Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 La Fondation de Libertalia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vincenzo Doria
Quartier maître
avatar

Messages : 930
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 36
Localisation : A l'Ouest

Infos
Nationalité: ???

MessageSujet: La Fondation de Libertalia   Mar 11 Fév 2014 - 21:56

Bien de l'eau avait coulé sous la coque de la Mauvaise Fortune depuis ce fameux repas avec Betje Koemans. Les jours passant, sa liberté peu à peu retrouvée à bord de la corvette de 6, la marchande avait changé d'avis sur les pirates.

Doria avait dit vrai. Bien peu de choses séparaient en vérité ces hommes des corsaires, et il avait suffit de vivre quelques jours en mer avec eux pour démystifier la légende. Mais il y avait plus intrigant.
Vincenzo avait finit par lui donner les détails de son projet, un soir un peu trop arrosé où il était de bonne humeur. Quel projet!

Libertalia! D'abord république utopique, ce rêve était devenu réalité. Van Haulen et son cercle d'Ibelin avait grandement aidé à la conception de sa constitution. D'abord perplexe quant à son succès, Doria avait finit par s'emballer. A présent, il ne se lassait plus des échanges à rallonge avec ces intellectuels par missive interposée.
Son projet avait pris une nouvelle ampleur lorsque Juan Vador et Don Lobo, les "frangins" comme il les appelait, avaient rejoint la cause. Deux équipages de pirates aussi respectables valait son pesant d'or.
Enfin....tel le petit prince, il s'échinait à apprivoiser peu à peu la demoiselle.

Lorsque cette dernière reprit pied à Nassau quelques semaines plus tard, elle avait totalement changé. Son Amalia qui l'attendait toujours à quai avait eu tôt fait d'être remplacée par une corvette de 6 flambant neuve, forte d'une lettre de marque en bonne et due forme.

Vincenzo en ricanait d'avance. La belle ne lui avait pas faux bond, et le hasard fit bien les choses.
A peine arrivé sur place, qu'une chaloupe canonnière batave se présentait lentement au large.

Soit ce capitaine était fou, soit totalement téméraire. Doria s'était approché pour lui barrer la sortie de la rade, talonné de près par le chebec de Don Lobo. Quelques minutes avaient suffit à la Penthésilée pour la rejoindre et cartonner la voile de l'ennemi tout en hissant pavillon noir.

Doria n'avait pas eu le temps de dire ouf que l'ennemi s'était empressé de rebrousser chemin en catastrophe, virant lof pour lof habilement entre les deux corvettes. Un miracle qu'il s'en soit tiré.

Mais ce n'était guère important...l'essentiel était fait, et rendez vous était donné dans l'archipel en 25.30 N - 76.45 E.
Cependant...la surprise fut totale lorsque le capitaine lut la dernière missive de Betje Koemans s'était jouée de lui, et ne viendrait pas.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincenzo Doria
Quartier maître
avatar

Messages : 930
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 36
Localisation : A l'Ouest

Infos
Nationalité: ???

MessageSujet: Re: La Fondation de Libertalia   Mar 11 Fév 2014 - 22:30

Note HRP: Si vous passez la souris sur la carte du jeu dans la cabine de votre capitaine, en 25.30 N - 76.45 E, vous verrez désormais "Archipel de Libertalia", deux cases nord ouest d'Eleuthera. On espérait quelque chose de plus visible, mais les admins n'ont pas souhaité modifié un pixel pour notre projet RP. A noter que ça n'a pas été gratuit, j'ai payé 100k de ma poche....fin de la parenthèse, retour au RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincenzo Doria
Quartier maître
avatar

Messages : 930
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 36
Localisation : A l'Ouest

Infos
Nationalité: ???

MessageSujet: Re: La Fondation de Libertalia   Mar 11 Fév 2014 - 23:01

"LA GARCE! LA CATIN!"

Vincenzo s'égosillait à piétiner la missive qu'il venait de déchirer par petits bouts. Tel zébulon, il sautillait sur place, tournicoti tournicoton, la bave aux lèvres, écumant de rage.

"Tout ça pour ça! Et les trois quarts de notre financement qui s'envolent! RAAAAAAAAAAAA! MILLE SABORDS!"


Même Carlos n'osait point s'approcher de son supérieur, et préféra rester dans la coursive. Dans ces moments là, mieux valais éviter la confrontation avec son caractère volcanique. Ses accès de colère légendaires tournaient parfois en marre de sang. Le colosse n'avait beau être qu'un grand béta, il ne le savait que trop bien.
Doria retourna son burlingue, hurla de plus belle, fracassa son fauteuil dessus, renversa sa bibliothèque, brisa une glace, et finit essoufflé appuyé contre un mur, après l'avoir martelé une dernière fois...

C'est qu'il s'y était attaché plus qu'il ne pensait à cette donzelle. Respirant un grand coup, il finit par sortir une vieille bouteille de rhum de son coffre, et trinqua avec son ombre, directement au goulot:


"Toutes les mêmes! A la traitresse!"


Prenant son temps pour redescendre, il finit par se refagoter le mieux possible, et héla son garde du corps.


"Carlos, sois gentil, nettoie moi ce bordel. Merci."


Coiffant son plus beau galurin à plumes, il se rendit sur le pont, et contempla pour la première fois les débuts de son œuvre....

Le site avait été choisit avec soin. Situé au milieu d'une myriade d'ilots, il était relativement caché pour qui passerait au large.
Sur place, une crique permettait au navire un mouillage en toute sécurité. La présence de New Providence non loin à l'ouest....alias Nassau, et d'Eleuthera, ville franche au sud est, leur permettrait d'envisager receler leurs futures productions, de se ravitailler facilement, et surtout de faire venir de nombreux migrants en peu de temps.

Un rapide coup d’œil dans sa longue vue confirma ce que Doria espérait. Nombreux étaient déjà les indigènes, marrons, boucaniers, esclaves en fuite, exilés de tout poil, à y bâtir une vie meilleure.

Certes les coffres du capitaine avaient beaucoup baissé dans cette affaire, mais pour la première fois depuis un bail, il s'émeut à la vue de tout ce petit peuple s'activant sous le soleil du matin.

La pinque qu'il avait prise et ramené pour s’échouer sur la grève avait été totalement désossée par la populace. Les ouvriers improvisés en avaient fait un ponton, et plusieurs cabanes, dont la plupart n'étaient pas encore terminées.
Tout autour de ce qui devrait être le village, une tranchée de 2 mètres était également creusée, mais il manquait encore la palissade pour se défendre le cas échéant.

Le chantier ne faisait que commencer. Souriant, le pirate en oublia momentanément la traitrise de Betje, et descendit sur le pont parmi ses hommes pressés tout comme lui de faire escale sur l'ile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Fondation de Libertalia   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Fondation de Libertalia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Fondation de Libertalia
» [Asimov, Isaac] Fondation - Série
» Soirée Fondation M´zée LDK
» Expo Photo - Fondation St Hubert
» La vraie histoire de la fondation de Marseille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au fil de l'eau-
Sauter vers: