Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….

Aller en bas 
AuteurMessage
Hugues de Nozeroy
Gabier
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 54
Localisation : ile de france

MessageSujet: De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….   Jeu 19 Sep 2013 - 16:35

Quelque part dans les caraïbes en  1713 ….

C’est sûrement à la taverne la plus mal famée des caraïbes, qu’affalé sur une table dans un coin sombre un homme proche de l’ivresse réfléchissait à sa destinée, un verre de vin espagnol à la main alors que déjà 3 bouteilles du même vin gisaient vide sur le sol …

Il est grand et, quand il était à jeun, surement de belle prestance, il est habillé à la mode madrilène, sa veste, de brocart, étaient très ajustées en haut, et en bas, elle s'évasait du corps, laissant une place pour l'épée, les manches sont aussi ajustées et ornées de galons dorés ,coiffé d’un chapeau en feutre et empanaché, avec une plume de faisan en garniture.

Mais malgré son état d’ébriété avancée on pouvait deviner chez cet homme une certaine prestance, voire une rigueur due à son éducation et à son rang…

"-Aubergiste…. Une autre……" hurla-t-il en désignant la bouteille vide ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piotr Curtiss
Gabier
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 31

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….   Ven 20 Sep 2013 - 13:28

Une bouteille vint frapper le socle de la table, et un homme svelte, le visage taillé à la serpe, et un air nordique s'assied à la table.

-Faute d'aubergiste, voilà un compagnon pour t'accompagner sur la route de la soif!

à voir la couleurs rouge des yeux de l'homme, il a déjà parcouru quelques bornes sur ladite route.
Il verse dans le verre du noble éraillée, puis dans le sien, un peu du contenu trouble, ou flottent des feuilles, de la bouteille sus-mentionné, et lève son verre à la lumière pour trinquer avec lui.

-C'est une recette à moi : du citron vert et de la menthe que je fais macérer dans du rhum et de l'alcool de patate. Une pointe de piment de Cayenne, et du chanvre. N'en boit pas trop, sinon c'est plus toi qui vide ton verre, mais ton verre qui te vide !
Pour les femmes, les précieux, et les matelots, on rajoute du sucre de canne.




-Au fait, je ne me suis pas présenté, Piotr Curtiss, capitaine d'une bande de traine sabre Hollandais ! De vrais hommes loyaux... à leurs drapeau ! Faut croire que je les ai inspiré en hissant le drapeau noir ; Depuis que je leurs ai montré l'exemple, ils lambinent à la tache ! Non pas que ce soit des feignasses ou des marins d'eau douce ! Non, ils regrettent le protectorat de leurs chère patrie ! Ils n'ont toujours pas compris que la vraie liberté, c'est celle que l'on va chercher avec les dents, et pas avec la langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antresharks.forumactif.org/
Hugues de Nozeroy
Gabier
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 54
Localisation : ile de france

MessageSujet: Re: De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….   Ven 20 Sep 2013 - 14:31

Hugues regarda le nouveau venu d’un air étonné, qui c’est ce type-là ? , ce dit ’il, lui qui se préparait a sombrer dans l’alcool  et dans la solitude afin d’oublier son infortune.
Soit se dit‘il quitte à ruminer sur mes malheurs autant partager mon ivresse avec cet inconnu.

-Hugues Cousin de Nozeroy....  se présenta-t-il avec une haleine digne d'un tonneau de vinasse  - Hips ....Enfin ce qu’il en reste…

-Tu tombe bien .. je suis saoul certes mais j’ai envie de parler alors assis toi..... et écoute l’histoire d’un pauvre type qui a foutu sa vie en l'air.

-Comment en suis-je arrivé la ...... Moi, un Cousin de Nozeroy, un rejeton de cette grande famille de Franche-Comté dont les ancêtres s’étaient tant illustrés au service des seigneurs de Chalon et du Saint Empire.

il repasse encore dans sa tête cet extrait de ce titre d’anoblissement signé de la main même de Charles Quint.

« Ayant reconnu les mérites personnels, la science sublime, la doctrine entière, la sagesse sincère et irréprochable, les qualités surnaturelles qui sont attachées à nos bien aimés Gilbert, docteur en la théologie, Hugue le Vieux, Hugue le Jeune, Antoine et Jean Cousin frères, nous avons bien voulu leurs accorder notre grâce impériale, avec toute l'étendue de notre libéralité caesaarienne et de notre Saint-Empire, comme à des personnes d'un mérite excellent, doué de qualités sans pareil, distingué par leurs science et vertu éminente, en quoy ils excellent, méritants par là les récompenses qu'ils doivent attendre de notre reconnoissance. Laquelle reconnoissance ils ont mérité par le grand attachement qu'ils ont eu et témoigné envers notre personne sacrée et notre Saint-Empire, par l'étude de la vertu, par leur doctrine sublime, l'intégrité de leurs vies, et l'observation la plus exacte de la religion la plus pure qu'ils ont fait connoitre avec ardeur dans la défense de nos maisons d'Autriche et de Bourgogne.
Spécialement Hugue, qui s'est distingué et signalé par les marques les plus authentiques, les services les plus grands, par le courage invincible dans toutes les expéditions tant de terre que de mer et même dès ses plus tendres années, exposant sa vie contre l'ennemy commun du nom de chrétien, tant en Hongrie que dans le périlleux voyage de Tunis et spécialement dans la Gaule Narbonoise contre l'ennemy commun, et spécialement dans la défense de notre Château neuf assiégé par les turcs, où ledit Hugue fut non seulement blessé, mais pris par les dit Turcs et conduit en captivité chez les infidèles et chargé de chaînes et enfermé en un cachot pendant quatre années.Il n'en est revenu que racheté par une grande somme d'or, et ensuite s'est rendu en notre cour souveraine de notre ville de Valence en Espagne, qui nous a fait un détail très circonstancié des affaires des Turcs, de leurs fortifications, munitions, de leur forteresse de Nézoré de leur flotte qui a infecté notre royaume de Sicile l'an quarante-deux et qui a fait connoitre avec une foy pure et une intégrité sans pareille………. »



- Et bien mon gars, bois et écoute l’histoire de ma vie….

Mes glorieux ancêtres, dont Hugues le vieux, dont je porte le prénom, avaient fait la renommée de la famille,  avec ce titre d’écuyer, certes le premier dans l’échèle de la noblesse, la route de la gloire et de la fortune leurs semblaient ouverte, mais le destin et la rapacité des grands de ce monde en décida autrement.


Hugues pris une pause, rota...et s’enfila un nouveau verre de vin …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piotr Curtiss
Gabier
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 31

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….   Ven 20 Sep 2013 - 16:30

-Hang!
Voilà une langue aussi bien pendue qu'un Pirate à la retraite !
Si je touchais une piastre pour chaque mot qui m'tombe dans l'oreille, j't'engagerais a m'faire la conversation Toute la journée. A causer comme tu l'fais, ça ne m'étonne pas que tu n'arrive point a t'humecter assez le gosier !
En ce qui me concerne, je ne suis le descendant de rien ! Y'a bien un aïeul qui s'est illustré auprès des nobliaux francais, même qu'il s'est hissé au rang d'amiral !
Mais jamais qu'ils ont voulu lui accorder de titre. Sous prétexte qu'il aimait pas bien les Espagnols, qui sont devenus comme qui dirait copains comme cochons avec les nobliaux d'en haut une fois que le roi l'a canné !

Alors tu vois, je ne suis que l'arrière petit fils d'un de ces marins, a qui on a fait miroiter fortune et droits, mais a qui on a jamais voulu faire croquer du vrai luxe, des vrais droits des puissants.
C'est comme ça qu'il a fini sa vie à s'encanailler dans les bordels... Et me voilà !


Il tape sa poitrine du plat de ses deux mains:

-Jeune marin fringuant, je fais dans la négoce, mais avec toutes ces taxes... on ne fait pas fortune rapidement ! Alors il m'arrive de temps à autre de faire un peu de contrebande. Oh, rien de bien méchant ! Amener quelques fers par-ci par là, des canons et de la poudre à des rudes gaillards, détourner des convois... transporter des nobliaux comme toi qui préfèrent rester anonymes...

Baissant le ton et faisant un clin d'oeil:

-Alors je me disais, en voyant ton allure et tes frusques rutilantes de boutons dorés, tu chercherais pas les services d'un capitaine malin d'un navire véloce et discret à tout hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antresharks.forumactif.org/
Hugues de Nozeroy
Gabier
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 54
Localisation : ile de france

MessageSujet: Re: De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….   Lun 23 Sep 2013 - 20:17

Hugues entendit à peine la proposition de son compagnon de beuverie, qui était certes un rustre mais il avait quelque chose d’intéressant, voire d’attachant, ses services pourquoi pas, mais pour le moment  la seule chose qui l’intéressait c’est qu’il avait devant lui un type sur lequel il pouvait décharger sa peine et saouler de ses paroles.

Donc posant son verre il reprit son monologue, ponctué, l’alcool aidant, de pauses de plus en plus fréquentes


-J’en étais ou ?  …  A oui  donc…les multiples guerres engendrées par les Français afin de reprendre le comté allaient avoir raison des fils de ma famille. Ils y laisseraient leurs vies les un après les autres, et d’autres rentrés dans les ordres allaient encore un peu plus affaiblir notre nom, mon père et moi fûmes les derniers mâles de cette glorieuse branche.........

- Jamais... Jamais nous ne pûmes acheter les terres qui auraient pu asseoir notre dynastie, malgré les mariages des filles de notre famille, le nom des Cousin de Nozeroy allait sûrement disparaître avec moi…..


Hugues sentais que son public commençait à s’endormir doucement donc il éleva un peu la voix

-Mais …. Revenons à ma propre histoire, né en 1678, oui 1678 cette date maudite qui scellera l’annexion de la Franche-Comté au royaume de France et ceci quelques années après cette terrible campagne de Louis XIII, la guerre de 10 ans comme elle est nommée, ce conflit décima presque la moitié de la population de notre région et fit des ravages dans ma lignée........

- A ma naissance mon père, avant de tout perdre, quitta avec les biens qui lui restaient le pays de France pour l’Espagne, il espérait y trouver un nouveau départ et grâce à son nom y refaire sa vie, peine perdue il n’y rencontra que le dédain, la noblesse espagnole lui fit vite comprendre qu’il n’était point à sa place.

- Mais c’était un homme plein d’entrain et de ressources, loin de se laisser abattre, il acheta avec le peu d’argent qui lui restait un petit négoce de café, et un navire, il voulait recommencer une nouvelle vie, son navire fit plusieurs allers/retours au Nouveau Monde, mais une tempête en vint à bout, dernière tragédie d’un drame, mon père n’y survit pas, de désespoir il périt, ruiné…

- Quelques années avant, à mes 17 ans, ce père, fidèle à la tradition familiale, me fit entrer dans la carrière des armes, je servit donc la couronne d’Espagne, comme mes ancêtres, jeune homme écervelé et fougueux, je m’y fit vite des ennemis, mon père profita donc d’un des voyages de notre navire de commerce pour m’expédier dans une des colonies espagnoles du Nouveau Monde le temps que mes petites affaires s’arrangent, comme il se plaisait à me dire.
- Il avait réussi, grâce à son commerce, à s’y faire quelques connaissances et me fit engager comme lieutenant de marine dans la flotte royale, moi, un homme de la terre, sur un navire. Les débuts ne furent point brillants mais avec le temps et l’expérience, le métier de marin commença à me plaire.


Voyant le sieur Curtiss plonger de plus en plus dans son verre, Hugues repris de plus fort...

-Mais.... grand dieux ma destinée me rattrapa, j’avais gardé de mon passage en Espagne une profonde aversion pour cette nouvelle noblesse, qui avait acheté avec leur charge leur titre, à mes yeux, ils n’ont aucune légitimé, seul les actes de bravoure peuvent apporter une telle récompense, et moi qui, issu de cette noblesses des armes, je me trouvait devoir obéir à ces fils de riches bourgeois qui avaient acheté leur titre, au temps de mes glorieux aïeuls, les leurs n’étaient sûrement dans le meilleur des cas que des petits bourgeois qui rampaient devant leur seigneur … toute cette injustice me poursuivra tout au long de ma vie, et ce qui devait arriver arriva, un mot de travers.. un duel …. un mort, mais pas n’importe lequel, le propre fils de ce parvenu de gouverneur.
La sentence tomba, la mort, je fus emprisonné, mais profitant d’un moment de négligence d’un garde, je réussis à m’enfuir en volant un navire.

Le décret tomba : en plus de la peine de mort je fus condamné pour acte de piraterie.



Ses derniers mots dits, Hugues... vida un nouveau verre et frappa sur la table d'un poing rageur en hurlant.

-Voilà. Le pas était franchi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugues de Nozeroy
Gabier
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 54
Localisation : ile de france

MessageSujet: Re: De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….   Lun 7 Oct 2013 - 11:32

Hugues et Piotr depuis quelque temps, étaient observés par une bande de soudards de la pire espèce, ceux-ci n’attendaient qu’une chose, que l’alcool fasse le travail à leur place.

Le plus vieux dis aux autres :

- T’a vu le baronnet là-bas dés s’il s’embatre, on l’emmène dans la ruelle, on l’occis et on le détrousse, rien que de ses frusques on pourra se péager toutes les puterelle de la bordellerie.

Un de ses comparses lui chuchota

- et pour l’autre type..

La réponse fut cinglante.

-pas de témoins ... y'a une prime sur les deux zig morts ou vif..

Tandis que son acolyte de beuverie était déjà depuis longtemps endormi sur le zinc, ce qui devait arriver, arriva la quatrième bouteille eu raison d’Hugues qui s’écroula sur la table dans un dernier râle.

-... Comtois, rends-toi ! Nenni, ma foi !......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piotr Curtiss
Gabier
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 31

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….   Lun 7 Oct 2013 - 12:20

Piotr s'accrochait à la mélopée de la voix fleurie de Hugues, ses consonnes caressantes, ses voyelles enrobantes... Il y avait longtemps qu'il ne luttait plus, et il avait laissé son esprit vagabonder loin de l’air lourd de la taverne. Son verre diffusait des vapeurs hypnotiques.

Lorsque Nozeroy haussa le ton pour réveiller son comparse, il eu un bref sursaut qui fit basculer la bouteille de "quelque-chose" et son contenu se renversait maintenant sur le sol.

Piotr entendait le liquide s'écouler, et ses paupières s'écroulèrent comme des voiles se déploient le long d'un mat ; puis se gonflant de vent, l'emmenèrent loin.



  • Il observait maintenant un horizon azuré-mer, tamponné de nuages comme une peinture à l'éponge, du haut d'une falaise. Une cascade se jetait dans la mer en contrebas avec un bruit d'eau assourdissant. Il leva les bras en croix, et il se laissa tomber.

    L'air lui emplit les oreilles, le nez, les cheveux... puis l'eau lui claqua au visage.

    Il s'enfonçait dans l'eau, et essaya de remuer bras et jambes... mais plus rien ne semblait répondre. Il chercha ses membres, mais iln e se reconnu plus lui même. Il ouvrit la gueule pour hurler... et l'eau s'engouffra en sa gorge. Et il ne comprenait pas, il ressentait.

    Il n'était plus homme.

    Alors il la sentit.
    L'odeur métallique sang. Elle était partout, il la ressentait s’immiscer entre ses crocs jusque sa langue, au travers de ses branchies. Quelque chose rependait ce fumet dans l'eau à quelques miles. mais il n'y voyait plus à moins de deux mètres. Son bulbe olfactif suivait la trace, tenace, quelque part... elle l’obsédait.

    Il sentait sur sa peau de shark les mouvement autour de lui. Il comprit qu'il devait se diriger en s'aidant de sa peau, et de son nez.

    ça s'agitait à la surface. Il y fonça gueule béante.

    Il attrapa un de ces membres qui troublait l'eau qui était maintenant son antre. Il sentit alors la chaleur envahir sa gueule, et il semblait y avoir quelque chose de familier. Il secoua la tête de gauche à droite et arracha ce qui lui parut être une jambe. Il lâcha sa prise, et fonça à nouveau. Cette fois, il attrapa le tronc et bondit hors de l'eau avec sa proie dans la gueule. Enfin il pouvait voir son gibier, et il reconnut un visage familier.

    La personne qu'il mettait tant de hargne à réduire en charpie, c'était lui même.

    Il venait d'assister à sa propre mort, depuis l’œil du bourreau.



Piotr se réveilla en sursaut, il était vraisemblablement tombé de sa chaise, son compagnon ronflait sur la table, un bras ballant vers le sol, et l'autre callé sous la tête.
Il avait encore ce gout de sang dans la bouche, et il comprit alors d’où lui venait cette sensation de chaleurs.
Sa jambe droite était en flamme, et gagnait sur sa veste. Il avait dû embarquer la bougie avec lui.
Il roula sur le sol pour s'éteindre, mais cela ne fit qu'attiser les flammes. Il plaqua sa main au sol pour se relever et courir vers le port, mais un cinglant picotement le lança dans la main. Des tessons de bouteille de vin!.

Il vit alors approcher quelques gaillards avec un air pas franchement amical, gourdins, et lames au clair.

S'en était fini de Piotr Curtiss, ses aventures et mésaventures se terminait donc ici? Dans un rade craignos ? Mais qu'en était-il de sonrêve ?

Il se releva malgré la douleurs dans la main, et les flammes qui lui lardaient la jambe et les côte. Il tituba. Se mit face à ses assaillants, et hurla la gueule en sang, tel un diable mangé par les flammes :

-Venez ! Je vous attends! Je suis Piotr Curtiss, et je n'ai pas peur ! Le jour où la mer me reprendra n'est pas encore venu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antresharks.forumactif.org/
Vincenzo Doria
Quartier maître
avatar

Messages : 930
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 37
Localisation : A l'Ouest

Infos
Nationalité: ???

MessageSujet: Re: De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….   Dim 13 Oct 2013 - 13:01

Un balourd s'avança en levant haut son gourdin, pour l'abattre sur la caboche de Curtiss, sur de sa force.
Mais un gentilhomme jusqu'ici discret, fit volte face du comptoir où il était accoudé en solitaire, et para l'attaque en décapitant le morceau de bois avec son sabre d'officier ouvragé.


"Et ben alors on dit pas merci, sieur pochard?"

Un sourire carnassier ponctua la remarque du capitaine aux somptueux atours. Avec sa veste de brocart bleue, ses manches bouffantes en dentelle, et son galurin à plumes, il avait tout d'un riche bourgeois, pour ne pas dire d'un hidalgo exilé.

Un instant éberlué par la tranchante parade, le malandrin jeta de rage le morceau de bois, qui rebondit sur le dos de Hugues.
Mais il n'eut pas le temps de dégainer son coutelas à la ceinture. Doria lui planta un coup de coude en plein dans le pif, suivit d'un coup de pied qui l'envoya valdinguer.

Exécutant une moulinette de sa patte gauche, Doria feinta puis envoya une touche fulgurante au visage sur le premier venu, tout en extension, en appui sur sa jambe gauche. Son attaque fut esquivée par le malheureux de justesse, mais pas le tir à bout portant venu de sa main droite.


"Carlos! Je te paye pour quoi? Aides moi à déflorer ces baltringues!"

Une véritable montagne se leva du fond de la salle. Bousculant gentiment Curtiss sans le vouloir, il vint se placer aux côtés de Doria, dégaina une vieille francisque rouillée, et adressa un sourire édenté à son chef.

"Avec plaisir patron."

Voilà qui rééquilibrait sensiblement les comptes....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piotr Curtiss
Gabier
avatar

Messages : 480
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 31

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….   Lun 14 Oct 2013 - 19:02

Jusqu'ici remonté comme une pendule à ressorts, Piotr avait eu du mal à comprendre ce qui venait de se passer. à peine avait il fait face en hurlant comme un cabot gardant sa gamelle, que deux gars étaient tombés devant lui comme des mouches. Il contrôla son haleine d'un air sceptique... Ce fut la bourrade de Carlos qui le fit revenir à la réalité et il profita de la cohue totale pour bondir comme un fauve sur le dos d'un des assaillants qui se mit à courir en tous sens, le feu à la chemise, hurlant comme une harpie, bousculant tables, chaises et tabourets. L'affrontement continuait du côté du coquet capitaine venu à la rescousse des deux pirates assoupis par l'alcool. Les clients de la taverne jusqu'ici placides spectateurs, habitués aux querelles de marins, commencèrent à s'agiter lorsque Curtiss toujours chevauchant un des bandit fonça sur les barils empilés au fond du bastringue.

Une formidable explosion projeta notre cavalier et sa monture vers le centre de la pièce. Les clients se ruaient vers les sorties en se bousculant et piétinant les malchanceux tombés parmi le troupeau. Si le souffle avait éteins la chemise et le pantalon de Piotr,  il avait en revanche allumé un beau bucher de mobilier dans la taverne. Sa monture avait beaux être morte, Piotr s'acharnait encore à lui réduire le crane en confiture de mûre - avec morceaux - quand il sentit alors une main sur son épaule. Son poing partit avant son regard. Il rencontra une surface molle, et son coup fit quelques vagues dans le coussin de graisse. Il leva les yeux et reconnu Carlos pris d'un grand rire niais. Il recula de quelques pas, et tomba assis sur une chaise.
Autour de lui, les cadavres démembrés des malandrins venus les détrousser. Il aperçut alors un sourire animal derrière Carlos, et des yeux de fouine qui le fixaient amusés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antresharks.forumactif.org/
Hugues de Nozeroy
Gabier
avatar

Messages : 445
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 54
Localisation : ile de france

MessageSujet: Re: De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….   Mer 16 Oct 2013 - 12:55

Hugues dormait profondément, l’alcool avait eu raison de lui, cependant il sentit un choc sur le dos …

-Arrrrrrrr….. Bande de soudard ….. laissssssez moi dormirrrrrrrrrrrrr ……..

A peine ses mots prononcés il se retourna sur le côté et repris de plus belle ses ronflements, des cris vinrent encore le déranger dans son sommeil.

-Putrailleeeeeeeeee ….. respectez le sommeil d’un honnête hommeeeeeee …. hurla t’il en envoyant droit devant lui la bouteille de vin vide qui trainait sur la table.

Une énorme déflagration finit de le réveiller, tout en se demandant pourquoi une simple bouteille avait fait autant de bruit, il se jeta sur le sol par pur reflex et il tombât la tête la première dans un sceau remplis d’un liquide assez nauséabond, ce contact  liquide et fétide finit par lui faire reprendre une partie de ses esprits ,et la première chose qu’il vit fut le visage d’un ruffian aux yeux vitreux étalé sur le sol a 10 cm de son nez, le type lui sembla bien occis.

Puis se levant difficilement et en titubant, une vision d’apocalypse s’offrit à ses yeux ….
La taverne était sans dessus-dessous, les tables et les chaises étaient éparpillées sur le sol, un espèce de fou furieux tappait a s’en démettre les épaules sur ce qui ressemblais vaguement a une tête de ce qui devait un jour avoir été un homme, dans un coin une espèce d’énorme singe poilu riant comme un dément était assis sur la seule chaise encore intacte.

Hugues se demandait ou il avait atterri, il fit un rapide état de la situation, il se revoyait, buvant tranquillement, en racontant sa vie à un marin de passage, puis un trou noir et maintenant il se retrouvait dans une auberge a moitié détruite entouré de cadavres, en compagnie de 2 dingues et en plus ........ il puait comme une latrine mal lavée …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincenzo Doria
Quartier maître
avatar

Messages : 930
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 37
Localisation : A l'Ouest

Infos
Nationalité: ???

MessageSujet: Re: De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….   Ven 18 Oct 2013 - 17:15

"Carlos....explique moi pourquoi j'ai une grosse bosse, et pourquoi je suis couvert de pousque?"

"Pardon chef!"

Le colosse perdit son large sourire, et s'empressa d'épousseter les frusques luxueuses de son capitaine, qui tira une chaise branlante pour y poser son cul, et lancer derechef:

"Et bien les gars, vous m'en devez une je crois. Quelques s'condes de plus, et vous vous faisiez ouvrir tripaille pour quelques piastres de plus. J'ai vu la mise à prix sur vos caboches, et ça paye plutôt pas mal. D'ordinaire j'aurai bien cédé à la tentation, mais vos bouilles me déplaisent guère, et j'ai besoin de nouveaux capitaines chez les Sharks. Z'avez besoin que je vous fasse le topo sur qui j'suis?..."

"Senor..."

Recoiffant son chapeau de plume avec soin, Doria se tourna vers la petite voie hésitante qui venait de derrière le comptoir.

"Quelque chose à y redire taulier?"

"Vous avez ruiné ma taverne! C'était pas prév..."

Vincenzo dégaina sa seconde pistole sans crier gare, et lui logea une balle pile entre les deux yeux. Ce dernier reprit d'un ton désinvolte:

"Tu vois Carlos, toujours garder une seconde pistole chargée sur soi pour les cas d'urgence...."

"Chef, il était quand même pas très dangereux.....en plus il..."

"Que tu crois...tais toi, ce pebron nous aurait vendu tous les quatre à la milice après un tel carnage. Tu crois pas qu'on va lui rembourser son taudis aussi? Pas de témoins, crois moi ça vaut mieux. Allez, en tartane Georgette! Messieurs, je vous invite à mon bord pour discuter de tout ça dans de plus amples détails si vous désirez...."

"Chef, j'ai les oreilles qui sifflent."

"On s'en fout."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la noblesse à la piraterie, juste un pas ….
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOUIS XIII LE JUSTE (14/05/1610-14/05/1643) Denier tournois de Navarre - 1635
» [Sollogoub, Tania] Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous
» Double tournois type warin, Louis XIII le juste 1642 H
» Noblesse oblige (Kind hearts and coronets)
» juste prix mini revo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au détour d'un chemin-
Sauter vers: