Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 La chaloupe Caribou, première commission de François Talbot

Aller en bas 
AuteurMessage
Talbot
Mousse


Messages : 12
Date d'inscription : 07/10/2018

Infos
Nationalité: Français Français

MessageSujet: La chaloupe Caribou, première commission de François Talbot   Jeu 1 Nov 2018 - 17:58

La chaloupe déborda le quai avec la marée, le septième jour d'Octobre de l'an de grâce 1718.
Il fallu sortir de la baie à l'aviron jusqu'à doubler la Pointe de la Galère soit deux couples de milles. Effort qui fit quelque peu regimber les vingt quatre hommes qui souquaient – deux par avirons -  & plus encore ceux qui les relevèrent à l'horloge suivante, car pour ceux-là le soleil, déjà proche de son zénith dardait fort ses rais sur les dos & les épaules. Ce n'est qu'une fois dégagé largement de la coste que Caribou trouva une très faible brise d'est irrégulière qui permit cependant d'établir la grand voile & la misaine.

Encore dans les sondes quand le soleil plongea derrière l'horizon, François fit amener les voiles & mouiller l'ancre bâbord. Nuit inconfortable si nombreux dans si peu d'espace encore qu'ils eurent l'heur qu'il ne plut point & que la nuit fut douce.
Aux prémices de l'aurore, plusieurs des hommes, déjà éveillés où n'ayant point du tout trouvé le sommeil, aperçurent à moins d'un quart de mille la silhouette d'un petit bâtiment à deux mâts gréés carré qui se détachait sur le rose violacé du ciel oriental.
Quand le disque solaire monta au dessus de l'horizon, aucun doute ne subsista au vu du pavillon qui flottait à la pomme de son grand mât, un brigantin aux hollandois d'une cinquantaine de tonneaux. A son bord où l'on avait aussi prit mouillage pour la nuit, il sembla qu'on dormait encore.

François jubila, il allait exercer sur lui son droit de représailles. Il fit réveiller tout son monde leur  imposant le plus grand silence.
Dubreuil, le second, fit ouvrir les coffres d'armes lesquelles on distribua à chacun.
Fulpin désigna & fit se coucher au fond trente cinq des hommes pour que seul une quinzaine restât visible depuis le pont ennemi.
A bord du brigantin, on découvrit enfin, avec émoi tout d'abord, la chaloupe assez proche & sans pavillon. Puis voyant si peu de monde à son bord qui établissait calmement la misaine, qui ensuite remonta posément le câble d'ancre, ils laissèrent approcher cette chaloupe de négoce, qui plus est, visiblement non armée alors qu'eux-même dégageaient avec ostentation pour les mettre en batterie les trois petites pièces de canon qu'ils avaient sur chaque bord.


Dernière édition par Talbot le Mer 7 Nov 2018 - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talbot
Mousse


Messages : 12
Date d'inscription : 07/10/2018

Infos
Nationalité: Français Français

MessageSujet: Re: La chaloupe Caribou, première commission de François Talbot   Lun 5 Nov 2018 - 16:11

François agita largement le chapeau de câprier qu'il portait, comme à vouloir échanger des nouvelles.
A moins d'un quart d'encablure (50 m) sur un signe de lui, le quartier maître Robert Ripeau déploya l'enseigne fleurdelisée au mât de pavillon.
Affolement à bord de la chasse ! Cris & jurons sans doute aussi quoique dit-on les protestants ne jurent point. Ils laissèrent filer l'ancre par le bout & se précipitèrent dans les enfléchures pour déferler les huniers.
A cinq perches (35 m) sur un commandement de Fulpin, les quatre fusils de boucanier claquèrent. Mousquetade fort précise tuant l'homme de barre & celui qui lançait des ordres au porte-voix, vraisemblablement le patron du brigantin. Des enfléchures un gabier tomba à l'eau en poussant un cri, un autre bascula & resta suspendu par une jambe stoppant net les autres gabiers qui suivaient.

Pereina renversa la barre pour amener Caribou à contre bord. Grand fracas sur le hollandois dont le porte-haubans de misaine fut arraché. Le mât s'inclina dangereusement, menaçant de passer par dessus bord. Instant de flottement parmi les Caribous, la chute du mât du batave en travers de la chaloupe entraînerait tout le gréement de celle-ci. Sans aucune voile établie, le mât resta en équilibre.
Dubreuil fit crocher quelques corbeaux & grappins.
« A l'abordage !» hurla François en sautant sur le pont ennemi en tête des trente cinq qui, se redressant jaillirent du fond de la chaloupe en hurlant comme possédés du démon, Dieu garde !

Les hollandois tétanisés d'abord, résistèrent peu où prou ensuite mais inefficacement sans un chef pour conduire la défense. Ils se rendirent bientôt à merci.

A bord de Caribou, on déplora deux tués & quatre blessés - lesquels moururent dans les jours qui suivirent faute d'un chirurgien à bord non plus que sur la prise.
Le brigantin était vieux, la moisissure rongeait ses bois dans l'entrepont & la cale & qui plus est, il était fort mal entretenu. On découvrit aussi que ses pièces de canons n'étaient que leurres en bois.

On se félicita de la réussite de l'entreprise. François laissa sur le brigantin le charpentier Gaspard Florimont & ses aides pour couper à la hache haubans & étais du mât de misaine pour qu'il passe par dessus bord pendant que Pereina éloignait la chaloupe pour la ramener ensuite à contre sur l'autre bord. Talbot fit alors distribuer la double de vin après quoi Dubreuil & Fulpin s'occupèrent, avec le renfort des prisonniers valides, de faire transborder et arrimer la cargaison ; vingt huit balles de mille livres de café & mille lingots de fer.
Faute de place suffisante, il fallu renoncer à transborder cinq cents sacs de cent livres de blé lesquels Talbot découvrit plus tard qu'on en manquait dans nos isles.

Le charpentier & ses aides se chargèrent de défoncer les fonds de la prise pour la couler à fond après que les survivants aient embarqués manu-militari sur un unique canot avec juste assez d'eau douce pour une journée, à peine le quart d'un tonnelet. Ils auraient certainement à se rationner car le vent d'est allait en forçant & bien que des isles fussent en vue sur l'horizon oriental, elles étaient dans le lit du vent & il leur faudrait souquer fort pendant sans doute deux jours & plus avant d'y atterrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talbot
Mousse


Messages : 12
Date d'inscription : 07/10/2018

Infos
Nationalité: Français Français

MessageSujet: Re: La chaloupe Caribou, première commission de François Talbot   Aujourd'hui à 10:42


Caribou mouilla à l'Isle de la Grenade. Les hommes furent satisfaits du partage du butin de la prise bien qu'une part conséquente d'y-celui servit à équiper la chaloupe de trois bouches à feu en fer de 4 livres, de poudre & des boulets nécessaire ainsi que de l'avitaillement pour dix jours. Talbot regretta de n'avoir pu charger le blé car il y avait ici pénurie.
Concernant le fret du résident, il se vendit dans son entièreté & à bon prix. Talbot acheta produits & denrées que les marchands locaux avaient en abondance & qu'il négocia lui sembla t-il, fort bien.

L'appareillage se fit un matin dès proton minet, cap au nord par vent frais d'est sur une mer forte.
Trois jours plus tard,  à 2 lieues sud ouest de Isle St. Vincent, Caribou fut pris en chasse par un grand brick senau anglais. Grâce à sa capacité à remonter au vent à l'aviron & à son faible tirant d'eau pour franchir quelques haut-fonds près de la coste, la chaloupe parvint à lui échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chaloupe Caribou, première commission de François Talbot   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chaloupe Caribou, première commission de François Talbot
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma première figurine (chevalier français)
» James Oliver CURWOOD (Etats-Unis)
» La première speakerine française.
» Aviateur français de la première guerre mondiale
» Manon Iessel - Première Française dessinatrice de bande dessinée?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au fil de l'eau-
Sauter vers: