Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 Les Aventures du fantastique Mr. Fox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Jeremy Fox
Gabier


Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Sam 1 Oct 2016 - 18:35

Fox s’était donc mis en route le lendemain matin à la première heure.
Nevis - La Carbonara en solitaire, ça faisait une sacrée trotte et cette mission ressemblait davantage à un prétexte pour se débarrasser de l’amiral Fox. A ce stade, il ne doutait toutefois pas de ses chances de réussite et refusait d’envisager l’échec.

Dans sa cabine, Fox ouvrit le tiroir de son bureau pour en sortir sa carte. Il lui fallait bien sûr tracer l’itinéraire le plus approprié.



« Ah zut ! Ce n’est pas celle-ci ! Ca c’est celle que mon petit neveu m’a envoyée depuis Londres le mois dernier. Bon, où est-elle ? Ah, la voilà !»



« Mais... !! Où est cette putain de carte ?!!? Ahhh, la voilà ! »



A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier


Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Dim 2 Oct 2016 - 16:08

N’ayant pas trouvé d’armes légères aux Antilles, Fox mis le cap sur Cockburn Town, sa première étape. En chemin, il ne croisa que quelques marchands placides (du moins tant qu’il ne s’approcha pas trop près de leurs cargaisons).
Sitôt arrivé à quai, il rendit visite aux marchands du coin. Malheureusement aucun ne possédait d’armes légères non plus. Celles-ci semblaient en pénurie dans tous les ports anglais de la Caraïbe. Fox y trouva cependant le cognac et le tabac qu’il devait remettre au gouverneur de La Carbonara.

Il hésita à rendre visite au gouverneur, mais renonça rapidement à cette vieille habitude. Il n’avait toujours pas digéré le tour de cochon que l’Amirauté britannique lui jouait et craignait de s’emporter maladroitement. Il reparti donc aussitôt pour les Bahamas, Nassau plus précisément. Il y trouva de la poudre à canon et en acheta 25 caisses bien remplie.
Sans s’attarder, Fox repris à nouveau la mer. Replié dans sa cabine, il continuait de maudire l’Angleterre. Ses marins ne le voyaient que fort peu ces derniers temps.

Peu après avoir quitté les Bahamas, l’apparition d’un navire pirate, à l’est de Florida Key, ramena Fox à la réalité.


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Lun 3 Oct 2016 - 20:03

L’occasion était belle de remplir une partie de la mission qui lui avait été imposée par le juge Bolton: aborder un navire ennemi.
Certes, Fox aurait préféré capturer un navire espagnol, mais ceux-ci se tenait coi depuis longtemps. La peur, sans doute, de croiser un navire de sa Majesté le Roi Georges Ier.

Le navire pirate, un senaut armé en course nommé Dominus Vobiscum, appartenait au cpt. Kylem Malphas, de la confrérie "The Phantom Squadron", ceux-là mêmes qui s’était emparés du précédent navire de l’amiral Fox.
Le navire était d’un gabarit plus petit que celui de l’amiral, mais particulièrement agile. Fox décida donc d’initier sa manoeuvre de loin, plutôt que de se précipiter frontalement et de voir son adversaire l’esquiver de bord tout en lui envoyant quelques bordées bien placées.
La manoeuvre surpris le cpt. Malphas qui se retrouva de suite exposé aux canons de 8 livres du ~Caracara Placus~. Bien que beaucoup plus éloigné que la distance habituelle recherchée, celle-ci offrant davantage de chances de toucher, le Caracara Plancus ouvrit le feu. A cette distance, la plupart des boulets ratèrent inévitablement leur cible. Quelques uns firent toutefois mouche.

La seconde bordée du Caracara Plancus fut cette fois mieux contrôlée et sema la panique à bord du navire pirate. Pour sûr, Les dégâts infligés au Dominus Vobiscum venait de lui faire perdre son principal atout : la mobilité.
Tout n’était plus qu’une question de temps... Fox ne pris aucun risque inutile et se plaça à l’arrière du navire pirate. La troisième volée de boulets atteignit la poupe de plein fouet. Le Dominus Vobiscum vacilla puis s’immobilisa. Il ne lui était dès lors plus possible d’éviter l’approche du Caracara Plancus...

L’abordage fut de courte durée. Fox se rendit maître du navire et inspecta les cales du Dominus Vobiscum... Celles-ci étaient malheureusement vides. Malgré l’état du navire pirate, il était sans doute encore possible d’en tirer un petit quelque chose et Fox décida de retourner vers Grand Bahama pour procéder à sa revente.

Le cpt. Malphas restait quant à lui introuvable... Avait-il été blessé ou tué durant le combat ? Fox n’en savait rien. Les survivants de l’équipage du Dominus Vobiscum prirent place dans les canots de sauvetage et s’éloignèrent en direction de Florida Key.


A suivre

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Ven 11 Nov 2016 - 17:33

Après avoir revendu l’épave du navire pirate à Grand Bahama, Fox ne s’attarda guère davantage au port et mis le cap au nord, sur Charles Towne précisément.
Rapidement, la vigie signala une flotte espagnol dans le sillage du Caracara Plancus.



Fox pensa d’abord à une pure coïncidence. Les espagnols se faisaient rares et ceux-ci cherchaient probablement à rejoindre San Augustin, au nord également. Plutôt que de s’écarter de sa mission du moment, Fox décida d’épargner les navires espagnols et de continuer sa route tranquillement.

48h plus tard, cependant, il fut surpris de recevoir une missive dans laquelle le capitaine Esteban Mendoza lui lançait un défi. Au grand désarrois de son équipage, Fox décida de relever le défi. Une décision à laquelle que son adversaire ne s'attendait probablement pas non plus.


NDR : Ce duel sanglant ayant déjà été relaté ailleurs, nous retrouverons donc les (més)aventures de l’amiral Fox après cet épisode. Le duel est raconté à la page : http://caraibes1712.probb.fr/t1968-duel-au-soleil

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Sam 17 Déc 2016 - 19:14

Rejoindre Charles Towne fut un soulagement. Fox avait perdu la quasi totalité de son équipage ainsi qu’un officier dans son duel contre Mendoza.
Tandis que le maître d’équipage se chargea du recrutement de valeureux marins, Fox rendit visite au marchand et lui acheta les marchandises qu’il devait livrer au gouverneur de La Carbonara pour accomplir la mission spéciale que le juge Bolton lui avait imposée. Les cales du Caracara Plancus étaient à présent bien remplies : 25 caisses d’armes à feu ; 25 caisses d’armes blanches ; 25 caisses de boulets ; 25 caisses de poudre à canon ; 5 caisses de tabac et 1 caisse de cognac.
Il ne restait plus qu’à rallier le port avant la date fatidique du 15 novembre et la partie serait gagnée.

A la taverne, les rumeurs racontaient que plusieurs flottes se trouvaient entre La Habana et Grand Bahama, dont une anglaise. Celle-ci ne pouvait être que la confrérie Defenders of the Crown. Fox devait naviguer seul pour remplir sa mission, mais la présence de ses alliés dans les parages étaient une occasion inespérée pour entrer sereinement dans le Golf du Mexique.
Toutes voiles dehors, Fox longea la côte jusqu’aux îles des Martyrs. L’endroit devait se négocier prudemment en raison des nombreux archipels de part et d’autres de Florida Key, que Fox décida de contourner discrètement par le nord.


La route vers La Cabonara était encore longue mais le plus dur était fait et,profitant d’un vent favorable, Fox rallia le port huit jours plus tard.


A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Dim 18 Déc 2016 - 10:49

A La Carbonara, personne ne sembla prêter une réelle attention à l’arrivée du Caracara Plancus. Il est vrai que le port était nouvellement anglais et qu’une partie du peuple ne semblait pas encore avoir accepté cette situation. D’habitude accueilli à bras ouverts, Fox était n’était visiblement pas encore populaire dans le golf du Mexique.

A peine le navire fut-il ancré, Il se dirigea vers la maison du nouveau gouverneur et demanda à être reçu.


« Qui dois-je annoncer ? » demanda le valet qui lui ouvrit la porte.
« Je suis l’amiral Fox » répondit Fox.
« Mes excuses, monsieur Fox, mais Monsieur le Gouverneur prend des leçons aujourd’hui et ne pourra pas vous recevoir avant demain.»
« Des leçons d’escrime ? » demanda Fox. « Dans ce cas, il sera heureux de me recevoir séance tenante, car je suis expert dans le maniement des armes et c’est avec plaisir que je lui apprendrai l’une de mes nombreuses bottes secrètes ! »
« Non monsieur » interrompit le valet. « Monsieur le gouverneur prend des leçons de Whist. »
« De Whist ?!? Vous voulez dire qu’il ne peut pas me recevoir parce qu’il joue aux cartes ?!? »
« C’est bien cela, oui. Monsieur le Gouverneur prend très au sérieux ses nouvelles fonctions et tient à se préparer pour le concours de l’année prochaine. Il fera équipe avec son confrères de Chiquila contre les gouverneurs d’Anahuac, et tampa. Pouvez-vous repasser demain ? A 16h pour le thé ? »
« A 16h ? Il ne peux pas me recevoir le matin pour le petit déjeuner ? »
« Monsieur le Gouverneur fait la grâce matinée tous les matins. »
« Jusque 16h ? »
« Il lit le journal et fait les mots croisés. Ensuite, il promène Fifi dans le parc. »
« Fifi ? »
« Oui, la mascotte de Monsieur le Gouverneur »
« Il n’y a pas à dire, votre gouverneur a une vie bien remplie ! C’est entendu, je viendrai demain à l’heure du thé. »

Fox remercia le valet et pris la direction de l’auberge du coin.

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Lun 19 Déc 2016 - 16:02

Le lendemain, Fox décida d’aller se promener dans la parc et bingo ! Il tomba sur le gouverneur en train de promener Fifi, un Chihuahua très sympathique.

« Excusez-moi de vous importuner dans l’exercice de vos fonctions, Monsieur le Gouverneur, mais je souhaiterais vous faire rapport de mon voyage sans attendre »
« Grrr ! Wa-wah ! » menaça Fifi.
« Et à qui ais-je l’honneur ? » demanda le gouverneur.
« Je suis l’Amiral Fox », répondit Fox.
« Fox ?!? »
« Vous semblez surpris ? Votre valet, que j’ai rencontré hier, ne semble pas avoir jugé important de vous avertir de mon arrivée ».
« C’est que... je suis très occupé ces derniers temps »
« Oui, j’ai cru comprendre cela. Le Whist demande en effet beaucoup de pratique. »
Le gouverneur semblait mal à l’aise.

« Grrr ! Wa-wah ! » menaça Fifi.
« Heu... j’avoue que votre arrivée est une vraie surprise. Le gouverneur de Nevis avait laissé entendre que vos aventures étaient terminées... une histoire de mission périlleuse et pratiquement impossible à accomplir, d’après lui. Mais à laquelle vous teniez énormément.»
« Je n’y tenais pas du tout. Cette mission m’avait été imposée par le juge Bolton, ami personnel du gouverneur de Nevis. J’avoue qu’il avait placé la barre assez haut en me demandant de rallier La Carbonara en solitaire avec tout un arsenal de grande valeur en cale, sans compter la mission d’aborder un navire ennemi. J’ai donc le plaisir de vous annoncer le succès total de ma mission ! Je vais enfin pouvoir rejoindre mes compagnons de confrérie. Cela fait un moment qu'ils n'ont pas vu leur amiral ! »

« C’est que... il y a comme qui dirait un problème » répondit le gouverneur.
« Comment ça ? » demanda Fox. « Quel problème ? »
« Et bien... c’est à dire que... »
Le gouverneur avait l’air embarrassé.

« ...Votre nom a déjà été rayé de la confrérie Defenders of the Crow. »
« QUOI ? » hurla Fox.
« Grrr ! Wa-wah ! » menaça Fifi.
« Oui... ordre du gouverneur de Nevis. Apparemment, vous deviez échouer à coup sûr dans votre mission et il a pris les devants. Vous avez donc été radié de la confrérie et remplacé par votre vice-amiral, Sir Angus Phillips ».
« Angus, ce poivrot, à la tête de la confrérie ? Mais c’est une aubaine pour la France et l’Espagne, ça ! Il faut annuler sur le champs cette mascarade ! »
« Le hic, c’est que votre remplacement a eu lieu officiellement, en présence du secrétaire d’état qui était en visite de nos comptoirs des petites Antilles durant votre voyage. Je suis désolé. »
« Grrr ! Wa-wah ! » menaça Fifi, en se saisissant cette fois du bas de pantalon du capitaine Fox.
Fox secoua sa jambe dans toutes les directions.
« Vas-tu me lâcher, vilain chien ? »

« Soyez certain, Fox, que je suis vraiment navré de ce qui vous arrive. Que diriez-vous d’une partie de whist ce soir pour vous détendre?»

Fox n’en revenait pas de son éviction. L’Angleterre l’avait mis sur la touche, et tout cela parce que le gouverneur de Nevis n’avait pas apprécié que Fox courtisa sa fille. Ce gouverneur avait ensuite tout manigancé avec le juge Bolton et s’était assuré qu’on ne reverrait pas l’amiral de sitôt du côté de Nevis.
Mais Fox ne comptait pas en rester là. Cette injustice serait payée très chèrement le jour venu. Sa prochaine visite de Nevis serait incendiaire.


A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Mar 20 Déc 2016 - 18:31

Les jours suivants, l’équipage eu quartier libre. Quelque chose avait incontestablement changé, car Fox n’était généralement pas du genre à laisser l’équipage flâner dans les bas-fonds, ces lieux de débauche et de bagarres qu’il préférait éviter.

Après quelques jours de relâche, le Caracara Plancus reprit la mer. Cap plein est sur les petites Antilles ! Fox ne comptait pas attendre davantage avant de saccager Nevis, et le voyage promettait d’être long.

Mais le 10 novembre, après 2 jours de navigation, la vigie signala un navire français au N-E. Il s’agissait d’un senault armé en course, un de ses navires certes de puissance modeste, mais particulièrement maniables et habiles. Bref, un navire à ne pas sous-estimer. Ce navire se trouvait au milieu de quelques navires espagnols marchands de passage, la plupart commerçant d’un port du Golf à l’autre.

Si Fox n’était plus à la tête des Defenders of the Crow et si les intérêts de l’Angleterre passaient désormais clairement au second plan, il était toujours capitaine anglais, et la France restait une menace qu’il ne pouvait ignorer.

Il resta à distance respectable du navire ennemi, presque hors de vue, jusqu’à la nuit tombée, puis, tout feu éteint, hissa la grande voile et mis le cap sur la position du navire français. Et lorsque l’aube pointa son nez, le Caracara Plancus déchargea ses canons à l’arrière du « Vengeur »  du capitaine Ricquet Delaporte Saint Ouen. Les bordées furent fracassantes et la panique était désormais palpable à bord du senault armé en course français. En effet, le gouvernail endommagé et les voiles déchirées n’offraient plus aucune chance de salut.

Fox manœuvra et remonta le long du navire français. Quelques instants plus tard, les grappins reliaient les deux navires...


« Qu’attendons-nous pour aborder capitaine ? » demanda très justement le maître d’équipage.

Mais depuis déjà longtemps, Fox était las des abordages sanglants. Et ici, il n’en était nul besoin. Des vies pouvaient être épargnées. Personne ne devait mourir.
Et plutôt que de lancer l’assaut, fox s’écria :

« Rendez-vous capitaine ! Nous sommes prêts à vous épargner contre la modique somme de 20 000 piastres. Votre réponse est espérée dans les meilleurs délais ! »
« Une rançon ? N’est-ce pas là une méthode de pirate, capitaine ? » questionna le maître d’équipage.
« Peut-être, en effet » répondit Fox. « Mais les temps ont changé et rien ne sera plus comme avant. Dorénavant, nous ne respecterons plus les méthodes traditionnelles. Selon les vents et marées, nous rançonnerons ou saccagerons sans remords. Aujourd’hui, on rançonne ! »
« My Lord ! » répondit le capitaine français à Fox. « Je crains de ne pas disposer d'une telle somme. Nous n'avons à bord que 12 500 piastres et quelques marchandises. Si toutefois nous pouvions négocier un "Gentlemen agreement" sur cette base... ? »
« Bigre ! » grimaça Fox. « C'est maigre mais soit... nous nous en contenterons !  J'attends donc votre coffre de 12 500 piastres et vos marchandises, et vous laisserai poursuivre votre route. »
Le Français quitta le pont du navire et un peu de temps s’écoula.

« Il prend son temps capitaine, vous ne trouvez pas ? » demanda le maître d’équipage. « C’est louche ! On devrait tout de même se saisir du navire ».
« Mais non voyons ! Nous avons affaire à un corsaire français, pas à un roublard de pirate. La guerre entre nos nations n’empêche pas que nous combattons entre hommes d’honneur. Le capitaine Delaporte Saint Ouen a accepté la reddition et il n’y a donc rien à crain... »
« Cha-Boum !  Crraac ! »
Le Caracara Plancus fut soudainement secoué par une salve de coup de canons venue de nul part.

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Mer 21 Déc 2016 - 11:24

Les regards tournés vers le « Vengeur », le Caracara Plancus avait négligé de se méfier des navires marchands espagnols qui passaient dans son dos et qui, généralement, gardaient autant de distance que possible avec les solides navires anglais.
Le temps de se tourner à tribord, une deuxième bordée fracassa le Caracara Plancus de plein fouet.

L’attaque venait d’une grande pinque espagnole, un navire non destiné au combat mais néanmoins doté d’une solide puissance de feu.
Dans la foulée, le senault armé français coupa les grappins, lui permettant de sortir ses canons.


« Cha-Boum !  Crraac ! »
Le cpt. Ricquet Delaporte Saint Ouen ouvrit le feu à son tour, en même temps que la pinque espagnole lachait une troisième bordée.
La panique était désormais dans le camp anglais. Les marins tombaient sur le pont, fauchés par les tirs de mitraille de part et d’autres du navire. A bout portant, les tirs étaient dévastateurs.


« Ta monnaie rosbif ! » cria le capitaine Delaporte Saint Ouen. « File-moi tes bourses ! Mon camarade Espagnol se réserve tes oreilles! La corrida ne fait que commencer!»

« Finalement, on dirait que certains capitaines français ont bien moins d’honneur que ce que vous pensiez, amiral » lui dit le maître d’équipage. Vous estimez beaucoup trop vos adversaires ! Certains ne valent pas mieux que des... »
« Oh ça va, la ferme. » rétorqua Fox. « On en débattra plus tard ! »
Puis, se tournant vers les marins encore vaillants : « Hissez-là grande voile ! Dégageons-nous tant que le navire est encore manœuvrable!»

Le Caracara Plancus était pris entre 2 feux et le temps de prendre ses distances, il essuya plusieurs nouveaux tirs, fatals à de nombreux marins.
Cependant, les voiles du navires étaient pratiquement intactes et, grâce au vent favorable, Fox s’extirpa du champs de tir de ses adversaires. Le manque de marins interdisait toute réplique au Caracara Plancus et n’autorisait plus que la retraite vers le port de La Carbonara.
De son côté, le senault armé en course n’était pas en état d’engager une poursuite. Le navire marchand espagnol, par contre, prit immédiatement le sillage du Caracara Plancus.


«On commence à avoir l’habitude des courses poursuite, n’est-ce pas capitaine ? » commenta le maître d’équipage. « Dommage que nous soyons si rarement les chasseurs ! »
« Et moi qui voulais épargner des vies ! Ce capitaine m’a bien eu ! Je me suis fait rouler dans la farine, une fois de plus. Malheureusement, je suis à nouveau le seul responsable. On ne peut régler des différends de manière diplomatique. Il n’y a que la manière forte qui fonctionne. »

Être pris en chasse par une grande pinque marchande était peu banal. Sans jamais parvenir à combler la distance, celle-ci maintint toutefois la pression sur le navire de l’amiral Fox jusqu’à ce qu’il ait rejoint La Carbonara.

Deux jours seulement après avoir accostés, Le Caracara Plancus reprenait déjà la mer, cap sud vers le port de Tampico, où Fox supposait que le senault armé en course du scélérat français se dirigerait pour effectuer ses réparations.
Malheureusement, aucun signe du navire, pas plus que de la grande pinque espagnole. Fox sillonna la côte, en vain. Les deux navires avaient sans doute mis le cap au nord vers Corpus Christi.


A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Lun 20 Mar 2017 - 14:31

-----------------------------------
-----------------------------------

Plusieurs mois avaient passé depuis l'épisode précédent. Plusieurs mois durant lesquels Fox avait effectué 4 fois le tour du Mexique. Le pauvre était devenu gaga depuis que le gouverneur de Lacarbonara lui avait annoncé que l’Angleterre ne comptait plus sur ses services.
Depuis, Fox tournait en rond et errait comme une âme en peine. Sur le pont, les marins l'entendaient souvent chanter:

A chaque retour à l’entrée du Golf, il effectuait une brève escale à Chiquila avant de repartir pour un nouveau tour... A bord du Caracara Plancus, l’équipage désespérait d’un jour en sortir.

Début mars, après des mois passés en solitaire, Fox croisa enfin 3 capitaines à la taverne de Chiquila. L’occasion se présentait enfin de rompre la monotonie et de retrouver des compagnons de voyage. Malheureusement, deux d’entre eux ne faisaient que passer. Le troisième, un capitaine hollandais, n’avait aucune affaire en cours et accepta de se joindre à l’ancien amiral pour un petit tour du Golf supplémentaire.

Les dernières notes rassemblées par Fox lui-même lors de son dernier tour de carrousel mentionnaient 3 ou 4 navires franco-espagnols à l’ouest, du côté de Tampico, et 3 navires pirates au nord-est, du côté de Cedar Key.

Le duo nouvellement formé choisi d’effectuer le tour de manège d’ouest en est. Il n’y avait pas d’objectif bien précis. Ici où ailleurs, les ennemis étaient partout dans la Caraïbe, tous aussi redoutables les uns que les autres.
Les deux compères n’eurent d’ailleurs pas à aller bien loin pour rencontrer le premier ennemi : un lougre français. Fox n’était plus habitué aux combats, surtout depuis qu’il ne disposait plus de 11 navires - vaisseaux en tous genre et autres navires de guerre - comme escorte.

Le lougre se montra particulièrement audacieux. Pris de panique, Fox perdit son sang froid. Au lieu de fuir comme à l’accoutumée, le Caracara Plancus s’approcha du lougre et pointa ses canons. Le combat fut plus court que prévu. Fox se rendit maître du navire avant même que son compère, le capitaine De Sisley, n’arrive sur les lieux du combat.
Après avoir revendu le navire à Chiquila, il rejoint l’Hollandais en mer pour un nouveau départ.


A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Mar 21 Mar 2017 - 17:22

Le duo n’aurait pas cru retomber si vite sur de nouveaux navires ennemis : A peine arrivés à proximité de San-Francisco de Campêche, 2 grandes flûtes franco-espagnoles semblaient stationner devant le port, au large d’un petit ilot.

Les 2 navires marchands étaient certes intéressants, mais pour avoir l’avoir déjà croisée dans le Golf, Fox savait que la grande flûte espagnole était accompagnée d’une frégate française. Il n’avait par contre jamais repéré la deuxième grande flûte. D’où sortait-elle ?

L’ancien amiral mis le cap sud-est vers la côte pour élargir son champ de vision autour de l’îlot. Au large du port se trouvait un lougre espagnol, et sous l’ilot, une frégate, comme pressenti...

« Voilà qui ressemble à un piège à con ! » dit Fox, tout en observant la situation à la longue vue.
« Alors c’est sûrement pour vous capitaine ! » répondit le commandant en second, sous les rires des marins.
« Tu crois ? » questionna Fox.
« Oui, à n’en pas douter capitaine ! »

Fox semblait réfléchir et analyser les positions.

« Je pense que les 2 navires marchands espéraient nous attirer vers l’îlot, et qu’ensuite, la frégate et le lougre auraient surgit ! » déclara-t-il.
« Vous êtes perspicace capitaine ! On ne vous l’a fait pas ! »
« Oui, c’est pour cela que je suis capitaine et que... »
« Oui bon, ça va capitaine, on connaît la chanson. Prenez plutôt une décision. Allons-nous fuir comme d’habitude ? »
« Fuir? Bien sûr que non ! Quelle idée ! Mais je suggère plutôt que nous entamions une remontée vers le nord. Nous ne sommes pas de taille et il serait absolument inutile de nous jeter dans la gueule du loup ».
« Oui bon... vous suggérez de fuir, quoi ! »
« S’ils nous poursuivent, nous serons à nouveau en situation de ‘course-poursuite’, une stratégie que nous connaissons à merveille et qui a fait toute notre réputation dans la Caraïbe ! »
« Appelez-la comme vous voulez capitaine, mais la stratégie qui a fait votre réputation dans la Caraïbe, je vous assure que c’est la fuite. Vous n’avez pas d’égal dans ce domaine ! »
« Merci c’est gentil mon ami ! » répondit Fox, flatté. « Mais je t’assure que le terme approprié est la course-poursuite et je... »
« Ne jouons pas sur les mots capitaines ! D’ailleurs, il serait grand temps de filer si vous voulez une chance de salut ! ».

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Mer 22 Mar 2017 - 12:05

« Tout bien réfléchi » s’écria Fox aux marins « nous allons plutôt faire le tour du Golf dans l’autre sens!»
« Quelle bonne idée, capitaine ! » répondirent les marins en cœur.

« Donc, ni fuite, ni course-poursuite au programme, capitaine ? » questionna le quartier maître.
« Non non, on change juste l’itinéraire prévu, pour rompre la monotonie habituelle », confirma Fox.

Le Caracara Plancus mit donc cap au nord avec le navire hollandais dans son sillage, dont le capitaine De Sisley ne voyait heureusement absolument aucun inconvénient à effectuer le tour du Golf dans l’autre sens.
Mais le lendemain matin, à l’heure du champ du coq, Fox fut réveillé en sursaut par des canonnades intempestives.


« Non mais qu’est-ce que c’est que ce raffut ?? Et un dimanche en plus ! » grogna Fox en montant sur le pont en pyjama.
« Alerte capitaine ! On nous attaque ! » cria le commandant en second.
« Les franco-espagnols ? Ils nous ont donc rattrapé ? »
« Non capitaine, ce sont des pirates ! 3 navires ! Et deux d’entre eux ont un cap nord ! »
« Un cap nord ?? Mais alors, ils venaient du sud ? »
« Que vous êtes intelligent, capitaine ! »
« Ils étaient peut-être avec les franco-espagnols ! Il faudrait le leur demander ! »
« On s’en fout capitaine ! Leurs trois navires nous ont gratifiés de toutes les bordées possibles : mitraille, ramé et fusillade ! Plus de 20 bordées en tout ! Il ne faut pas rester-là ! ».

« Et De Sisley ? » demanda Fox, très anxieux pour son ami.
« Il va bien. Notre ami hollandais ne semble pas les intéresser beaucoup, capitaine ! Les pirates veulent clairement votre peau ! Et puis le capitaine de Sisley ne va sans doute pas tarder à hisser les voiles et nous escorter vers Chiquila. »

Par une manœuvre habile, le ~Caracara Plancus~ parvint à manœuvrer et à s'éloigner quelque peu, bien que rapidement pris en chasse par l'un des pirates.

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Jeu 23 Mar 2017 - 19:44

Les heures passèrent. Fox n’avait pas quitté le pont et était toujours en pyjama.

« Ca ne fait pas très sérieux, capitaine ! Vous devriez enfiler votre beau costume ! » lui conseilla le commandant en second.
« Tu crois ? » demanda Fox.
« Pensez donc ! De quoi aurez-vous l’air lorsque les pirates se rueront à l’abordage du navire ? Il faut vous faire présentable, voyons!».
« Tu penses qu’ils vont nous rattraper ? »
« A coup sûr capitaine ! La voile est trop endommagée pour nous permettre de les distancer. Cette fois, c’est cuit ! Ils vont nous rattraper et nous écraser comme des punaises ! »
« Zut ! Tu aurais dû me le dire avant ! On ne serait pas parti ! Et puis notre ami hollandais n’a toujours pas bougé et cela m’embête de le laisser là. Ils se vengeraient sur lui!».
« De Sisley a peut-être une fâcheuse avarie qui le cloue sur place, capitaine. »

Les chances d’échapper aux 3 terribles pirates étaient maigres. Au final, ne valait-il mieux pas retenir leur attention pour espérer que le grand chebec du cpt. De Sisley puisse s’en tirer à bon compte ?
Le ~ Caracara Plancus ~ arrêta donc sa fuite et quelques heures passèrent encore.
Son poursuivant, un senaut armé en course, gardait une certaine distance de sécurité : suffisamment près pour ne pas perdre le contact avec le navire anglais, mais tout en restant hors de portée des canons. C’était bien vu de la part du capitaine pirate.


A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Sam 25 Mar 2017 - 19:07

Lorsque le « Grolsch » du capitaine De Sisley rejoint enfin le Caracara Plancus, Fox ne pu que constater qu’il avait également subit les attaques du brick et grand chebec. Il n’avait sans doute pu s’extirper de sa position que parce que les pirates l’en avait autorisé : "Tel un chat jouant avec une souris mutilée, rien ne sert de l’achever directement si l’on peut encore jouer un peu".

Leurs navires réunis, De Sisley et Fox retrouvèrent toutefois un peu de baume au cœur, et surtout, l’envie de peut-être abattre encore leurs toutes dernières cartes.
Il fallait pousser l’ennemi à l’erreur, et puisque les pirates étaient joueurs, une occasion se présenterait peut-être.

Fox et De Sisley reprirent leur navigation vers le port, suivit de près par les trois 'abominables'. De tellement près que leurs ricanements leur parvenaient presque aux oreilles.
Plus léger et rapide, le senault armé en course pirate remonta facilement à hauteur des deux navires. Vif et habile, il distribua quelques bordées supplémentaires bien placées, que ni le Grolsch, ni le Caracara Plancus, trop endommagés, ne pouvaient esquiver.

Le senault dépassa ensuite les deux navires pour leur couper la retraite un peu plus loin. Pour éviter d’être pris entre deux feux, les capitaines anglais et hollandais devraient donc dévier de leur trajectoire et perdre à nouveau un temps précieux.


« Voilà l’erreur que j’attendais ! », se réjoui Fox en se frottant les mains.

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Mer 29 Mar 2017 - 4:50

La manoeuvre pirate était intéressante, mais le senault armé en course ne disposait pas d’un gabarit suffisant pour forcer le Caracara Plancus à dévier de sa trajectoire. Alors que le Grolsch du cpt. De Sisley tenait en respect les brick et grand chebec pirates, Fox maintint son cap, droit sur le senault armé en course. Mais ce dernier ne pouvait se permettre de laisser filer la frégate de l’ancien amiral, alors qu’il s’était positionné de manière à le ralentir.

Les marins du senault armé en course s’enhardirent alors et le navire se rapprocha bord à bord du Caracara Plancus qui tentait de forcer le passage. Quelques instants plus tard, ils lançaient les grappins et se ruaient à l’abordage de la frégate anglaise.

Les anglais n’avaient plus le choix. Pour passer, il faudrait forcer les pirates du senault armé en course à rendre les armes. Tandis que de l’autre côté, après avoir malmené le navire anglais les 30 dernières heures, les pirates étaient eux décidés à ne pas laisser échapper la victoire.

Le combat fut d’une grande violence. Mais malgré leur infériorité numérique, les anglais repoussèrent l’abordage pirate, dans un « hurrah » retentissant.

Il n’y eu aucun répit : Sans attendre, Fox joua son va-tout et aborda à son tour le navire pirate. Les pertes furent à nouveau importantes des deux côtés mais les pirates repoussèrent à leur tour leurs adversaires.

A peine le temps de se ressaisir et le troisième assaut fut à nouveau lancé par le cpt. Fox. Bien qu’aucun ne sorti à nouveau vainqueur, la panique commençait toutefois à gagner l’équipage pirate. Si près du but, les pirates voyaient pourtant la situation se renverser peu à peu et ils se savaient à présent plus proche de la défaite que de la victoire. Effaré, le capitaine pirate ordonna alors de couper les grappins et de s’éloigner du Caracara Plancus. Mais les grappins, que les pirates avaient pourtant lancé eux-mêmes, semblaient solidement accrochés et bien difficiles à dégripper !

L’angoisse se lisait à présent sur les visages des pirates. Sentant que la victoire était proche, Fox rassembla ses derniers marins... 13 marins ! Serait-ce suffisant pour remporter le 3ème assaut mené par les anglais ?


« Ils paniquent et tentent de couper les grappins ! » cria Fox. « Hardi les gars ! A l’abordage ! »

Mais alors qu’ils étaient désemparés et prêt à rendre les armes, les pirates virent arriver le grand chebec en renfort. Ce soutien arrivait à point nommé et eu le don de redonner aux marins du senault « Brise de mer » l’énergie nécessaire pour repousser les anglais une troisième fois.
L’instant d’après, le grand chebec pirate s’agrippait au senault armé en course et les marins passaient d’un pont à l’autre par dizaines. Visiblement, le cpt. du senault mettait un point d’honneur à mener l’assaut décisif depuis son propre navire.

A suivre...

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeremy Fox
Gabier
avatar

Messages : 1391
Date d'inscription : 31/08/2013

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   Dim 2 Avr 2017 - 15:43

Le capitaine du grand chebec s’adressa à l’ancien amiral Fox : « Il n’y aura pas de quartier ! Aucun prisonnier ! »

Fox regarda autour de lui...
« Heu... Il ne reste plus que moi et mes officiers à bord, capitaine ! Je suis le seul que vous pourriez encore faire prisonnier, mais je vous assure que je n'en vaux pas le coup ! Je chante toutes les nuits, à réveiller les marins les plus saouls! »

« Oui, et en plus, il sent des pieds ! » ajouta le commandant en second.
« Comment ça je sens des pieds ? » demanda Fox.
« Parfaitement capitaine » rétorqua le second. « Vous devriez prendre un bain ! Oh mais regardez ! On dirait que les pirates vont vous y forcer ! Ils préparent la planche ! »

Fox se tourna vers le navire pirate...
« Damned ! J’espère qu’elle n’est pas trop glissante ! On risquerait de tomber à l’eau ! » répliqua-t-il.
« Heureusement, nous sommes proche de la côte et l’eau ne doit pas être trop froide, capitaine ! »

La nuit venait de tomber. Les pirates attendaient désormais le lever du jour pour mener l’assaut final, s’emparer de Fox et de ses officiers, et leur faire subir le supplice de la planche.

« Les gars... » chuchota Fox, « ne faites surtout aucun bruit ! Nous allons couper les grappins et tenter de filer à l’anglaise avant le lever du jour ! »
« Excellente idée capitaine ! » approuva le commandant en second.

Fox coupa lui-même les grappins qui retenait toujours le Caracara Plancus au Brise de mer.
« Et maintenant, on s’éloigne et on met le cap sur Chiquila ! » ordonna Fox. « Mais au fait... où est donc passé notre maître canonnier ? »

« CHABOUM ! »

Le maître canonnier du Caracara Plancus venait d’ouvrir le feu sur le Brise de mer, le touchant de plein fouet.
« Je les ai eu capitaine ! Une bordée de pleine fouet ! » cria, tout fier, le maître canonnier en remontant sur le pont.
« Ah c’est malin ! » répondit Fox. « Tu les auras sûrement réveillés ! Ils ne vont pas être contents, c’est sûr ! »
« On peut oublier votre plan d’escapade, capitaine ! » dit le commandant second. « Ils vont nous rattraper et nous aborder d’un instant à l’autre ! »

Le commandant en second avait vu juste. Le nouvel abordage eu lieu quelques instants plus tard, et ne fut qu’une formalité.



Après le bain forcé, Fox et ses officiers embarquèrent à bord d’un canot de sauvetage, gracieusement accordé par les pirates, que les plongeons de Fox et ses officiers avait tout de même beaucoup amusé.


Non loin de là, le « Grolsch » du cpt. De Sisley était resté au prise avec le brick pirate. Il luttait vaillamment et Fox pouvait entendre le bruit des canons. Malheureusement, le cpt. De Sisley allait connaître le même sort que le cpt. Fox.


« Dites capitaine » demanda le commandant en second, « maintenant que nous avons perdu le Caracara Plancus... ce possible changement de pavillon que vous évoquez depuis quelques temps, on en reparle ? »
« Au moment opportun mon ami ! » répondit Fox. « Patience et longueur de temps, il faut partir à point ! Heu... je veux dire...Tout vient à point à qui sait donner du temps au temps ! Hum ! Bref... Au moment opportun ! »

« Vous êtes vraiment fantastique, Mr. Fox ! »

The End.

HRP : L’auteur n’a pas mentionné le nom des 3 capitaines pirates, ceux-ci ayant choisi de ne pas respecter les règles et de jouer en multicomptes. On ne mentionnant pas leurs noms, ils n’en seront que plus vite oubliés.

_________________________________________________

- les plus grandes oreilles des caraïbes.

- membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement des idées d’amélioration à mettre en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Aventures du fantastique Mr. Fox   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Aventures du fantastique Mr. Fox
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Les Aventures du fantastique Mr. Fox
» Les aventures fantastiques du commandant Cousteau
» Un petit fantastique à proposer ?
» La Chevauchée fantastique - Stagecoach - 1939
» [Collection] Romans d'Aventures / Gust. Aimard (La Bruyère)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au détour d'un chemin-
Sauter vers: