Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 Urgence Communication

Aller en bas 
AuteurMessage
Javier Overa de Cordero
Mousse


Messages : 10
Date d'inscription : 25/09/2017

MessageSujet: Urgence Communication   Sam 28 Avr 2018 - 17:13

Votre Majesté


Je viens vous faire un rapport de toute urgence.
Actuellement à La Vega, j'ai constaté la présence de Neuf navires ennemis des Couronnes Anglo-Batave.
- Par missives, je fis part de cette information, indiquant position et nombre, à tous les Capitaines en mer.  
Je reçu une réponse de la grande Capitaine française J. Barthes.
En voici la copie:

samedi 28 avril 13:27

Merci capitaine

mais pas de danger pour l'instant car les nations se sont unies le temps d'une bataille contre les pirates retranchés à La Tortue.

      Je vous présente mes excuses pour le choc que Vous avez reçu à cette lecture.
N'ayant reçu aucune information de la part de l'Amirauté, concernant un quelconque pacte, trêve ou alliance avec nos ennemis anglais et bataves, je me dois de vous prévenir par le biais de cette lettre, Majesté.
       Les Capitaines français concluant ce pacte avec nos ennemis, trahissent leur parole donnée et bafouent Votre Personne pour cette offense.

    En attente de vos ordres, Majesté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernardo Vidal y Aragon
Mousse
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 27/04/2015

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Sam 28 Avr 2018 - 18:09

L'ambassadeur manqua de s'étouffer en avalant ses tapas.
De Cordero avait demandé audience de toute urgence, n'hésitant pas à déranger l'ambassadeur pendant son repas, alors que celui-ci recevait justement son homologue français Gauvin De Courtelande.

Certes, les pirates étaient devenus une nuisance dans la caraïbe mais ce copinage avec l'ennemi était inacceptable.

*Capitaine de Cordero, je vous remercie.
Se penchant sur le côté, l'ambassadeur ouvre un tiroir et en sort un sac de piastres. Tenez! Voici pour récompenser votre fidélité. Ce n'est pas dans mes habitudes, mais les preuves que vous venez de m'apporter sont irréfutables.
Vous pouvez disposer.


Le capitaine ne se fait pas prier et s'empare des piastres. Il salue l'ambassadeur et quitte la salle.

S'adressant à Gauvin:
*Gauvin, Je n'ai aucun doute que cette idée vient de l'Angleterre ou de la Hollande! La Couronne va donc prendre les mesures nécessaires pour leur rappeler à quel point nous sommes amis...

L'ambassadeur sort sa plume et du papier, et rédige:
*Vieilles canailles! C'est vous qui avez poussé nos loyaux et fidèles capitaines à s'allier avec vos incapables?
Ils ne perdent rien pour attendre! Dites leur bien de scruter l'horizon! Les prochains navires franco-espagnols qu'ils apercevront risquent de les faire moins sourire, cette fois-ci!


Faisant signe à son valet:
*Attache ceci à mon meilleur pigeon. Gascoigne et Von Brugen ne vont plus rire longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Chris Gascoigne
Mousse
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 27/04/2015

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Dim 29 Avr 2018 - 10:02

Cockburn Town, maison du gouverneur, où logent actuellement l’ambassadeur Gascoigne et son homologue hollandais Paulus Von Brugen, venu pour le concours de whist annuel.
La partie est malencontreusement interrompue par l’arrivée de la missive de l’ambassadeur d’Espagne.

Gascoigne déplie le parchemin, lit et grimace avant de tendre la missive à Von Brugen.
*Sornettes ! Ils ont dû saouler nos capitaines de cognac pour les utiliser à leurs fins! Ils nous menacent mais nous avons du répondant! Rendons-leur la pareille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Overa de Cordero
Mousse


Messages : 10
Date d'inscription : 25/09/2017

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Lun 30 Avr 2018 - 21:30

Suite à cet entretien qui faisait grand bruit dans les palais gouvernementaux, quelques heures plus tard, De Cordero reçu l'ordre de partir en éclaireur au large de La Vega.
 Sa frégate et son équipage était déjà prêt! Militaire, en tant que Capitaine, il avait supprimer les permissions et avait demandé à son Second Juan Estéban de Cordero, un cousin lointain par alliance de maintenir l'équipage en alerte.
 Pendant 48 heures à une encablure du large de La Vega, je renseignais par pigeon, chaque mouvement ennemi.
Un pigeon arriva au 2ième Quart  du deuxième jour indiquant un mouvement des Pirates naviguant Nord-Ouest. Je fus pris de confusion, y'avait-il  vraiment un pacte de non agression entre les Nations contre les Pirates? Je n'avais jamais entendu parler de ce pacte!
    Suite aux derniers mouvements de la flotte anglaise qui stationnait à deux, trois lieues de La Vega, j'admis qu'il y avait bien pacte, puis que les navires prenaient un cap Ouest, j'indiqua le cap à suivre, Nord Ouest.
  Ma vigie me signala qu'à 4 lieues de notre bâbord, il y avait un vaisseau de 80 canons et un vaisseau de 96 canons arborant pavillon français.
     Les heures passées, les quarts changés, la routine certes, mais ne sachant pas ce qui se tramait, les décisions n'étaient pas faciles à prendre, quel initiative puis je faire dans une telle situation? où l'ennemi peut-être son allié!!!
         Quand en plus, ces ennemis ont un cap Ouest, comme indiqué sur la missive concernant les Pirates.
  Le crépuscule n'avait pas commencé que les mouvements de 3 grands chebecs et une frégate de 8 amélioré anglo-battave m'intrigua! Leur cap Sud n'avait plus rien à voir avec la missive concernant les Pirates.
  Dans ma cabine je pris de l'encre et du papier pour faire mon rapport, suite aux mouvements de l'ennemi quand je fus projeté de siège par une salve de la frégate de 8 améliorée anglaise:

Le 30/04/18 à 20h24 :
Le HMS VICTORIA (Frégate de 8 améliorée ) a fait feu à la mitraille sur le pont de notre navire et nous a touché.
Le 30/04/18 à 20h24 :
Le HMS VICTORIA (Frégate de 8 améliorée ) a fait feu à la mitraille sur le pont de notre navire et nous a touché.
Le 30/04/18 à 20h24 :
Le HMS VICTORIA (Frégate de 8 améliorée ) a fait feu aux boulets à chaines sur le grément de notre navire et nous a touché.
Le 30/04/18 à 20h23 :
Le HMS VICTORIA (Frégate de 8 améliorée ) a fait feu aux boulets à chaines sur le grément de notre navire et nous a touché.
Le 30/04/18 à 20h23 :
Le HMS VICTORIA (Frégate de 8 améliorée ) a fait feu aux boulets ramés sur le grément de notre navire et nous a à peine effleuré.
Le 30/04/18 à 20h23 :
Le HMS VICTORIA (Frégate de 8 améliorée ) a fait feu aux boulets ramés sur le grément de notre navire et nous a touché de plein fouet !

Pendant ces salves meurtrières qui décima une partie de mon équipage, je repris la barre pour esquiver un abordage anglais......
Manœuvre désespérée puisque ce fut au Capitaine Hollandais de m'étriller:

Le 30/04/18 à 20h36 :
Le Grolsch (Grand Chebec ) a fait feu à la mitraille sur le pont de notre navire et nous a touché de plein fouet !
Le 30/04/18 à 20h35 :
Le Grolsch (Grand Chebec ) a fait feu à la mitraille sur le pont de notre navire et nous a touché de plein fouet !
Le 30/04/18 à 20h34 :
Le Grolsch (Grand Chebec ) a fait feu à la mitraille sur le pont de notre navire et a fait un tir parfait !
Le 30/04/18 à 20h34 :
Le Grolsch (Grand Chebec ) a fait feu à la mitraille sur le pont de notre navire et nous a touché.
Le 30/04/18 à 20h34 :
Le Grolsch (Grand Chebec ) a fait feu à la mitraille sur le pont de notre navire et nous a touché de plein fouet.

    Cette attaque meurtrière fut un carnage, au dernier décompte je n'avais plus que 98 hommes d'équipage sur 210, c'était une hécatombe!
 Suivant le vent,  je naviguais de façon à rentrer au large de La Vega, mais les dommages causés au gréement ralentissait la vélocité de notre frégate.
 Avec le restant de mon équipage, nous n'eûmes pas longtemps à attendre notre fin, tellement les dégâts et les cadavres s'accumulaient sur le pont:

Le 30/04/18 à 20h52 :
HMS Tribal (Grand Chebec ) nous a abordé et s'est emparé de notre navire.
Le 30/04/18 à 20h52 :
HMS Tribal (Grand Chebec ) nous a abordé mais la mélée est restée indécise.
Le 30/04/18 à 20h52 :
HMS Tribal (Grand Chebec ) a échangé des tirs de fusillade avec nous.
Le 30/04/18 à 20h38 :
Le HMS Shockwave (Vaisseau de 74 canons ) a fait feu à la mitraille sur le pont de notre navire et nous a touché.

Et voilà, juste le temps de mettre un canot à l'eau et me voilà avec mes 20 hommes d'équipage, rame à la main direction La Vega............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Overa de Cordero
Mousse


Messages : 10
Date d'inscription : 25/09/2017

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mar 1 Mai 2018 - 18:16

Durant cette attaque, haut en couleurs et en bravoure, 4 navires commandés par des Capitaines reconnus dans les Caraïbes contre un jeune Capitaine, des missives d'Alerte avait été envoyées en urgence, en voici une copie:

lundi 30 avril 20:37
Comme quoi, votre accord!

    Ma mission était de surveiller les mouvements ennemis de la flotte Anglo-Batave qui stationnaient à 3 nautiques de La Vega, ce que je fis! Aucun mouvement, rien qui puisse être qualifié d'agressif de la part de ma frégate, postée devant le goulet de La Vega.

Quelle ne fut pas ma surprise quand je lus les missives de retour: celle-ci émane de la Capitaine française Barthes :

lundi 30 avril 20:45
Il faut peut être pas vendre des canons aux pirates !

       Quelle accusation? en plus accusation à la face de tous les Capitaines! Je répondis en pesant chacun de mes mots:

lundi 30 avril 22:04
En tant que Militaire, je me devais de rendre compte de cette trahison!

Pactiser avec l'ennemi, sans accord Royale et de la trahison pure et simple!

Vous m'accusez d'avoir vendu des canons aux Pirates, Vos preuves? Vos témoins oculaires de toute transaction

de Pirates avec mon Ancienne profession de Marchand (transbordement de canons, de coffre que sais-je d'autres).

Partons du principe que Vous ayez Raison Capitaine Barthes, qui trahi réellement?

1) un marchand qui fait affaire avec des Pirates?

ou

2) des militaires ou des corsaires français ou espagnols pactisant avec les ennemis de Nos Couronnes?

       Au fait, un Marchand est toujours honnête! alors que le Serment donnée, Oblige!

Cacheté et envoyé à tous les Capitaines, à ce jour, je n'ai reçu aucune réponse.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernardo Vidal y Aragon
Mousse
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 27/04/2015

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mar 1 Mai 2018 - 18:53

l'ambassadeur espagnol Bernardo Vidal Y Aragon prend note des derniers événements et fulmine en entendant que la capitaine Barthes accable  son allié de Cordero.
Mécontent, il se tourne vers Gauvin De Courtelande, l'ambassadeur français, et lui demande de rappeler à l'ordre la capitaine Barthes...

Gauvin De Courtelande soutient sa capitaine et rétorque que tout est de la faute du cpt. de Cordero.

Les deux ambassadeurs se rejettent les torts. Les prochains jours apporteront-ils de meilleures nouvelles ou les événements menaceront-ils l'alliance franco-espagnole?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paulus Von Brugen
Mousse
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2015

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mar 1 Mai 2018 - 19:03

Cockburn Town, maison du gouverneur.
Paulus Von Brugen, l'ambassadeur hollandais, et Sir Chris Gascoigne lisent attentivement les nouvelles du jour reçuent à l'instant:

"*Avons mis le cap sur le nord de Tortuga. Une partie de nos alliés est en vue.
L'un de mes capitaines signale un grand chebec pirate au N-O du port pirate. Malgré les consignes de combat contre la flotte française-espagnole, nous devrons écarter tout danger potentiel nous séparant de notre cible prioritaire.

Votre dévoué,
Guus Janninck, commandant du Night Walk."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Pipelet
Gabier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 13/12/2013

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mar 1 Mai 2018 - 21:22

Cher Bernardo,

nous avons ouïe dire que votre escadre d'interception mené par le valeureux Venancio Benitez a mené sa première traque ce jour.

Voilà à peu près le récit rapportés des combats de ce jour...

Partant de La Vega, la flotte a été mise à l'eau à peine quelques heures avant l'aube.

Lorsque le soleil a enfin fait son apparition, les navires anglais ont alors regroupé leurs forces en voyant les voiles latines toutes sorties du port telles les lames d'une fière escouade de mousquetaires de leurs fourreaux.

Alors a commencé le balais... En triolet, les sloops royaux d'Alvaro Marquez, Fabrice Henrotin et Georges Larmoyer ont entrepris de faire chuter le pavillon du capitaine Kergan De Brouwer... et c'est carrément tout le mat qu'ils ont arraché au pont de la frégate Hollandaise !

balet latin 1er acte:
 

Dans un élan de rivalité, toujours en triolet, après une demi heure d'attente, ce fut le tour de Javier Dos Santos, Lea Munoz et Simon Bagrey de faire chanter à l'unisson une chorale de canons...

Cette fois, c'est la coque du grand chebec Grolsch de Claudio de Sisley qui fut prise pour cible.

Mais la flotte Anglaise est habile et sur le qui vive !
Le HMS Shockwave vient à la rescousse de son compagnon de mer ! Tout occupé à harceler la coque du pauvre Claudio de Sisley, le capitaine Simon Bagrey mon compatriote ne voit pas les écoutilles du vaisseau de guerre s'ouvrir une à une... après seulement deux salves mortelles, les grappins de l'énorme navire enserrent le sloop royal tel une araignée embobine une mouche collée dans sa toile... et hop ! En deux coups de cuillère à pot, voilà le traqueur français abordé et son navire brulé sur le champs !

Hélas... malgré la réaction rapide du capitaine John Cole... son allié Claudio fut envoyé par le fond quasiment dans le même temps par un dernier tir du sloop de Javier Dos Santos...

Une perte dans chaque camps...

Balet latin 2e acte:
 

Voilà qui devrait remettre l'église au milieu du village comme diraient les gens de la populace !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Pipelet
Gabier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 13/12/2013

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mer 2 Mai 2018 - 9:27

Gouverneur,

Un échange houleux m'a été rapporté par l'amiral de la flotte de la Vega.

Les capitaines à qui vous avez donné votre confiance en leur octroyant lettres de marque sont visiblement hors de tout controle.

Ils n'usent d'aucune forme d'ambiguïté ou de faux fuyant. Le soleil a du leur frapper le crane. Les voilà plus parjures que des pirates !

Il ne serait pas étonnant qu'ils s'en prennent à votre escadre et hisse pavillon noir dans lz meme temps !






_________________________________________________



Pour éviter toutes confusions, ce personnage est joué par le joueur qui joue Piotr Curtiss Jean-Firmin Baton.

Il ne fait qu'assurer le lien entre la rédaction et les capitaines de façon RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Overa de Cordero
Mousse


Messages : 10
Date d'inscription : 25/09/2017

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mer 2 Mai 2018 - 10:47

La zizanie s'empara des Capitaines en mer et des Palais Gouvernementaux.
Ces 2 derniers jours, De Cordero s'affaira au recrutement de son équipage, accompagné de son Quartier-Maître dans les rues de La Vega.
  Sa frégate de 9, nouvellement armée, toute flamboyante, se nommait: Venganza,
Les nouvelles étaient bonnes, la Flotte Royale ne fis pas de quartier au Capitaine De Sisley, ce sera bientôt au tour des Anglais? Bonne question, l'Avenir nous le dira.

  Je laissais à mon Second le soin de vérifier les derniers préparatifs avant l'appareillage pour voir les missions chez le Gouverneur, m'interessant aux plus grosses primes. Le garde m'indiqua la salle des Missions, en ouvrant la porte, les plus primes les plus importantes étaient accrochées au Mur.
 Je restais pantois, là devant moi, je ne pouvais en croire mes yeux ......2 affiches qui après surprise,
je me mis à rire mais à rire! Je bidonnais de tout mon cœur:

Nous recherchons activement un capitaine qui détient des informations susceptibles de nous intéresser. Il nous le faut vivant ! Abordez-le ! Son nom ? Jeanne Barthes
539000 piastres

Nous recherchons activement un capitaine qui détient des informations susceptibles de nous intéresser. Il nous le faut vivant ! Abordez-le ! Son nom ? Estéban Mendoza
486000 piastres

Pour le Gouverneur de La Vega,  les agissements malveillants du Capitaine Barthes avait été répertorié et quelles que soient les informations qu'elles pouvaient détenir, mon étonnement fut totale, tellement la différence entre les primes du Pirate Mendoza et du Capitaine Barthes étaient importantes, 53 000 piastres, c'est pas rien! J'acceptais la mission, cela allait de soi!

 Cette grande Capitaine Barthes me diffame aux yeux de tous les Capitaines, alors qu'elle-même est recherchée par des Gouverneurs Espagnols!  me disais-je en marchant vers le port.

  Cette après-midi, Nous allons rejoindre la Flotte Royale, je suis impatient de reprendre la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agentcobra
Gabier
avatar

Messages : 259
Date d'inscription : 02/01/2016
Age : 26
Localisation : Nancy, France

Infos
Nationalité: Espagnol Espagnol

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mer 2 Mai 2018 - 18:30

Armand Pipelet a écrit:





HS : tu veux un bouton pour faire des exports forum ?

_________________________________________________


  • membre de l’équipe d’admins et actif dans le développement.

rappel : Ouvrez vos problèmes de bug dans Rapports d'avaries (bugs) avec les éléments du modèle
modèle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agentcobra.online.fr/
Sir Chris Gascoigne
Mousse
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 27/04/2015

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mer 2 Mai 2018 - 19:36

Cockburn Town, maison du gouverneur.
Les ambassadeurs Gascoigne et Von Brugen reçoivent le rapport du jour :
"*Avons ce jour localisé la flotte franco-espagnole. Avons dû, pour ce faire, nous rapprocher de Tortuga où nous avons découvert une flotte pirate composée d’une dizaine de navires, en partance pour l’ouest.
Les risques pris pour localiser la flotte française ont valu au cpt. Jordan Lawford  plusieurs salves, reçues du renégat J. Breeg.
Mais l’important ce soir est de vous signaler que le flotte franco-espagnole se trouve au large de Port Margot.
Nous avons initialement songé à attaquer la flotte, mais, tant qu’elle reste sous la protection du fort, nous courons à l’échec.
Nous avons également songé à mener un blocus devant le port… c’est à ce moment qu’une seconde flotte de navires français nous est apparue à l’horizon, depuis l’est de Port Margot.
Nous en sommes réduits à abandonner momentanément notre cible première et allons prendre en chasse la flotte pirate. Après tout, ces renégats des mers sont une nuisance qu’il convient également d’écarter.
Votre dévoué,
Guus Janninck, commandant du Night Walk."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Pipelet
Gabier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 13/12/2013

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mer 2 Mai 2018 - 19:56

La flotte latine s'est vraisemblablement divisée en deux.

Il semble que les navires français se soient désolidarisés des espagnols après la perte d'un des leurs et les lettres incriminantes des corsaires de la maison des frères de la caraïbe.

Les hispaniques font donc front seul face à la puissance Anglo-batave.

Ils ne sont néanmoins pas en reste puisqu'ils harcèlent encore ces derniers qui se replient au rythme lento d'une ode pour escargot alcoolisé.


Nous ignorons encore pourquoi, mais le capitaine Auditore naviguait avec un gréement des plus mal soigné... il n'a fallu que deux salves au capitaine Alvaro De Marquez pour le démater.



Enfin, repoussant l'affront un peu plus loin, c'est le signor Javier Dos Santos qui est allé chercher le navire du capitaine De Grandmont pour lui chatouiller les voiles en lui offrant du boulet enchainé... Quel toupet ! Il aurait même traversé les lignes anglicanes en saluant l'équipage du Het Avontuur (frégate de Kergan De Brouwer) avec un sourire narquois...




Ah ces espagnols ! Quel caractère ! Quelle audace ! Tout cela au vu et au su des gardes côte de l'ile de Cockburn !

_________________________________________________



Pour éviter toutes confusions, ce personnage est joué par le joueur qui joue Piotr Curtiss Jean-Firmin Baton.

Il ne fait qu'assurer le lien entre la rédaction et les capitaines de façon RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paulus Von Brugen
Mousse
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2015

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Jeu 3 Mai 2018 - 16:18

Cockburn Town, maison du gouverneur.
Les ambassadeurs Gascoigne et Von Brugen reçoivent le rapport de la veille :
"*Peu après l'envoi de ma dernière missive, le sloop d'Inge Abeleven est parvenu à rattraper deux navires pirates. N'écoutant que son courage, Inge a échangé des tirs avec le navire Renegado del hermandad de l'arrogant cpt. Potter. La pauvre s'en est sortie mais plusieurs marins manquent désormais à l'appel.
Un sacré navigateur, ce Potter! Il est parvenu a esquiver par 3 fois le sloop d'Inge, pourtant l'un des plus maniables de notre flotte.
Votre dévoué,
Guus Janninck, commandant du Night Walk."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Chris Gascoigne
Mousse
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 27/04/2015

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Ven 4 Mai 2018 - 6:59

Cockburn Town, maison du gouverneur.
Les ambassadeurs Gascoigne et Von Brugen reçoivent le rapport du matin:
"*Les capitaines Prescott et De Fouw ont rattrapé la flotte pirate hier soir. Ils ont courageusement échangé de nombreux tirs avec plusieurs pirates durant de longues heures. Dans le même temps, la flotte française nous est apparue à l’horizon de deux côtés différents. Nous nous sommes alors divisés pour les attaquer également.
Hélas, à l’heure où je vous parle, Prescott et De Fouw ont été abordé par les pirates et mis en canot. Les Français ont eux coulé Bruce Carlton. Il ne reste aucune trace de son navire ni canot à l’horizon. Paix à son âme…
Votre dévoué,
Guus Janninck, commandant du Night Walk."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paulus Von Brugen
Mousse
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 27/04/2015

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Sam 5 Mai 2018 - 14:33

Cockburn Town, maison du gouverneur.
Les ambassadeurs Gascoigne et Von Brugen reçoivent enfin le rapport de la veille:
"*Nous avons donc engagé la flotte française hier de deux côtés différents. Malheureusement, et malgré tous nos efforts, nous avons été défaits.
Qui plus est, une seconde flotte française composée de deux sloops et d’un ketch est survenue de nulle part, faisant feu sur la cpt. Inge Abeleven. J’étais trop loin pour intervenir, au prise avec les vaisseaux français. Ces derniers ont profité de la nuit pour s’écarter des débats.
A l’heure où je vous parle, Inge Abeleven et moi sommes épuisés et nous interrogeons sur la nécessité de poursuivre cette opération-fiasco. Il semble que vous nous avez envoyé au casse-pipe! Nous n'avons aucune chance contre tant de flottes ennemies, mais nous pourrions encore tenter de sauver nos navires."
Votre dévoué,
Guus Janninck, commandant du Night Walk."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Overa de Cordero
Mousse


Messages : 10
Date d'inscription : 25/09/2017

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Dim 6 Mai 2018 - 14:51

La situation est grave!
   Après avoir abordé le Capitaine Hollandais, Ingene, mon navire se trouve à 2 lieues nautiques d'une Armada de Pirates......

   Revenons quelques jours plutôt;
à peine sorti du port de La Vega, j'eus l'impression, d'être chaperonné par un Coursier Français.
Persuadé de rejoindre la Flotte Royale Espagnole, le Commandant Benitez lança l'ordre d'attaque sur
l'escadre Anglaise......à une lieue nautique de CockBurn ?....
Le Massacre ne dura pas plus de 12 heures, sous mes yeux, vent contraire, ne pouvant les rejoindre!
mais car il y a un MAIS ! Sous les yeux de la Flotte Royale Française aussi!
    Pourquoi Diable, les Français n'ont pas suivi leurs Alliés Espagnols ???
Pendant que je me questionnais sur les malversations des Français, je reçu une missive, auquel je joins ma réponse :
_______________________________________________________________________________________________
jeudi 03 mai 23:15

Faites rapidement mouvement Nord Ouest et ne vous approchez pas des Anglais...

La flotte espagnole a fait son devoir.

Profitez en pour rejoindre les fdlc et les autres latins.

________________________________________________________________________________________________

Cher Capitaine Leydre

Je n'ai qu'un mot pour vous : TRAÎTRE!

Vous m'interdisez d'approcher les Anglais! Vous avez donc pactisé avec nos ennemis, décidement c'est une habitude

chez les Français, point de parole! point d'honneur! Après les agissements du Capitaine Barthes, voilà que le Commandant de la Flotte

Royale s'y met!!!

Je n'obéirai pas à votre ordre de traître!

La Flotte Royale Espagnole a fait sont devoir! Vous les avez laissés se faire massacrer par les Anglais sous vos yeux!

Quel est votre excuse? Capitaine Leydre
_______________________________________________________________________________


Recevant l'ordre du Commandant Benitez que je vous livre:

_______________________________________________________________________________
vendredi 04 mai 08:30
Capitan De Cordero,

Profitez de la diversion, sauvez votre frégate.

Défendez les sloops français, on ne gagne pas d'honneur à se jeter dans la gueule du crocodile.

De nombreux combats vous attendent...

Pour le Rey, et pour sa sainteté !
______________________________________________________________________________

         En Militaire, n'ayant rien à me reprocher, cette nouvelle carrière fait de moi, un homme propre comme un sou neuf! Ce qui n'était peut-être pas le cas de ma carrière de Marchand tellement le visage, ce visage m'intriguait beaucoup.....
          Revenons en à nos moutons! Les actes continu mettant à l'épreuve, la loyauté des Français à l'égard de la Couronne d'Espagne ?!?!?!?
          J'obéissais aux ordres en bon Militaire!
   Mon Second(7) fît suivre la chaîne de commandement, cap Nord-Ouest.
   Encore une fois, sur ma trajectoire ordonnée, je fus sous surveillance du Coursier du Capitaine Lerouge, Ce chaperonnage commençait à sérieusement m'escagasser!
 Un dogre anglais subit mon courroux!
_____________________________________________________________________________
Le 04/05/18 à 16h02 :
Nous avons abordé Utilite (Dogre ) qui s'est rendu après un combat acharné
______________________________________________________________________________

Quel plaisir de naviguer à bord d'une frégate! Ma vigie m'indiqua la position d'un sloop de la Flotte Royale Hollandaise, vent arrière, les hommes donnèrent toutes les voiles, pour attaquer ce navire!
Cette intrépide action nous donna la victoire:
______________________________________________________________________________

Le 06/05/18 à 07h06 :
Nous avons abordé Sonate voor piano qui s'est rendu après un combat acharné.
_______________________________________________________________________________

Maintenant je me retrouve seul avec mon équipage face à une Armada Pirate et aucunes voiles
arborant pavillon Français!
Mes hommes reprenant haleine après ce combat d'une fulgurante agressivité, je discutais avec mon Second de la manœuvre à effectuer, puisque quelques soient les ordres et les attaques, les espagnols se faisaient massacrés sous les yeux des Français.....Ceci ne pouvait être que TRAHISON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Overa de Cordero
Mousse


Messages : 10
Date d'inscription : 25/09/2017

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Dim 6 Mai 2018 - 15:25

Avec mon Second, nous décidâmes de maintenir les hommes d'équipage en alerte, alternant les Quarts
par tranche de 2, ce qui permettaient d'avoir un maximum de marins reposés!
      Nous ne pouvions pas compter sur les Français, Corsaires comme Militaires!
Cette certitude n'arrangeait pas notre position, ce visage, pendant les périodes de répits, ce visage m'intriguait au plus haut point.
La similitude des visages entre le croquis du Pirate Mendoza et l'acheteur de canons le Señor Cloward m'apparaissait de plus en plus flagrante, j'ai été dupé sur les identités.....
      Soyons honnête, surtout dupé par l'appât du gain! Il est vrai que lors de nos négociations; leur espagnol impeccable et leurs piastres faisaient taire tout questionnement!
      Jamais vu le terrible drapeau noir sur le navire du Capitaine Conwn, mais bien le pavillon de la Royale Espagnole!
Qu'importe! un honnête Marchand est un paradoxe! et surtout, c'est une carrière civile qui n'a pas les mêmes devoirs qu'un Militaire, et là, je suis irréprochable!
Irréprochable!? mais jusqu'à quand? tellement la situation est intenable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Pipelet
Gabier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 13/12/2013

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mer 9 Mai 2018 - 12:26

Témoignage d'un naufragé français, au large de l'ile d'Inagua.



-On avait pas une chance ! Pas une ! Quelle chianlit... Ou est l'honneur ? Nous étions sous les ordres du commandant Hugues Leydre, un fier françois. Moi j'étais à bord du navire du capitainre Fabrice Henrotin. Un gay luron celui là !
Je sais pas c'qui c'est passé, mais on avait pour mission de remettre de l'ordre dans les rangs... Les gouverneurs avaient sauté dans leurs culottes en apprenant que sur mer, leurs flottes de militaires ignoraient les ordres d'en haut... à savoir qu'ils refusaient le combat contre les ennemis des rois et préféraient chasser ensemble les rats des mers... les rats des mers ? Connaissez pas les rats des mers ? D'la racaille, des chiens, des gueux... des assoiffés d'azur, de rhum et de femmes vérolés. Certains les appellent les noirauds, moi je dis les rats des mers. Les pirates quoi ! Ceux qui bouffent à tous les rateliers et ne paient aucune taxe. Ceux qui naviguent sans lettre de marque, sans galons, et sans terre. Pour sûr qu'ils reçoivent d'ordre de personne ! Mais ils touchent pas de pécule et n'obtiennent pas d'accres non plus !

...Bref ! Qu'est-ce que je racontais ? Ah oui ! On devait remettre dans le rang les militaires qui refusaient le combat contre les autres nations ennemies. à Savoir... nous on avaient pour but d'aller chercher les anglais trop proches de La Vega, et de Port Margot. Pas question de s'acoquiner avec les faux croyants qu'ils disaient... Enfin, ça c'était le discours de Venancio Benitez... un cul béni raté, devenu amiral parce que son pôpa lui a acheté son grade... La preuve, au lieu d'écouter le commandant Leidre pour aider les flottes françaises à sortir de Port Margot en leur ouvrant la voie (chose que nous on a fait en bons françois...) ils sont allés se jeter dans la gueule du loup Anglais devant Cockburn Town... et tant pis pour les forces espagnoles loyalistes qui défendaient l'entrée de La Vega !

...M'enfin ça, c'était pas le pire... car le pire... il était encore à venir ! Les anglais, on les a pas revu après ce massacre aux portes de leur port ! Sans doute qu'ils étaient trop occupés à cuver sur leur victoire !

... Toujours est il qu'on a escorté le vaisseau d'une belle capitaine française, "le Soleil Royal" ! Ah ça en jette comme nom hein ! Bah royal était le soleil, mais il nous a surtout foutu une sacré paix !
Ensuite, le commandant a échangé quelques missives... Il même eu l'air assez étonné voire furieux quand il recevait les réponses. Mon ami Gaspard, qu'avait toujours une oreille qui traine quand il servait au mess des officiers, il disait que les militaires Français n'en avaient que le nom, et qu'ils profitaient de leurs statut sans en honorer le contrat... J'ai pas tout bien compris, mais d'après lui, les militaires étaient des corsaires déguisés. Personnellement, je comprend pas la différence, et il m'a répondu qu'à priori eux non plus n'avaient pas compris. En tout cas, ça allait chauffer. Insubordination, parjure, refus de l'ordre établi, traitre à la cause du roi... les accusations ne manquaient pas d'après Gaspard.

... Et puis, c'est après avoir suivi "Le Chacal" que j'ai eu la plus belle surprise de ma vie. On est tombé sur une escadre Anglo-Batave de sloops. Des beaux navires bien taillés. Visiblement ils étaient seuls... et encore plus surpris que nous ! Ils fuyaient l'horizon Nord Ouest... un horizon noir ! Noir de rats ! ça puait la boucane, le chien mouillé et la mort ! On leur est tombé dessus, et quelques uns ont pu en réchapper... mais c'est là que ça a été pire...

... EH oui ! Les noirauds ! Les rats ! Une meute de rats ! J'en avais jamais vu autant, même la fois où j'étais de corvée de latrine à Fort Constantine, j'en avais pas vu autant !

Le commandement ? ça les a pas impressionnés, on aurait même dit qu'ils se frottaient les mains de faire leur devoir... et ils l'ont fait... tous morts ! Morts pour le roi ! Moi qui pensais revenir glorieux, du sang d'écrevisse sur le sabre... que neni ! C'est du sang noir qui nous est tombé dessus ! De la poudre de la poudre de la poudre...
On voyait plus rien tellement ça fumait... Et quand la fumée est retombée... il restait plus qu'un océan de canots... On était plus de 500... ont doit être 5 rescapés à tout casser...

Spoiler:
 

_________________________________________________



Pour éviter toutes confusions, ce personnage est joué par le joueur qui joue Piotr Curtiss Jean-Firmin Baton.

Il ne fait qu'assurer le lien entre la rédaction et les capitaines de façon RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Pipelet
Gabier
avatar

Messages : 678
Date d'inscription : 13/12/2013

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mer 9 Mai 2018 - 12:43

En résumé
Captasus (v80)    a abordé Venancio Benitez (Galion moderne)
William Jones (Grand Chebec) a abordé Alvaro de Marquez (Sloop royal)
William Jones (Grand Chebec) a abordé Javier de Santos (Sloop Royal)
John Cole (V74)   a abordé Lea Munoz (Ketch)
John Cole (V74) a abordé Simon Bagrey (sloop)
Esteban Mendoza (v116) a abordé Fabrice Henrotin (sloop)
Pat London (grand chebec) a abordé Georges Larmoyer (Sloop)
Jeremiah Breeg (grand chebec) a abordé Hugues Leidre (Ketch)

La flotte animation a coulé 1 grand Chebec (Claudio de Sisley)

Rodrigo Kawatores (V96)  a abordé Kristen Hooglandt (Sloop Royal)
Lerouge (grand chebec) a abordé Harold Abbott (Sloop Royal)
Poudre Van Daele (Grand Chebec) a abordé Koen De Fouw (sloop royal)
Potter L'arrogant (grand chebec) a abordé Dean Prescott (Ketch)
Serge Henry De La Fallièrre  (grand chebec) a abordé Jordan Lawford
Javier Overa de Cordero (frégate de 9)  a abordé Inge Abeleven (sloop)
Bruce Carlton a été porté disparu au cours des combats contre la flotte française.

Guus Janninck (Galion Moderne) a disparu des champs de bataille... il sera soit porté disparu, soit jugé pour désertion pendu

_________________________________________________



Pour éviter toutes confusions, ce personnage est joué par le joueur qui joue Piotr Curtiss Jean-Firmin Baton.

Il ne fait qu'assurer le lien entre la rédaction et les capitaines de façon RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Overa de Cordero
Mousse


Messages : 10
Date d'inscription : 25/09/2017

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mar 15 Mai 2018 - 9:15

Face à cette incroyable Armada Pirate, la seule décision à prendre..... était de fuir! cette décision fut facile car une frégate de 8 améliorée accompagnée de 3 grands chebecs se trouvaient à une lieue nautique de notre position face au vent! j'ordonna de prendre un cap Sud-Ouest pour mettre de la distance avec les Pirates. Nous entendîmes la Vigie hurlait:
                 Grand chebec français, plein Est!,
Décision prise, nous passerons la nuit sur la même position que ce français!
     L'aurore se leva, quand je prit ma longue-vue pour connaître le nom du navire français......Quelle ne fut pas ma surprise, son nom: le Chacal! navire barré par ce traître d'Arthurio!
Les français, Militaire comme Corsaire, en plus d'avoir pactisé avec l'ennemi, avaient lâchement abandonnés les Flottes royales, et cet Arthurio qui n'avait pas arrêté de m'insulter!
Trahison additionnée aux Insultes, le jour levé depuis une heure, je donna l'ordre du branle-bas de combat!



   Cet Arthurio, en plus d'être un traître était doublé d'un lâche! Au lieu d'un combat loyal, en un contre un, cet avorton avait lancé un appel au secours!
Et voilà, français comme anglais, ils attaquaient en surnombre, à 3 ou 4 contre un!
Leur félonie était à la hauteur de leur lâcheté!!!

    Avec les survivants, le canot de sauvetage prit la direction de Port Margot, quelques piastres échangées, me voici à la barre.....d'une barque longue!
Plus d'économie sur La Vega, je décidais d'aller réarmer dans un port où bijoux et canons étaient à profusion......dans mes docks!

    Pendant ce long voyage, j'avais le temps de repenser à mes transactions avec qui.....bonne question avec QUI? j'avais fait affaire!
La troublante ressemblance entre ce Mendoza et le Señor Cloward était probante! il fallait que je l'accepte, j'ai bien fait une transaction avec des Pirates! Canons contre Piastres! et quelle somme....     1 200 000 piastres!
       Mon sort dépendra du Gouverneur.....ou pas!

     Je vais devoir prendre une décision, mais quel sera cette décision? Nul ne le sait encore, même pas moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthurio
Gabier
avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : FDLC

Infos
Nationalité: Français Français

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mar 15 Mai 2018 - 15:33

Bosco ?

Oui Capitaine !

Des nouvelles du Capitaine Javier Overa ?

Oui , il a été repéré

Très bien , parfait , continue a rémunéré nos informateurs et garde la trace du félon , celui là finira par payer sa traîtrise pour avoir approvisionner les Pirates et pour nous avoir lâchement agressé durant notre sommeil , et tu sais bien toi que j'ai horreur d’être réveillé par le bruit des canons .... il paiera !

Ha ! au fait , profite en auprès de nos amis pour retrouver les preuves de son braconnage de canons , on essaiera de le faire bannir par son gouverneur , bien que je me demande si il n'y aurai pas connivence entre les deux lascars , il vas falloir surveiller nos arrières pendant quelques temps , je subodore un coup fourré ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthurio
Gabier
avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 02/09/2013
Localisation : FDLC

Infos
Nationalité: Français Français

MessageSujet: Re: Urgence Communication   Mar 15 Mai 2018 - 15:41

Bosco bosco ?

Je suis encore là chef ...

Envoie de suite ce pigeon a l'Escadre , laissons tomber les vils pirates , un pécheur qui les a ravitaillé dernièrement  m'a informée que le V116 pirate était a l’état de ruine , la coque est pourrie , les cordages mités , les voiles presque en lambeaux , c'est a se demander si la prochaine tempête ne va pas le jeter a terre , les pirates n'on n'y les moyens ni le savoir pour entretenir de tels navires et remplir ce rafiot d'hommes a du leur coûter très cher en rhum !
Du coup la chasse n'est ni marrante ni lucrative ....

Met moi tout ça en code et balance ton oiseau dans les airs avant qu'on le bouffe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Urgence Communication   

Revenir en haut Aller en bas
 
Urgence Communication
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Le Palais du Connétable-
Sauter vers: