Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 Je suis le capitaine de mon âme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Firmin Baton.
Gabier
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 26/01/2014

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Je suis le capitaine de mon âme   Dim 26 Jan 2014 - 18:38


Il se penche pour lécher l'eau ruisselant de la paroi de bois mais manque de tomber. Ses entraves de fer qui lui ronge poings, chevilles, genoux, ne lui laissent que peu pour bouger. Trop grand pour la longueur de ses chaines reliant ses pieds à ses mains, elles le forcent à rester courbé, bien soumis, plié sous le joug des nerfs de bœufs des négociants de minerai noir.

Il s'assoit sur son lit de bois, une simple planche qui lui meurtrie les os.

Un grincement lugubre, et la trappe claque contre le pont, et une lumière aveuglante vient lui bruler les yeux.
Des pieds descendent les marches, tintement de métal, l'homme porte une lampe à huile dans une main, une matraque dans l'autre.
Il sent le mort, renifle et crache sa chique par terre.

La chanson de la pluie sur le pont est martelé par quelques coups de tonnerre, et le geôlier semble plus tendu que de coutume...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Firmin Baton.
Gabier
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 26/01/2014

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: Je suis le capitaine de mon âme   Lun 27 Jan 2014 - 0:55

Il déverrouille les lourdes chaines au sol qui maintiennent les esclaves les uns aux autres. Il pousse de sa matraque les plus proches vers la sortie :

-Sur le pont sale animal ! J'vais vous secouer moi !

En surface, d'autres blancs armés de matraques les acculent vers une énorme bobine à bras. Un autre homme est juché sur celle-ci, armé d'un fouet cette fois.
On le place entre deux bras et on lui entrave les main à la barre devant lui.
Ne pouvant pencher sa tête en arrière à cause se cette chaine trop courte et de son corps trop grand, il fait de son mieux pour happer la pluie. Il ouvre grand la bouche. Les gouttelettes sont des petits cailloux qui viennent s'écraser sur sa langue crevassée.

Le fouet claque, son dos s'arrondit et il pousse. La corde se tend, la roue se stoppe, il s'écrase de toutes ses force sur le bras de bois en vain. Le fouet claque à nouveau, et l'homme vocifère des noms d'oiseaux aux sonorités âpres.

La corde vibre, la roue tourne doucement.

à la lueur d'un éclair, il s'aperçoit qu'elle monte vers une poulie, au bout d'un grand bras de bois surgis du mat, avant de plonger vers les entrailles du navire dont on a ouvert le pont en grand.
Il voit alors un autre mat plus loin, là ou habituellement il n'y a que l'horizon, et la grande étendue d'eau. Le navire est accolé à un autre.

Il voit la corde vibrer à chaque tour de roue, il voit monter un filet empli de tonneaux dans une ascension saccadé par chaque tour de roue.

Un homme à matraque enclenche un frein de bois, lui et ses semblables peuvent relâcher l'effort.

Les marins semblent de plus en plus tendus. L'attente le fait greloter dans son seul pagne.

Le filet est poussé à l'aide d'une gaffe et le bras se mets à pivoter vers le pont de l'autre navire. Il ne sent plus le fouet lui piquer les côte, mais son claquement le fait sursauter.

-Doucement, retenez la roue et reculez doucement.

Le frein est retiré.
Ils poussent tous des gémissements d'effort, sa mâchoire est douloureuse tant il serre les dents. Le pont est glissant, son camarade de devant trébuche ; il sent la roue le pousser plus fort en arrière. L'esclave devant lui hérite d'un coup de matraque dans les côtes pour qu'il se relève, pour qu'il pousse, pour qu'il tienne bon. Ils gagnent tous un autre coup de fouet en guise de revigorant. Il ne sent plus le froid. Il n'y pense plus. Il pense à ce bras de fer avec cette barre de bois devant son visage de chair qui ne manquera pas de les tuer si ils flanchent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Firmin Baton.
Gabier
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 26/01/2014

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: Je suis le capitaine de mon âme   Lun 17 Fév 2014 - 15:46

Jean-Firmin se réveille en sursaut.

Aucune nuit ne passait sans que son passé ne vienne lui chatouiller le sommeil.

D'ailleurs, ce qui le chatouille maintenant, c'est une soif de rhum. Il se lève de sa paillasse pour rejoindre le rez-de chaussé. Ses camarades neg-marrons sont là eux aussi. Le jour se lève à peine, il s'assied au bar et se sert un verre d'une bouteille qui traine sur le bar.

C'est à ce moment là que l'homme aux yeux de braise est entré accompagné d'un enfant roux.

L'homme aux yeux de braise :
-J'offre du rhum, et l'opportunité d'égorger tout ce qui ressemble de près ou de loin à ces corsaires qui nous volent notre liberté !

Il n'en fallait pas plus à Jean-Firmin et ses 39 compagnons désormais libres mais pourchassés, et affamés pour qu'ils acceptent ce travail.
Des noirs embauchés à tuer des blancs, on ne pouvait réver mieux.

Jean Firmin Baton :
-Moi et mes compagnons, nous sommes ceux que vous recherchez. Nous n'avons qu'une hâte : tuer tous les esclavagistes ! Ou signe t'on homme aux yeux plein de sang ? ?

L'homme aux yeux de braise :
-Pas de paperasse. On boit ensemble, et on se tape dans la main. C'est comme ça qu'on signe un accord chez les pirates. Vous recevrez votre part du butin de chaque navire que nous aborderons ensemble. Il est prévu des primes pour les blessés. Nous sommes une famille, pour tous ceux qui ont soif de sang et faim de liberté.
Bienvenue dans l'équipage du Métal Hurlant ! Je suis Piotr Curtiss, jamais vaincu en mer, craind par tous les colons et reconnu par tous les pirates !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis le capitaine de mon âme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis le capitaine de mon âme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Succédané
» Josh FRIEDMAN - Je suis le maître de mon destin, Je suis le capitaine de mon âme... OU PAS!
» salut je suis Ukitate Jyuushiro capitaine de la 13 division
» Quel est votre capitaine préféré ? Argumentez !
» [JEU] Qui suis-je ? (identité de personnages du Whedonverse à deviner)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au fil de l'eau-
Sauter vers: