Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
AccueilCaraïbes 1712S'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez
 

 Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce

Aller en bas 
AuteurMessage
Talbot
Matelot
Talbot

Messages : 107
Date d'inscription : 07/10/2018

Infos
Nationalité: Français Français

Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce Empty
MessageSujet: Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce   Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce Icon_minitimeMar 19 Fév 2019 - 17:21

La pinque de 320 tonneaux Reyne de Saba

Une pinque a cette particularité qu'elle pouvoit estre gréée à trait carré où latin & qu'elle possèdoit donc pour ce faire les espars & voiles nécessaires pour établir l'un où l'autre.
Ce qui justifie & la rend très reconnaissable de loin, que ses mâts principaux soient peu élevés & que celui de misaine ait une quête de vingt sept degré vers l'avant. Ils ne permettent point sous phare carré de porter plus que des huniers encore que, comme les basses voiles ils aient des ralingues de chute réduites. En outre, lorsque qu'elle est sous phare carré, ses antennes déposées sur le pont sont si longues qu'elles débordent la proue & la poupe.

François qui ne connaissait point trop les gréements latins, usité seulement en mer Méditerranée, fit donc gréer les antennes pour tester ces voiles latines dont on affirmait qu'elles pouvaient serrer le vent à bien moins de six quarts (*).

La Reyne de Saba, sous polacre, sa voile d'avant dont la fusée d'antenne venait presque à toucher le bout-dehors de beauprés & faisait donc aussi office de foc, sortit de la rade brumeuse avec la marée & la brise de terre.

François décida d'emprunter le Canal de la Gonâves jusqu'à doubler le Bec du Marsouin où il devrait virer pour remonter vers le nord le Passage du Vent.
Le pilote Abel Joubert le lui avait conseillé la veille quand ils avaient étudié ensemble la carte pour tracer la route. Pour autant que le vent le permette, cette route estoit  préférable à celle du Canal de Saint Marc qui passe au nord de l'Isle de la Gonâve & qui exige de nombreux virement de bord très près de la coste, manœuvres malaisées sous gréement latin, surtout avec un équipage par trop inexpérimenté pour ce type de voilure.

En sortant du Golfe de la Gonâve, comme la brise était faible & la mer aimable, la pinque repassa sous phare carré pour exercer l'équipage, tant la maistrance que les gabiers. Manœuvre ardue qui exigea que tous soient présent sur le pont y compris « les terriens » d'Anselme Dervieux le capitaine d'arme qui passait au sein de l'équipage pour un jonas pour ce que la malchance le poursuivait depuis sa plus tendre enfance avait-il lui-même avoué un soir qu'il était pris de vin, aux membres du carré. Le valet & le cuisinier du carré qui avaient entendu s'étaient empressés de rapporter la confidence au gaillard d'avant. Au vrai, Dervieux n'avait même jamais été sergent aux Compagnies Franches de la Marine mais seulement tambour.  

Pendant la quatrième horloge du quart du matin, Reyne de Saba laissa porter sur une gabare sous pavillon batave mais François dut y renoncer en fin de journée, la pinque n'ayant pas de perroquets était trop lente & la chasse fuyant & serrant la Pointe du Mole Saint Nicolas de bien plus près qu'il ne l'osa lui même avec un navire qu'il connaissait encore assez mal, qui accusait une forte dérive – naturelle sur ce type de navire au château arrière très haut - & qu'il craignait de manquer à virer avec la Coste de Fer si proche sous le vent.

(*) 4 quarts séparent le N.E. du Nord . Un navire à phare carré ne peut pointer plus près du vent que 6 quarts du compas.


Dernière édition par Talbot le Lun 1 Avr 2019 - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Talbot
Matelot
Talbot

Messages : 107
Date d'inscription : 07/10/2018

Infos
Nationalité: Français Français

Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce Empty
MessageSujet: Re: Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce   Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce Icon_minitimeVen 22 Fév 2019 - 20:21

Au nord du Cap Maizy, la pinque heurta un lourd tronc de palmier à demi coulé, la frappant à hauteur du grand mât avec un choc qui l'arrêta presque. Trois galhaubans cédèrent mais les mâts tinrent bon & le tronc passa sous la coque manquant le safran du gouvernail de moins d'une demi verge (48 cm). Sous le choc, plusieurs gabiers qui suifaient les vergues & les manœuvres dormantes du mât de misaine sont tombés.
L'un s'est écrasé sur le gaillard d'avant se brisant les reins sur la lisse du coltis, les deux autres sont tombés par dessus bord. Les hommes de quart ont jeté tout ce qu'ils trouvaient sous leurs mains, deux fauberts, un sceau en bois, la baille à mèche de la pièce de chasse & une glène de cordage.
Lamarque qui était de quart a repris son monde en main à grands coups de gueule au porte-voix & un second maître l'y a aidé de quelques coups de garcette sur les dos.
Il a aussitôt fait choquer partout boulines & écoutes & brasser à contre misaine & petit hunier pour empanner. Le temps de rappeler sur sa bosse le canot en remorque, que quelques hommes y embarquent prestement sous les ordres du quartier maître Ripeau, les malheureux avaient disparu sous les eaux.

Reyne de Saba est entrée dans les sondes du Grand Banc au nord-est des Cayes du Nord. La pinque exhale un fumet sur plusieurs milles malgré le lavage quotidien de la cale à grande eau. A chaque prise du quart de jour (4 h) on arme l'archi-pompe. Les godets, au grand dam des hommes hors quart – les terriens - sont souvent bloqués par de la paille souillée. Plus encore pour Hippolyte le charpentier & ses aides qui doivent démonter chaque fois pour réparer.
La pinque Reyne de Saba fait escale au comptoir d'Andross & y livre son odorante & bruyante cargaison pour la plus grande satisfaction de tous à bord.

François décide d'établir sa croisière au large de La Havane. Las, les gardes costes & autres chasse-marées y sont très actifs & fort suspicieux.
Cap à l'est par l'Ancien Canal de Bahama entre les Isles dîtes Des Jardins du Roy & la Basse de Saint Nicolas.

Vers la mi-Février, à l'ouest de l'Isle Macarey, sur une route maritime très fréquentée où Reyne de Saba croise en maraude, elle est prise en chasse par deux chebecs pirates. Aucune chance d'échapper. L'un d'eux, après cinq bordées meurtrières de précision, l'aborde & la prend.
François & une douzaine de survivants sont abandonnés sur la chaloupe mais, parvenu à moins d'un quart d'encablure les scélérats ouvrent le feu au canon sur l'embarcation. Celle-ci a été disloquée au second boulet.
François est sauf. Il a été projeté en l'air quand l'avant de la chaloupe a été fracassé.
Il reprend ses esprits pour découvrir qu'il s'est accroché, bien qu'inconscient, au mâtereau de la chaloupe qui n'avait pas été guindé. A une vingtaine de brasses (environ 30 m) Anselme Dervieux vit encore mais ce dernier, accroché à quelques débris flottants, a la cuisse gauche traversée par le tronçon d'une rame. Le sang attire rapidement plusieurs requins. D'où il est, François voit le capitaine d'arme brusquement soulevé plus qu'à mi-corps, le bras gauche déjà arraché à l'épaule & propulsé plus loin à une vitesse étonnante. La course fantastique a éloigné de François de près de dix perches (70 m) l'horrible festin & comme lui-même n'a aucune blessure saignante, les monstres le délaissent.
Revenir en haut Aller en bas
Talbot
Matelot
Talbot

Messages : 107
Date d'inscription : 07/10/2018

Infos
Nationalité: Français Français

Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce Empty
MessageSujet: Re: Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce   Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce Icon_minitimeDim 24 Mar 2019 - 15:41

François sentit vaguement qu'on lui glissait un bout sous les aisselles, qu'on le soulevait & le sortait de l'eau, qu'on le déposait sur un pont. On lui donna à boire gouttes à gouttes, on le sangla sur une portière & le descendit jusque dans les tréfonds du navire inconnu où on le coucha, lui appliqua onguent & embrocation malodorants sur le visage & le haut du corps, le couvrit.
Il dormit trois jours & deux nuit. A son réveil il réclama le boire & le manger. On le nourrit d'un léger gruau. Il dormit à nouveau encore tout un jour & une nuit.

Enfin, il reprit ses esprits. Ses hôtes lui expliquèrent qu'il se trouvait à bord de La Sainte Hermine. On l'y avait recueilli lui sembla t-il quatre où cinq jours après l'attaque de Reyne de Saba par les pyrates. Il avait été recueilli totalement imbibé d'eau, la peau toute flétrie & ratatinée, les épaules & le visage - toutes parties hors de l'eau – gravement brûlés par le soleil & le sel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce Empty
MessageSujet: Re: Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce   Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Où le capitaine Talbot prend la mer comme capitaine armateur au commerce
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CLONE WARS - CAPITAINE REX
» Capitaine de Géreaux Libourne
» Capitaine Manhès, aide de camp de Murat
» Quel est votre capitaine préféré ? Argumentez !
» Nouveau Capitaine-Commandant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au fil de l'eau-
Sauter vers: