemis du lendemain. A présent, advienne que pourra ! ».

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1405
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Lun 29 Déc 2014 - 11:20

Rapidement, les 10 navires pirates encerclèrent les 3 navires anglais qui se tenaient côte à côte.

Sur le pont de sa frégate, Angus vidait une bouteille de rhum en attendant son heure...


« Z’allez voir qu’ils vont commencer par mon beau bateau ! Ensuite ce s’ra vot’tour amiral ! Puis c’lui d’Nathan ! On va y passer tous, mais on va essayer d’leur en faire voir avant d’rendre les armes ! »

Angus avait vu juste... Bientôt, les navires pirates fondirent sur la frégate de 8 livres et commencèrent à l’arroser copieusement.
Le HMS Pen Duick ne fut pas en reste et répondit du tac au tac, arrosant à son tour 2 navires pirates assez sérieusement.

L’ ~ HMS Argo ~ tenta par trois fois de s’approcher des navires pirates, mais ceux-ci évitaient bien les manoeuvres de l’amiral et quelques moments plus tard Fox ne put qu’assister impuissant à l’abordage du HMS Pen Duick, la frégate du cpt. Phillips.





Les capitaines Huntington et Fox se remirent alors lentement en marche, mais les vents restaient contraires, rendant leur progression vers le port beaucoup trop lente. Sans cela, rejoindre le port eu été possible, mais la chance n’était décidément pas du côté anglais. De plus, un onzième pirate avait fait son apparition. Pas à dire... ils avaient mis le paquet !

Plutôt que de lutter contre le vent, l’ ~ HMS Argo ~ décida de retenir les assaillants le plus longtemps possible afin de permettre au Vanguard de rejoindre le port de Kingston.
Pour cela, il fallu d’abord convaincre le cpt. Huntington de poursuivre seul vers Kingston. Ce ne fut pas chose aisée car Nathan était bien décidé à lutter aux côtés de son amiral jusqu’au bout. Mais la mort dans l’âme, il accepta finalement de poursuivre vers le port.





Fox aurait préféré couler un navire ennemi ou l’autre, mais cette idée était à oublier car il fallait se focaliser uniquement sur les équipages pour donner une chance au Vanguard.
En effet, se concentrer sur 2 ou 3 navires pour les envoyer par le fond avant de succomber inévitablement sous le nombre, aurait pour conséquence de laisser beaucoup trop de navires ennemis en pleine possession de leur moyens pour harceler ensuite le Vanguard du cpt. Huntington. La seule solution était donc de ne laisser aucun navire intact. Chacun d’eux devait absolument recevoir son quota de dégâts...

Bientôt, les 11 navires encerclèrent le vaisseau de l’amiral Fox...




A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Aventures du fantastique Mr. Fox
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Aventures du fantastique Mr. Fox
» Les aventures fantastiques du commandant Cousteau
» Un petit fantastique à proposer ?
» La Chevauchée fantastique - Stagecoach - 1939
» [Collection] Romans d'Aventures / Gust. Aimard (La Bruyère)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au détour d'un chemin-
Sauter vers: