Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 Le confessionnal de Padre Juan

Aller en bas 
AuteurMessage
Padre Juan
Gabier
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 05/01/2014
Age : 22
Localisation : A ta gauche,

Infos
Nationalité: Espagnol Espagnol

MessageSujet: Le confessionnal de Padre Juan   Ven 18 Avr 2014 - 8:37

Salut,
Vous savez que le Padre Juan à installé une chapelle dans son navire, mais elle est tellement petites que quand il y à une confession à faire, il s'enferme dans le chapelle avec le pêcheur pour rester discret.
Mais ce qu'il ne sait pas, c'est que il à un trou dans le plancher, en grimpant sur les tonneaux de la cambuse en dessous on peut tout entendre.
Quoi, vous voulez que je vous raconte les meilleures confessions. Bah allons y, écoutez bien.



HRP: Oui, je devait le faire depuis longtemps mais là les oraux du Bac sont finie, je m'y met.
Attendez une petite demie-heure.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Padre Juan
Gabier
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 05/01/2014
Age : 22
Localisation : A ta gauche,

Infos
Nationalité: Espagnol Espagnol

MessageSujet: Re: Le confessionnal de Padre Juan   Ven 18 Avr 2014 - 9:23

-Mon père, il y à un locaux qui souhaite se confesser, je le fait monter à bord. Il est dans le confessionnal

-Bonjour mon père,
-Bonjour,
-Je souhaite me confesser
- Bien commence, je t'écoute
- Hier soir j'ai commit un acte horrible, j'en ait trop honte pour me confesser devant le curé de l'église, je en supporterais plsu son regard.
Raconte, sinon je peut pas t'absoudre
- Oui, mon père, c'était la nuit dernière. J'étais sortie complétement ivre de la taverne du Cochon Boucané où j'avais passé toute le journée, vous voyez, c'était vers le début de la nuit, je me souvient, c'est bien mon père ? J'ai commencé à marcher dans les petites ruelles. Au bout de un moment, j'ai vue une étable, une petite mon père, bah dedans il y avait une jeune fille accompagné de sa mère qui trayaient une chèvre, elles discutait beaucoup mais je sais pas je regardait dans le noir. Quand elle fut seule je ne réfléchit pas, je me jette sur elle et je l'encona de force, elle à fait beaucoup de bruit, hurlant de douleur, rapidement un voisin est sortie avec sa femme et il se jeta sur moi avec un gourdin, mettant fin à mon rut honteux. Je réussit à prendre les jambes à mon coup et je me retrouve là.
Je ne sais pas quoi faire mon père.
- Tu à commit un grave pêcher on fils, peut-tu le réparer ?
- Non mon père,
- Je te pardonne tes péchés, au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.
En pénitence, tu va acheter un chapelet de prière, et pendant un ans tu va aller prier tout le soir à l'église pendant une heure jusqu'à la Toussaint. Aussi interdiction de consommé de l'alcool, sauf de la bière coupé d'eau pendant 2 ans

- Oui, mon père, je vous remercie de pardonner mes pêchers.
- Dit le plutôt à notre seigneur à tous. C'est lui qui pardonne par mon intermédiaire. Tu peut filer et ne recommencez plus, le rut avec les animaux est punie par les lois.
- Merci mon père, jamais plus je ne toucherais à une chèvre.

CLAC!

- Oui mon Seigneur, j'ai été un peu fort, je le sait.

- Je ne suis pas méchant mon seigneur, je suis pragmatique,

- Je ne recommencerais plus mon seigneur, mais comme ça ce pauvre bougre aura une vie sobre et économisera des sous que il aurait dépenser à la taverne.

- Je vais le faire tout de suite.

CLAC !

-CARLOS ET FRANCESCO, VOUS VENEZ AVEC MOI, ON VA DISTRIBUER DES VIVRES AUX MISÉREUX !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La veuve Margareth
Mousse
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: Le confessionnal de Padre Juan   Ven 9 Mai 2014 - 10:26

Le grincement de la lourde porte résonna dans l'église calme et sereine.

Une silhouette chétive et courbée se dessina dans l'encadrement.

Elle s'approcha du bénitier à la vitesse d'une tortue et se signa en répandant au sol assez d'eau bénite pour noyer un poisson.

La vieille Margareth pénètre dans le confessionnal et s'agenouille, mains jointes sur le front :

-Bénissez moi mon père parce que j'ai péché... ma dernière confession remonte à une semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Padre Juan
Gabier
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 05/01/2014
Age : 22
Localisation : A ta gauche,

Infos
Nationalité: Espagnol Espagnol

MessageSujet: Re: Le confessionnal de Padre Juan   Ven 9 Mai 2014 - 20:13

- Capitaine ! Capitaine ! Il y a une bonne femme qui vient se confesser ! cria un de mes marins qui déboulait chez l'armurier en courant.
Je me tourna vers le commerçant et je lui dit que je reviendrais plus tard mais que il pouvait commencé les balles de mousquet. j'ai courut le plus vite possible vers mon navire. Scrogneugneu ! C'est pas pratique les soutanes pour courir.
Je rejoignit mon navire et arrivant dans la chapelle, je put constater que une dame qui se dirige vers le confessionnal. Je passais dans ma cabine pour ouvrir l'écran.


- Bénissez moi mon père parce que j'ai péché... ma dernière confession remonte à une semaine. murmura t-elle à mi-voix.

- Bienvenue, je vous écoute, Dieu est amour et pardon, il pardonnera vos péchés quel qu’il fussent. du ton le plus doux possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La veuve Margareth
Mousse
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: Le confessionnal de Padre Juan   Ven 9 Mai 2014 - 20:28

La vieille Margareth entendit un étrange barouf derrière la grille de rotin avant que l'homme d'église ne réponde.

-Encore eut il fallut que je le susse mon père !

Un silence géné suivit cette réplique de la vieille dame chevrotante. Elle entendit le prètre se racler la gorge.

-... Voilà mon père, je crains que la solitude me fasse quelque peut perdre la raison et la foi. Je désespérait de revoir mon marin... euh mon mari, et j'ai hélas succombé à la tentation devant un beau capitaine au torse velu et si mâle ! Il avait d'ailleurs une voix ennivrante, un peu comme la votre. Mon père, je suis envoutée par votre timbre, je suis sûr qu'une telle voix rauque ne eut être portée que par un bel étalon, montrez moi votre doux visage buriné par le sel Antillais je vous implore...


Dernière édition par La veuve Margareth le Sam 10 Mai 2014 - 9:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Padre Juan
Gabier
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 05/01/2014
Age : 22
Localisation : A ta gauche,

Infos
Nationalité: Espagnol Espagnol

MessageSujet: Re: Le confessionnal de Padre Juan   Ven 9 Mai 2014 - 20:44

- Voilà mon père, je crains que la solitude me fasse quelque peut perdre la raison et la foi. Je désespérait de revoir mon marin... euh mon mari, et j'ai hélas succombé à la tentation devant un beau capitaine au torse velu et si mâle ! Il avait d'ailleurs une voix ennivrante, un peu comme la votre. Mon père, je suis envoutée par votre timbre, je suis sûr qu'une telle voix rauque ne eut être portée que par un bel étalon, montrez moi votre doux visage buriné par le sel Antillais je vous implore... raconta t-elle avec un ton de plus en plus doucereux.

- L'adultère est un péché très grave, je ne vous condamnerait pas je ne suis pas l'Inquisition, espérons que vous soyer veuve sans en être au courant. Par contre dans votre monologue, je décèle que la Malin qui influence votre âme essaye de subvertir l'homme de foi que je suis ? J'ai raison ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La veuve Margareth
Mousse
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 29/01/2014

MessageSujet: Re: Le confessionnal de Padre Juan   Sam 10 Mai 2014 - 9:30

-Je pensais trouver l'écho de ma solitude dans la votre Padré. Je ne vous veux que du bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Padre Juan
Gabier
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 05/01/2014
Age : 22
Localisation : A ta gauche,

Infos
Nationalité: Espagnol Espagnol

MessageSujet: Re: Le confessionnal de Padre Juan   Sam 10 Mai 2014 - 12:48

Vous n'êtes point seule, regarder au fond de votre âme, regarder l'amour de Jésus-Christ notre sauveur à pour vous. L'aveuglement de votre cœur vous expose face rouerie du Malin.
Il faut espéré, avoir foi en Jésus-Christ notre sauveur. La luxure est une vil tentation du Malin.
Je ne me sent point seul car je sent l'amour que notre Seigneur à pour nous. Si vous ne le sentez pas, vous êtes un des rouages de Belzébuth qui œuvre pour plonger le monde dans la luxure et l'envie, ce sera la début du règne des quatre cavaliers noir qui dévasteront le monde entrainant mort et désespoir ! Répandant les ténèbres comme une invasion de criquet, mais Jésus-Christ reviendra pour nous sauvé des griffes du Malin et un règne de mille ans d'amour commencera !
Donc, j'en était où ? Ah oui l'absolution :
- Je te pardonne tes péchés, au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen.
Pour la pénitence... je réfléchie un peu, attendez...

Je sortie un chapelet d'un tiroir et je le passa dans le confessionnal avec un guichet.


Il y à quatre prière à réciter sur le chapelet, c'est selon les grains.
   Sur la croix : le Credo.
Spoiler:
 

Je lui donne un papier sur lequel est inscrit le Credo.
-Vous demanderez au prêtre de l'église de vous le lire si vous ne savez point.

   Sur les gros grains : le Pater Noster
Spoiler:
 
   
Sur les petits grains : l'Ave Maria.
Spoiler:
 
   À la fin d'une dizaine : le Gloria Patri
Spoiler:
 
.


Vous ferez ainsi un rosaire toute les semaines et ceux jusqu'à ce que la tentation vous ait quitté.
Allez en paix.


Je fermai le guichet, non mais c'est quoi cette histoire, elle peut allez dans les bas fonds pour çà, en plus elle à pas été gâté par le temps. Je ferais bien de voir le vieux Rodrigo, il lui manque des dents mais il est vaillant, ça fera largement l'affaire pour cette matrone. Le bon vieux temps et bel est bien révolu, place  la luxure et ua péché à tout va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le confessionnal de Padre Juan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le confessionnal de Padre Juan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au détour d'un chemin-
Sauter vers: