Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 Ce moment où le passé et le destin peuvent se rencontrer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
potter
Gabier
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 13/06/2011

Infos
Nationalité: Espagnol Espagnol

MessageSujet: Ce moment où le passé et le destin peuvent se rencontrer...    Mer 4 Sep 2013 - 10:21

Assis sur le bastingage de son Endoloris amarré dans un port des Antilles, le jeune homme fixe l'horizon, les yeux dans le vague, un beau livre dans les mains.
Sur la couverture de cuir rouge, on pouvait clairement discerner un gros calamar noir...

Quelques heures plus tôt.
Alors qu'il marchait dans la ville, à la découverte de ce nouveau monde qu'il ne connaissait pas encore, il entendit :

-Pssst

Il se retourna et vit un homme qui le regardait, le sourire aux lèvres, depuis l'embrasure d'une porte. Potter, intrigué s’avança vers l'homme, une main innocemment posée sur sa rapière. Geste futile, il s'en rendit compte bien assez vite, alors qu'un gros bonhomme se tenait dans son dos, une dague clairement pointée sur son dos.

- Avance, ou j te troue, là, en pleine rue.

Implacable, aucune trace d'hésitation dans la voix de l'homme. Potter n'avait pas le choix, soit il faisait ce qu'on lui disait, soit il mourrait, déjà, quelques heures seulement après son arrivée dans les caraïbes. Il avanca, pour finalement entrer dans une pièce sombre, par la porte depuis laquelle le premier homme l'avait appelé.

"Stratagème bien rodé" ne put s’empêcher de penser le jeune homme, avant qu'un violent crochet du droit ne vienne lui percuter la mâchoire, l'envoyant au sol et lui faisant perdre toute notion de l'espace et du temps. Lorsqu'il revint à lui, il était attaché à une chaise, dans une pièce, éclairée par une fenêtre qui laissait filtrer les rayons du soleil, dans laquelle ne se trouvait qu'une table et une seconde chaise, vide. Au fond de la pièce, une porte, par laquelle un homme entra.

Il était bien habillé, l'air fier et distingué. Il ne faisait pas partie des deux hommes qui avaient organisé son enlèvement, c'était une certitude.
L'inconnu coupa Potter de ses pensées

-Qui es-tu ? La voix était froide, assurée et prouvait une détermination sans faille.
- Andrea Potter. Il avait répondu du tac au tac, sans une once d'hésitation... un nouveau coup lui fut porté au visage, si violent qu'il faillit faire basculer la chaise. Potter tenta de tenir bon.

L'homme haussa le ton.

- Qui es-tu vraiment ?!
- Mais je suis Andrea Potter! Je ne vous mens pas...! Il se raidit en l'attente d'un coup qui n'arriva pas.

L'homme s'était assis sur la chaise face à lui et était entrain d'allumer une pipe sur laquelle était gravée un dessin qu'il ne parvenait pas à discerner. Il murmura...

- Est-ce que c'est vraiment possible ? Il était censé être mort sans avoir jamais eu d'enfant...

Puis plus fort :

- C'est vrai que tu lui ressemble...

Il sortit de sa poche une feuille sur laquelle était dessiné le portrait d'un homme, il la montra à un Potter estomaqué. Il avait face à lui un portrait qui à quelques détails près, comme une cicatrice près de l’œil, aurait pu être le sien!

- C'est lui, le véritable Andrea Potter. Le dernier grand octopus de la Hermandad del Calamar... Un jour, il a disparut en mer, avec ses deux bras droits, alors qu'ils s'apprêtaient à remplir un contrat pour la confrérie. Personne n'a su prendre sa relève et la confrérie, jadis si puissante, s'est enfoncée dans la médiocrité pour ne devenir, aujourd'hui, dans les caraïbes, qu'une petite compagnie inoffensive, seulement capable de rapines indignes de son histoire...

Alors qu'il racontait cela, une flamme s'était allumée dans les yeux de l'homme, une lueur d'espoir... Il se leva et détacha Potter, qui se massa les poignets, sans se lever.

- Et que me voulez vous ?!
- Ca me semble clair ? Vous êtes la seule personne qui sera capable de faire redevenir la Hermandad, la confrérie qui était tant redoutée dans le passé... Vous êtes notre salut!

Potter s'était levé et avait murmuré, plus apeuré qu'autre chose :

- Ce n'est pas possible ! Je ne connais rien des caraïbes... je ne peux pas être cette personne que vous dites...

Il se retourna et se dirigea vers la porte. L'homme ouvrit un tiroir de sous la table et en sortit un livre rouge.

- Attendez, lisez-ça... Si vous n'avez pas changé d'avis, nous ne nous reverrons jamais. Sinon, vous saurez où nous trouver.

Il lui tendit le livre.

- C'est un cahier que tenait votre ancêtre, ainsi que les Grands Octopus avant lui. Vous aurez donc une vue globale sur ce qu'est la confrérie, sur son histoire, mais aussi sur l'histoire de tous ses chefs... Potter ne le gardait jamais sur son navire, par peur de le perdre en cas de naufrage... Grand bien lui en a pris, auquel cas, se joyaux aurait été perdu...

Potter saisit le livre et s'en fut, ne sachant quoi penser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ce moment où le passé et le destin peuvent se rencontrer...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je viens de passer un très bon moment
» Quand le passé vous ratrappe, il ne pardonne pas!
» Passé, Présent et Futur
» Broder ensemble le marquoir Cadichon du Passé Composé
» J'ai passé une journée de dingue !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au fil de l'eau-
Sauter vers: