Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 où un vaisseau arbore le "joli rouge".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Mer 1 Fév 2017 - 13:13

Les réparations ont été exécutées tambour battant par le second Trevor Jones et le maître d’équipage Thomas Crawley.
Tout deux se sont égosillés dans les braillards nuits et jours pour hâter les gréeurs ainsi que Enrique Ximenez le maître charpentier et ses aides.

L’artillerie est à bord à la plus grande satisfaction de Marc Wells le maître canonnier qui constitue fébrilement chaque équipe de pièce au fur et à mesure de l’arrivée des nouvelles recrues.

L’avitaillement, une quantité énorme – étonnant ce que 650 hommes peuvent ingurgiter en une couple de semaines – a été embarqué ainsi que quarante tonnes d’eau douce.

Au mât de pavillon de poupe, l’immense Joli Rouge de notre confrérie ondule paresseusement au gré de la brise mourante.



Red Devil (ex Raimund Trots)
débordant le quai sous huniers pour prendre mouillage dans la rade


Au soir du dernier jour de Janvier, dans l’attente de vent.

Le capitaine et tout son état-major sont réunis dans la grand chambre. Chacun dans son domaine rend-compte de la situation et le capitaine en conclut que Red Devil est prêt à appareiller. Il fait savoir qu’après avoir versé leurs parts de butin à deux capitaines, le coffre du bord est quasiment vide.

Tous passent ensuite dans l’immense galerie de poupe où un punch, des vins d’Espagne et du rhum sont servis.
Ils admirent dans la rade la belle frégate que le capitaine Breeg à capturé pendant qu’eux-mêmes trimaient au réarmement du vaisseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Mer 8 Fév 2017 - 13:13

Lisse au vent, lisse sous le vent. Bertrick arpente la dunette aux dimensions démesurées - au regard de toutes celles qu’il a connu jusqu’alors - quarante trois pieds (13m) d’un bord à l’autre et dix sept (5m) de profondeur !

Il étudie attentivement le comportement de Red Devil sous les différentes allures & essaye tout les réglages de voiles que la brise maniable de sud autorise.
Le vaisseau se révèle quelque peu  ardent - une tendance à venir dans le vent – juge t’il après avoir prit des mains du quartier maître Matthias Spencer les poignées de la roue du gouvernail.

- Il faudra déplacer une partie du chargement vers l’arrière » dit-il à Jones quand il eut rejoint la dunette.

Il observe le sillage depuis le couronnement, une grande courbe. Red Devil accuse donc une assez forte dérive, mais c’est chose usité sur un vaisseau de haut bord à phares carrés.

On prend mouillage pour la nuit dans une crique proche du port. On verra à corriger l’assiette demain

Dès le milieu du quart du matin, on déplace donc des tonnes de sacs où de barils de vivres, de futailles et d’apparaux du bosco.
Avec un équipage pléthorique, les bras ne manquent point. Au changement de quart de la méridienne, on met à l’eau le plus petit canot.
Bertrick, Jones le second et Da Silva le maître font le tour du vaisseau à une cinquantaine de yards pour juger de son assiette.

- Il pique encore un peu du nez. On pourrait retirer les quatre dix huit livres les plus en avant de la batterie et les amener en pièces de retraite aux sabords d’arcasse » fait remarquer Jones.

- Où deux des trente six livres de la batterie basse ? » rétorque Da Silva.

- Non ! Ceux-là devraient alors être déposés en cale. J’y préfère la première solution mais nous n’en déplaceront de prime abord que deux. On verra ensuite s’il faut en déplacer d’autres.

Ximenez le charpentier fait donc ouvrir deux sabords d’arcasse et l’on déplaça les dix huit livres. Après quoi, Bertrick refait le tour du vaisseau.
Les deux pièces de moins sur l’avant suffirent à rétablir l’assiette de Red Devil.
La manœuvre prend donc fin peut avant que la nuit ne se fasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Lun 13 Fév 2017 - 16:40

6 Février
Expédition punitive ?
Depuis quelques jours, nos croiseurs nous signalent l’approche d’une forte escadre franco espagnole. Deux vaisseaux dont un trois ponts et de nombreuses frégates et chebecs cap au nord par le Grand Banc de Bahama.

Voudraient-ils nous punir de notre folle arrogance depuis le camouflet infligé à la puissante escadre hollandaise des Gueux  ?
Sans doute aussi souhaitent-ils aussi reprendre le deux ponts de 74 canons. Ils ne peuvent tolérer vaisseau si puissant entre nos mains. 

Deux de nos croiseurs, commandés par les capitaines Cuvier et Godefroy et qui se sont trop approchés y ont perdu leurs navires.
L’assemblée des capitaines présents, toutes  confréries confondues, décide donc de quitter pour un temps les Isles Lucayes.

7 Février
Après la mi-nuit, nous remontons  nos câbles et faisons voiles cap nord-est par grand frais d’est sur une mer forte.
Avec le jour,  la mer devient très forte et le vent forci jusqu’à coup de vent. Nous prenons la cape.

Pendant le quart de l’après midi, le coup de vent s’essouffle, nous mettons sous voiles cap à l’est. Les autres navires rejoignent et notre croisière fait voiles en ordre assez dispersé. Nous virons cap au sud-est.

8 Février
Un chebec espagnol, sans doute en reconnaissance, se démasque de l’Isle Mayaguana à quatre lieues un peu dans l’ouest du sud. Il découvre notre présence et lofe en grand pour se cacher à nos vues. Notre esquive qui se voulait discrète est donc éventée.

En fin de journée, notre arrière garde nous signale que l’escadre principale franco-espagnole s’est dévoilée et se rassemble au nord-est  des Isles Lucayes.

9 Février
Durant la nuit, un chebec espagnol s’est approché à moins de deux milles dans notre nord. Sans doute un éclaireur.
Au lever du jour, deux frégates se joignent à lui et ces trois là ne sont plus qu’à une lieue de  notre arrière garde.

Pendant le quart de l’après-midi une escarmouche a lieu à l’ouest des Isles des Caïques. Elle  oppose deux de nos chebecs, les capitaines Deude et Aruj Barberousse a un espagnol. Bien que démâté, le chebec Octopussy n’a pas été abordé pour ce que nos capitaines ne voulaient point amoindrir leurs équipages pour les combats probables à venir.


A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Mar 14 Fév 2017 - 10:55

10 Février
Cap au sud.
Masqué par la plus grande des Caïques sur tribord, une division de frégates espagnoles est découverte par nos croiseurs en flanc-garde. Plusieurs des nôtres doublent l’île par le sud pour leur couper la route.

En fin de journée, l’affrontement a lieu. Les espagnols y perdent deux navires, les nôtres un seul. Notre dernière recrue dans la confrérie, Aruj Barberousse c’est illustré en s’emparant d’une frégate, l’autre prise est l’œuvre du capitaine Deude mais il perdra son navire peu de temps après.

11 Février.
Une légère brise d’Est c’est levée et nous faisons route de nuit. Plusieurs des nôtres sont déployés alentour mais je fais doubler les vigies par précaution.

A l’aube, nous sommes en vue de Tortuga et nous mouillons le long de la côte Est de l’Isle Inagua. Une corvette et deux chebecs font de même à une encablure sur notre tribord.

Manitou (Jean Firmin Bâton) est à deux lieues dans l’ouest du port et plusieurs navires espagnols lui ont donné une chasse appuyée. Le plus avancé d’entre eux découvre Red Devil et ses conserves.
Vont-ils passer à l’attaque devant si fort parti ?

Manitou a serré le vent pour s’approcher de nous mais reste à une lieue dans notre sud-ouest en observation pour nous renseigner sur les manœuvres de l’ennemi et les renforts qui pourraient leur venir.
Un chebec espagnol s’est engagé dans le Canal de la Tortue puis entre à Port Margot.

12 Février
le chebec Black Plague (Gradlon Silverbeard) va prendre mouillage dans la rade de La Tortue.
Nous pensons qu’ils vont attaquer Manitou. Red Devil, Holy Smoke la corvette de  Balther Moonchild et SA’I Olc le chebec de Ian Muircath se tiennent près à intervenir.
L’escadre espagnole se regroupent à une lieue à l’ouest de Manitou.

L’amiral espagnol est prudent et fin stratège. Manitou est trop proche de Red Devil, il lance donc son attaque dans la rade sur Black Plague !
Red Devil est de fait trop éloigné et n’est plus une menace pour les Calamars.

Manitou et Holy Smoke foncent à la rescousse de Black Plague. Trop tard !

Ils attaquent alors le chebec Avada Kedavra arborant le pavillon amiral.
Après de nombreuses bordées, Manitou tente l’abordage. Il est repoussé et l’espagnol parvient à couper les grappins.
C’est SA’I Olc (Ian Muicath) qui arrive un peu tardivement dans la rade et qui s’empare du navire amiral commandé par le capitaine Potter.

Red Devil entre dans la rade mais les Calamars, une frégate, un chebec et deux corvettes s’esquivent par le sud avant qu’on ne puisse en approcher à portée de canons.
Tout l’équipage est fort marri quand Red Devil entre au port sans avoir tiré une seule bordée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Mar 21 Fév 2017 - 14:13

Tortuga

Rarement La Tortue a abrité si grand vaisseau. Un deux ponts de 74 canons !
Sans doute jamais d’ailleurs. Les archives des gouverneurs Levasseur, d’Esnambouc et d’Ogeron mentionnent  bien une fois au siècle dernier l’escadre de M. de Pointis mais ils ne s’agissaient que de vaisseaux de 50 et 64 canons.

D’autres navires sont ancrés dans la baie où accostés le long du quai. Quatre chebecs, des 260 tonneaux, une frégate de 8 et deux corvettes dont une de 250 tonneaux.

Mil et cinq cents forbans ont déferlé et pris d’assaut les estaminets et bordeaux.
La foule, qui a assisté au combat depuis le quai, la grève où sur l’éminence du Fort de la Roche, porte en triomphe les capitaines Muircath et Bâton en une course effrénée à travers toute l’habitation avec force cris, envols de chapeaux et même quelques mousquetades.
Il faut dire que l’outrecuidance espagnole en venant jusque dans la baie pour s’emparer d’un de nos navires avait été un camouflet heureusement promptement vengé par la prise de leur navire amiral.

Beaucoup veulent voir de près et même visiter Red Devil et surtout sa batterie basse avec ses canons de 36 livres.
Wells le maître canonnier jubile et se fait docte en guidant notables et chalands.

- 9 pieds de long et chacun pèse 7500 livres avoirdupoids  (3,25 t) posé sur un affût de 1250 livres (628 kg)
12 servants en sus du chef de pièce et du mousse gargousier sont nécessaires.
Voyez ces boulets dans le râtelier ; 58 pouces ( 174,8 mm) pour trente six livres (17,6 kg). Il faut 12 livres de poudre (5,8 kg) pour projeter le boulet à un mille (1850 m) Et ça vous traverse 5 pieds (0,9m) de chêne plein à 400 yards (350 m) !


13 Février
- Capitaine un canot vient d’entrer dans la baie. J’ai reconnu à la lunette un  des gabiers de El Churrasco.

- Par les cornes de Belzébuth ! Luis Espatula aurait-il perdu sa frégate ?


Le canot affala sa voile à livarde et l’homme de barre amena le canot élonger la muraille de Red Devil jusqu’à l’échelle de coupée. Le patron de canot se précipita à bord.

- Bonjour capitaine. Lavoine aide pilote du capitaine Espatula. Je dois vous remettre ceci.
Il tendit un pli à Bertrick.

"Les frégates El Churrasco et Sicaire ont appareillé pour Tortuga.
A l’est nord-est du Grand Banc, Sicaire a été approché de nuit par un 74 français et une grosse frégate.
Sicaire a touché sur les haut-fonds en s’esquivant. Le capitaine Breeg a été contraint d’échouer la frégate sur une plage pour effectuer les réparations".


- Et toi ! Court jusqu’à la taverne "Au pet de nonne" c’est là que vont tout les capitaines. Donne ce pli au capitaine Barberousse. Il y est sûrement.
Sinon débrouille toi pour le trouver et remet lui ce pli. Dis lui aussi qu’on appareille au plus tôt. Ne revient pas à bord tant que tu n’a pas délivré ce message.

-Crawley prend six hommes pour faire la tournée des bouges et des cabarets. Ramenez moi tout le monde même s’il faut les porter où les estourbir s’ils renâclent.

Dans l’attente impatiente, Bertrick fit déferler les voiles par l’équipe réduite présente à bord et préparer tout ce que faire se peut pour un appareillage hâtif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Sam 25 Fév 2017 - 17:50

14 Février
Red Devil avec tout son monde embarqué, remonte ses câbles. Grand largue tribord amures par frais de sud est sur une mer forte.
Alrajim, deux corvettes, et deux chebecs suivent dans son sillage.
On double Isla Inagua et l’on vire vent portant.

15 Février
En vue des Isles Prenez Garde à Vous, l’escadre vire au Près bon plein, bâbord amures par coup de vent sud est sur une mer très forte.
Juste avant la tombée du jour, une des corvettes en éclaireur signale une de nos frégates par trois lieues nord.

A la demi du quart de nuit, la lune permet d’apercevoir la frégate depuis la dunette, c’est celle de Breeg à un quart de mille par le bossoir tribord.

Je fais tirer à poudre un de nos chasseurs et hisser en bout de vergue de petit perroquet deux fanaux rouges pour nous faire reconnaître – rouge pour Jolly Roger et deux pour lui indiquer combien nous sommes de la confrérie – en espérant qu’il comprenne. Il y répond de même, indiquant par là que la frégate de Espatula suit à distance.

- Il est plus malin qu’il le clame. Ha ha ha !


16 Février
L’escadre vent portant. Red Devil sous bonnettes hautes et basses. Sept nœuds au dernier coup de loch.
Nous virons. Grand largue bâbord amures.
C’est plaisir que de voir à moins d’un mille les trois frégates de Jolly Roger ; Sicaire, Alrajm et El Churrasco.

Voile en vue !
C’est un chebec par bâbord arrière sur l’horizon.
Nous sommes repérés. Il s’agit sans aucun doute d’un éclaireur des Calamars, ceux que nous avons défait à Tortuga. Nous virons et mouillons devant l’Isla de Maisy.

Les espagnols sont forts d’une frégate, trois chebecs et trois corvettes. Nous leur opposons un vaisseau trois frégates un chebec et deux corvettes.
En nombre, nos forces sont égales mais nos canons sont plus nombreux et d’un bien plus fort calibre grâce à Jolly Roger dont les frégates et le vaisseau constituent la moitié de l’escadre.

17 Février
Longues heures d’observation et quelques manœuvres tactiques qui font se rapprocher les deux forces navales.
Juste avant la nuit, les Dons lofent en grand pour se mettre à distance, ce juste avant qu’on borde les voiles pour attaquer.
La nuit apporte avec elle une violente tempête. Elles font cesser toute volonté belliqueuse. Nous mouillons tous et ferlons nos voiles.


A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Lun 27 Fév 2017 - 17:11

18 Février
Les éléments se sont assagis. Les Dons sont toujours en vue mais juste sur notre horizon Est.
Un à un, nous remontons nos câbles et mettons sous voiles cap sud est.

Un deux mâts sous pavillon noir et qui vient à rencontrer, nous apprend qu’une escadre angloise se trouve au large de l’Isle de la Vache et a viré pour doubler le Cap Tiburon et fait route au nord.
C’en est trop. Avec les Dons dans le nord-est, nous risquons d’être pris en tenaille par tout ces faquins - de connivence pour une expédition contre nous ?

Les capitaines sont conviés à bord de Red Devil et se réunissent dans la chambre du conseil. Ils décident de faire voiles sur La Tortue un peu au sud de l’est et à moins de dix lieues.

19 Février
Toute la flotte est à l’abri hormis les deux plus grosses frégates et le vaisseau de Jolly Roger qui sont encore le long de la côte sud de Isla Inagua.

A la demie du quart de jour, un chebec aux espagnols se dévoile à l’ouest de Isla Inagua et nous découvre. A la méridienne, un autre et une corvette doublent aussi la pointe de l’île.

Avec les anglois qui doivent être assez proches, nous ne traînons point et entrons au port.

- Laissons les royalistes en découdre entre eux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Lun 6 Mar 2017 - 19:51

La brise variable adonne un peu quand nous doublons le Cap de l’Engano.
Nous relâchons à l’Isle Mola pour nous avitailler car nos barils d’eau douce du dessus fuit et l’eau est croupie dans ceux placés dessous. Nous en profitons pour refaire du bois de chauffe et embarquer des vivres fraîches.
Nous appareillons. La corvette Holy Smoke reste à quai.

Coup de chien sous le vent des Isles des Frères. Les courants violents  nous dépalent vers les brisants du Cap Lobos gisant à une couple de milles par tribord. Ils nous font craindre que Red Devil ne s’y rompe si le gros temps persiste et qu’on ne puisse établir de la toile.

Grand frais de sud. L’escadre progresse lentement bâbord amures réglant ses voiles pour rester proche du vaisseau. Les frégates de la confrérie, El Churrasco à deux encablures derrière nous, Sicaire et Alrajim à un mille devant.
Deux chebecs, Manitou et SÄ’l Olc ainsi que la corvette Chacal II, nous flanquent.

Lors de la relève du quart Trevor Jones le second a fait lancer le bateau de  loch par le quartier maître Matthias Spencer aidé d’un timonier. Avec toutes nos voiles déployées sur nos vergues brassées en pointe & bonnettes au vent, le maître pilote Jaume Da Silva a indiqué huit nœuds sur le journal de loch.

A la méridienne, après avoir mesuré la hauteur du soleil à l’octant je notai à la suite notre position ;  17°45’ de latitude nord – longitude estimée de Leogane.

Comme convenu, La frégate Sicaire après une bordée à poudre en salut, quitte l’escadre.

Isle Ybaca en vue.
Une barque de pêche gréée d’une voile à bourcet et d’un foc, sort par le Passage de l’Est et remonte au vent en direction du vaisseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Mer 8 Mar 2017 - 10:36

Le patron de l’embarcation demande à monter à bord, il a des renseignements a communiquer au capitaine Bertrick.
Je descend l’échelle de dunette jusqu’à la plage arrière et vais au devant de lui à la coupée.

- Qu’on lui apporte une bouteille de rhum !
- Alors, comme ça, tu as des informations pour moi … ?


L’homme saisit la bouteille que Crawley lui tendait, but une lampée pour se donner du cœur au ventre.
Il ne l’avais jamais vu mais tout les gens de mer des Indes Occidentales savaient que le capitaine Bertrick commandait le plus grand vaisseau qu’oncques ne vit aux mains d’un pirate. Le grand rouquin borgne qui s’adressait à lui ne pouvait-être qu’y-celui qu’on surnomme Le Diable Rouge !.  

- Je pêchais le long de la côte quand une frégate qui porte un nom étrange ; Sicaire de ... je ne sais plus quoi, s’est approchée et a empannée près de not’ barque.
Le capitaine de cette frégate m’a commandé de couper mes lignes et de faire force de voile pour vous prévenir qu’un corsaire anglois, un grand chebec, croise à quatre lieues dans le sud sud-ouest de l’Isle et fait route au plus près …
Heu … Il a dit aussi que c’est vous qui me dédommagerez pour mes deux lignes que j’ai coupé et pour ma journée de pêche qui est perdue … et aussi, il a dit que vous me donnerez un p’tit sac de piastres pour me récompenser de cette mission de confiance.


- Ha ha ha ! Tu en rajoute sans doute mais je reconnais bien là le capitaine Breeg ! Il t’aurait payé qu’il n’aurait jamais été sûr que tu vienne jusqu’ici. Va pour deux sacs de piastres et tu peux garder la bouteille de rhum.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Ven 10 Mar 2017 - 16:24

Tous avait vu la barque de pêche s’accoupler. Curieux, les capitaines s’invitèrent à bord pour s’informer. Leurs canots convergèrent rapidement vers le vaisseau.

Dans la chambre du conseil de Red Devil.
Je mis au fait les capitaines sur l’information de Breeg.

- Il est donc au vent à nous sous l’horizon et approche à contre bord Dis-je pour conclure.

- Vos avis ? S’agit-il d’un corsaire en maraude, où d’un éclaireur ? interrogea Deude.

- Sans doute un isolé, nous savons l’escadre angloise bien plus au nord répondit Ian Muircath.

- Il ne faut pas perdre de temps, la nuit est proche fit remarquer Luis Espatula.

- Que Deude court sus à l’anglois sur l’heure ! Sa corvette est le plus rapide de nos navires. Soit l’anglais est isolé et il l’attaque, je suivrai pour l’appuyer, où bien il découvre d’autres rosbeefs et il se replie sur moi. Le reste de l’escadre pourra nous rejoindre avant l’aube Proposa J. F. Bâton.

Tous acquiescèrent à la proposition de Maître Bâton dont les gris-gris et autres talismans brinquebalèrent à son cou quand il se pencha au dessus de la table pour attraper un flacon d’armagnac que Deude gardait obstinément devant lui.


Chacal II et Manitou laissèrent porter sans perdre même le temps de rembarquer leurs canots qu’ils prirent en remorque.
Il n’y avait pas une minute à perdre.

Chacal II toutes voiles dehors fondit sur sa proie. Il parvint à portée de canons. Quatre volées de boulets ramés forts précises qui offensèrent méchamment le gréement de l’anglais totalement pris au dépourvu par l’attaque.
Peu après, juste au crépuscule, Manitou se joint à la fête et fait feu de quelques volées de mitraille.

Le reste de l’escadre rejoignit l’avant garde au cœur de la nuit et découvrit Chacal II qui s’était un peu écarté de l’anglais après deux abordages repoussés.

Manitou était sur le flanc bâbord de l’anglais à moins d’une encablure. Bertrick craignait qu’une bordée sur le flanc tribord de l’anglais ne touche Manitou de l’autre bord.

- M. Spencer, amenez nous entre les deux.

Le vaisseau manœuvra dans l’obscurité pour s’immiscer entre les deux chebecs et fit feu d’une bordée complète à moins de cinquante yards. Le lourd vaisseau trembla de la proue à la poupe dans le grondement démentiel de ses grands canons.

Nos quinze 18 livres de la batterie et les 8 livres des gaillards y eussent suffi mais je souhaitais faire plaisir aux servants de la batterie basse. Les quatorze pièces de 36 ajoutèrent au déferlement de mitraille et de grappes qui balaya le pont anglais.
Marc Wells et tout les servants des pièces exultaient. Un mois et demi qu’ils attendaient ce moment !

Manitou lofa dans le sillage de Red Devil et devant l’anglais pour revenir à contre bord sur l’autre flanc du corsaire anglais. Les coques s’entrechoquent violemment. Grappins & corbeaux crochent et les Manitous s’élancent dans un hurlement sauvage derrière le Nèg’marron.
Erasme est entre les mains du capitaine Bâton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Mar 14 Mar 2017 - 17:01

Manitou et Chacal II sont allés compléter leurs équipages. Le capitaine Bâton doit aussi récupérer l’équipe de prise posé sur Erasme ainsi que les piastres de sa vente et des marchandises qu’il transportait.

Bertrick fait part aux autres capitaines de son intention de marauder sur une route commerciale qu’il sait passer  au large des Isles des Perles.
Tous y adhèrent.

La bonace en décide autrement. Les navires roulent et tanguent sur une mer d’huile. Le soleil fait fondre le brai des coutures des ponts. Les équipages désœuvrés lambinent et jouent leurs parts de prises.

Une très légère brise de sud est. A peine un souffle, juste assez pour que le safran morde et que la barre réponde.
La brise forcit quart après quart. Manitou et Chacal II sont en vue sur tribord arrière.

Nous établissons enfin notre croisière sur la route commerciale mais il n’y a en vue que menu fretin.

Après deux jours vains, la vigie signale un grand trois mâts dans le nord ouest.
La lunette révèle un marchand de cinq à six cents tonneaux. Une flûte, au près, bâbord amures.


Les lourdes vergues sont brassées. Pas moins de cinquante hommes juste pour la grand-vergue.
On vire pour s’établir sur amures contraires, grand largue et on la prend en chasse.

Au fil des quarts, les deux vaisseaux se rapprochent. On aperçoit enfin le pavillon de la flûte à la pomme de son mât de misaine. C’est un navire d’Espagne.

Là-bas,. le capitaine ne cherche pas à fuir ce qu’il pourrait faire au vent portant ? Les Dons devraient pourtant nous avoir aperçu … A moins de ne pas avoir de vigie dans la hune !

Manitou s’est approché à portée de voix, intrigué par notre changement de cap. Le capitaine Bâton découvre notre chasse.

Au braillard nous convenons de hisser le pavillon blanc des françois. Là-bas, la flûte poursuit sur le même cap, son capitaine sans doute abusé par notre subterfuge. Il ne peut être au fait de la présence où non d’une division françoise dans ces eaux.

- M. Wells ! Une volée de boulets ramés pour les deux batteries. Ensuite à mitraille pour la batterie supérieure et les pièces des gaillards.

Un quart de mille. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Jeu 16 Mar 2017 - 16:32

Red Devil abat un peu pour présenter sa bordée tribord. Gesticulations frénétiques sur le gaillard d’arrière de la flûte. L’équipage se précipite dans les enfléchures, sur les vergues et aux râteliers du gaillard d’avant pour lofer. Ils sont nombreux, une centaine au moins.
Le capitaine espagnol a compris … Trop tard !  

- Feu !

Tempête de fer et de feu des quatorze pièces de 36 de la batterie basse et des quinze 18 livres de la batterie supérieure.
L’odeur acre et grisante de la poudre envahit les ponts.

La brise chasse sur bâbord l’épais nuage de fumée, révélant la flûte huniers déchiquetés, grand-vergue descendue jusqu’à l’emplanture du mât, sa voile recouvrant le pont. Son mât d’artimon, haubans sectionnés, incliné sur bâbord, prêt de passer par dessus bord.

- M. Spencer ! approchez-nous d’elle.

Une demi-encablure … Cinquante yards.
Sur le pont espagnol, des hommes taillent comme des forcenés dans la grand-voile qui. recouvre le pont et les canons et tentent de la rejeter par dessus bord. Las, des drisses la retiennent encore et elle masque à présent les sabords.

- De l’avant à l’arrière feu à volonté !

Les huit pièces des gaillards et de la plage arrière n’ayant pas encore tiré sont prêtes. Les 8 livres toussent un à un sur un ton aigu, presque désuet comparé à la bordée précédente. Les 18 livres, plus rauque, se joignent à la symphonie mortelle.
Les essaims  de mitraille vrombissent sur le pont de la flûte, culbutant les hommes, faisant éclater des têtes, crevant des ventres.

Red Devil, écoutes et boulines choquées, court sur son aire. Le vaisseau entre en contact avec la flûte à hauteur des portes-haubans de misaine. Les coques gémissent sous la contrainte, celle de la flûte, trois fois plus légère, craque sinistrement.

Bertrick dévale l’échelle de dunette, court sur le passavant rejoindre l’équipe d’abordage. Cent cinquante des bâbordais s’élancent derrière lui bousculant sans vergogne les occupants du gaillard d’avant, servants des canons comme ceux qui tournent encore drisses, bras et cargues aux râteliers de misaine.

C’est le premier abordage de Red Devil et l’excitation à son comble crée un beau tohu-bohu.
Quelques coups de feu, cliquetis d’armes, grognements, jurons, borborygmes dans un corps à corps inégal.

Volcano est enlevé non sans qu’il en coûte la vie à cinq des nôtres. Mais aucun de la cinquantaine de défenseurs espagnols encore valides ne survit à la furie de l’assaut.

On jette les cadavres par dessus bord. Il faut armer les pompes pour laver à grande eaux le pont couverts de sang et de tripes, non par soucis de propreté mais pour circuler sans glisser pendant le transbordement de la cargaison.
On trouve grande quantité de madère, de tabac et quelques caisses de trésors indigènes. Le coffre de la cabine du capitaine contient près de dix milles piastres d’argent.

Tout un jour est nécessaire pour transborder le butin.
La flûte Volcano est ensuite livrée aux flammes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Jeu 23 Mar 2017 - 17:30

Je croise Jean Firmin Bâton dans une ruelle menant aux quais & qui se hâte.

- Bertrick, tu tombe bien. Pendant une transe où j’étais en communion avec les esprits, j’ai eu la vision du capitaine Godefroy. Son navire a été fort malmené par un espagnol. Il a réussi à tirer au large mais deux autres lui donnent une chasse appuyée. Il se trouve au nord est. Prévient tes capitaines, moi j’y vais avec Deude.

- Mes capitaines sont en mer mais Red Devil peut appareiller dans une couple d’heures. Je suis des vôtres bien évidemment.

Dans la baie, Bertrick de retour à son bord, voit Manitou et Chacal II filer leurs câbles par le bout et sortir.
Red Devil lève l’ancre peu après avec SÄl’Olc (Ian Muircath).

Les frégates El Churrasco (Luis Espatula) et Alrajim (Aruj Barberousse croisent en maraude au large.
Je fais tirer à poudre sous le vent avec un canon de chasse en hissant le pavillon de combat de la confrérie. Les frégates hissent de même et lofent. Elles viennent à portée de voix et je les informe au braillard de la raison de cette sortie impromptue.

Je me doute bien au ton de leurs réponses un rien ironiques qu’ils ne croient aucunement à ces sornettes auxquelles j’ai l’outrecuidance de porter crédit après ces longues années passées  aux Indes Occidentales.

Deux jours de mer au près bon plein. Par 15° de latitude Nord et sur la longitude estimée de Puerto Bello nous croisons Pénélope (Godefroy) qui se traîne sous gréement de fortune.

Le Nèg’marron avait donc « vu » juste.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Ven 24 Mar 2017 - 17:01

Porté par la brise le roulement lointain d’une canonnade  nous parvient. On fait force de voile.

Peu avant la nuit, Red Devil est à moins d’un demi mille de Manitou et Chacal II. Le chebec espagnol auquel ils s’en prenaient venait de rompre le combat et fuyait.
Nous passons devant les nôtres à sa poursuite. Son gréement offensé le ralenti. Nous sommes à moins d’un demi mille quand la nuit tombe.

Au crépuscule, le canon tonne et des éclairs orangés trouent l’obscurité sur tribord.
On apprendra le lendemain que SÄIl’Olc (Ian Muircath) s’est emparé de Constellation (Maryn Borg).

Au petit jour, un chebec et une corvette laissent porter sur nous. Le chebec Etoile Noire (Esteban Martinez), fort bien manœuvré, nous canonne aux boulets ramés puis à mitraille sans jamais qu’on ait l’opportunité de riposter, puis il se replie. Notre gréement est quelque peu offensé et nous dénombrons 61 tués.

La corvette se maintient juste au delà de notre ligne de feux. Nous tentons par deux fois d’y venir à portée mais avec peu de brise et nos réparations toujours en cours, elle déjoue sans peine nos manœuvres. Elle romps enfin et rejoint son escadre forte à présent de sept chebecs et d’une frégate.

La bonace nous laisse encalminé tout le jour.

Pénélope gravement endommagé et qui n’a plus qu’un faible équipage, Red Devil qui ne peut réparer son gréement faute du nécessaire, SAÏl’Olc son équipage moindre après son abordage victorieux et face aux nombreux navires espagnols, les capitaines décident de se replier puisque, somme toute, le sauvetage de Pénélope est une réussite.
Cap sud ouest surveillé de loin par un éclaireur espagnol. Les trois navires de Jolly Roger sont en arrière garde.

Isle Sainte Catherine en vue par tribord avant. El Churrasco, Alrajim et Chacal II ferment à présent  la marche.

Isle Saint André à trois lieues droit devant. Notre arrière garde s’attarde alors que l’escadre espagnole leur est proche. Nos navires entrent au port à l’exception de Manitou et Red Devil qui attendent les frégates et la corvette.

La frégate El Intrepido (Ubaldo  Carrero Manzanares) laisse porter sur le plus faible navire de l’arrière garde, la corvette Chacal II. Après un canonnage l'espagnol s’en rend maître.
El Churrasco et Alrajim se sont laissées surprendre par la soudaineté de cette attaque. Il est trop tard pour venir soutenir le capitaine Deude.

Les espagnols manœuvrent pour attaquer nos frégates. Les capitaines Luis Espatula et Aruj Barberousse ne peuvent qu’entrer au port suivi par Manitou et Red Devil qui ferme la marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertrick
Maître de Jeu
avatar

Messages : 2575
Date d'inscription : 10/01/2012
Age : 67
Localisation : J'sais pas ! J'vois double sur ma boussole et j'ai vomi sur ma carte !

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   Lun 27 Mar 2017 - 15:54

Aux parages de Isle Escudo et juste avant le crépuscule, la vigie de misaine hurle. ;
- Holà en bas ! trois voiles sur l’horizon devant !
- M. Jones veuillez monter avec une lunette.
Peu après, le second annonce ;
- Des chebecs espagnols, capitaine ! Cap plein sud !

Nous avons avec nous la frégate Alrajim (Aruj Barberousse.) et quatre chebecs : Louise (Deude) Manitou (Jean Firmin Bâton)  Constellation (Ian  Muircath) et Penelope (Godefroy). On est dans les sondes, l’escadre mouille ses ancres pour la nuit.

Au petit matin, c’est sept chebecs et une frégate qui nous font face.
Foin de rebrousser chemin, nous décidons de nous ruer sur eux.
Les capitaines conviennent que deux attaqueront un des chebecs espagnols puis laisseront Red Devil après sa première bordée pour le couler. Eux attaqueront d'autres navires espagnols.

Mêlée confuse dans la fumée et dans le tonnerre des canons.
Las ! Emporté par la fureur de l’attaque c’est trois des nôtres Louise, Manitou et Constellation qui attaquent Pangaea et quand Red Devil est à portée ce n’est que pour voir sombrer le grand chebec espagnol. Ce qui ne sera pas sans conséquence, car les espagnols reviennent de leur surprise !

Aurore  Pourpre, et El Intrepido prennent alors Manitou en tenaille. Medusa tente à trois reprises de s’en approcher aussi mais échoue.

Constellation fait feu sur Aurore Pourpre et Alrajim s’approche de El Intrepido qui envoie une dernière bordée sur Manitou avant de se mettre hors de portée.
Red Devil s’approche à son tour de la frégate espagnole mais elle s’écarte aussitôt. Elle revient sur Manitou et reprend le feu avant de tenter en vain de lancer ses grappins.

Red Devil revient à portée de tir mais la frégate s’éloigne prestement. Une autre approche du vaisseau mais rien n’y fait, la frégate esquive à nouveau.

A quelques encablures, Alrajim tente d’approcher Vlaanderen. Elle y parvient mais l’espagnol s’éloigne comme le fait aussi El Intrepido après une nouvelle approche de Red Devil.

Médusa échoue à venir à portée de Alrajim et, dans la fumée qui noie tout, nul ne la voit revenir sur Manitou et y lancer avec  succès ses grappins.

Constellation fait feu sur  Vlaanderen sur un bord et Red Devil sur l’autre. Une seule bordée du vaisseau coule à fond le grand chebec.

A une couple d’encablures, Médusa passe à l’abordage de Manitou et s’en empare.
Pénélope ouvre le feu sur Medusa mais il est trop tard pour Manitou.

La Louve, après quelques bordées lance ses grappins sur  Alrajim. Par deux fois, Aruj et son équipage repousse l’abordage.
La Louise vient soutenir Alrajim de ses feux mais Etoile Noire aborde la frégate de Aruj Barberousse et s’en rend maître.

Le combat cesse et chacun panse ses plaies.
Les espagnols amorcent leur repli.  

Etoile Noire s’attarde et se retrouve isolé. Red Devil laisse porter et ouvre le feu. Cinq bordées pour tenter de couler le grand chebec espagnol. Très bas sur l’eau, ses pompes rejetant de grands jets par dessus ses lisses, Etoile Noire parvient à s’éloigner.

Red Devil s’est déjà trop avancé. Prendre l’espagnol en chasse c’est  se lancer seul au milieu de l’escadre espagnole à moins d’une lieue.
Bertrick, fort marri de n’avoir ajouter au tableau de chasse - qui plus est, le capteur de Alrajim une des frégates de la confrérie - ordonne de lofer pour rejoindre les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: où un vaisseau arbore le "joli rouge".   

Revenir en haut Aller en bas
 
où un vaisseau arbore le "joli rouge".
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fontaine Rouge
» Sur un joli thème ... et rouge !
» pochette au joli noeud rouge chez casamia
» Collection rouge (SEP)
» BROC AND TROC DE L'ESCARGOT ROUGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au fil de l'eau-
Sauter vers: