Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 Manifeste de Libertalia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vincenzo Doria
Quartier maître
avatar

Messages : 930
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 37
Localisation : A l'Ouest

Infos
Nationalité: ???

MessageSujet: Manifeste de Libertalia   Jeu 9 Jan 2014 - 13:17

Les rires et les chants du réveillon raisonnaient encore dans les chaumières lorsque les hommes de Doria se mirent au travail, clouant ça et distribuant là sur les portes, les devantures, et les places publiques.

La propagande devrait être diffusée aux quatre coins des Caraïbes! Si certains avaient cru un instant que l'ancien Great White des Sharks serait resté en retrait, il n'en serait rien. La fin des Sharks comme la création des Marchombres n'avait en rien entamé l'ambition ni la détermination de Doria d'entrer dans la légende.

C'est cela qui lui manquait avec sa bande de requins, une cause, même perdue.... un espoir qui ferait vivre, capable de faire se lever des maelströms, qui sèmerait si possible le feu aux poudres!
Aussi s'était il employé ces derniers temps à y réfléchir avec quelques compagnons.

Une utopie bercée d'illusions, lui aurait rétorqué la majorité de ses confrères pirates. Peut être avec raison, mais il n'en avait cure, tout comme il n' avait rien à cirer des beaux parleurs qui ne manqueraient pas d'attaquer cette cause sur le terrain de sa propre personne.

Sadique, sans honneur, cruel....il l'était, il assumait, alors quoi? On faisait pas d'omelette sans casser des œufs. Qui rêver de mieux pour une bonne sédition qu'un bras armé très musclé qui ne s'embarrasse pas de compromis?

A présent, il était temps de propager sa peste. Le temps de passer à l'action arriverait bien assez tôt. Et c'est avec un certain plaisir, non dissimulé, que Doria découvrait les premières rumeurs qui découlaient de son Manifeste de Libertalia....

Rien en somme à côté de la surprise qui suivrait......




MANIFESTE DE LIBERTALIA


Messieurs les puissants et leurs tristes sbires, l'age d'or de la piraterie a ouvert une nouvelle ère, celle de la liberté! Depuis les ports libres des Indes Occidentales, nous lancerons des raids pour déclencher une crise impériale, en nous attaquant aux échanges entre les empires et leurs colonies, en écrasant le système d'exploitation global, d'esclavage, d'asservissement des consciences à l'Eglise, et de colonialisme.

En opposition à cette société oligarchique qui est celle des monopoles et des privilèges pour une minorité, de l'absolutisme, de la guerre, de l’esclavage, de l'endoctrinement catholique et j'en passe..... où la famine et la misère côtoient une richesse inimaginable, nous avons décidé de créer un monde qui nous est propre, où nous aurons le choix par nous-mêmes.
Un monde de solidarité et de fraternité, où nous partagerons les risques et les gains de la vie en mer, prenant collectivement les décisions et vivant pour nous-mêmes dans le présent, refusant de servir d’outils aux compagnies commerciales, aux nobles et religieux pour que ceux-ci puissent accumuler des richesses.

J'ai nommé la république populaire de... Libertalia!
Nous invitons tous les exclus, rebelles, pauvres, boucaniers, mécréants, marrons, mulâtres, esclaves, indigènes et pirates épris de liberté à rejoindre nôtre cause.
Il n'y a nulle rédemption, que le purgatoire, alors pourquoi ne pas cultiver son Paradis, ici sur terre dans le respect de l'enseignement de Jésus Christ.
Notre cause est une cause noble, courageuse, juste et limpide : c'est la cause de la liberté. Je vous conseille comme emblème notre pavillon, ou si vous les préférez, ces devises: " Générosité, Reconnaissance, Justice, Fidélité " et " Dieu et ma Liberté ". Ces symboles seront l'emblème de notre infaillible résolution. Les hommes qui sauront prêter une oreille attentive aux cris de : « Liberté, liberté, liberté » en seront les citoyens d'honneur.

"Pourquoi notre drapeau est-il noir? Le noir, c'est l'ombre de la négation. Le drapeau noir est la négation de tous les drapeaux. C'est la négation de toute nationalité qui dresse la race humaine contre elle-même et nie l'unité de l'humanité. Le noir exprime la colère et l'indignation face à tous le crimes perpétrés contre l'humanité au nom de l'allégeance à un Etat ou à un autre. "

Chaque équipage qui rejoint notre flotte s'engage à signer le Code des Pirates:

I. Chaque pirate pourra donner sa voix dans les affaires d'importances et aura un pouvoir de se servir quand il voudra des provisions et des liqueurs fortes nouvellement prises, à moins que la disette n'oblige le public d'en disposer autrement, la décision étant prise par vote.

II. Les pirates iront tour à tour, suivant la liste qui en sera faite, à bord des prises et recevront pour récompense, outre leur portion ordinaire de butin : une chemise de toile. Mais, s'ils cherchent à dérober à la compagnie de l'argenterie, des bijoux ou de l'argent d'une valeur d'un dollar, ils seront abandonnés sur une île déserte. Si un homme en vole un autre, on lui coupera le nez et les oreilles et on le déposera à terre en quelques endroits inhabités et déserts.

III. Il est interdit de jouer de l'argent aux dés ou aux cartes.

IV. Les lumières et les chandelles doivent être éteintes à huit heures du soir. Ceux qui veulent boire, passé cette heure, doivent rester sur le pont sans lumière.

V. Les hommes doivent avoir leur fusil, leur sabre et leurs pistolets toujours propres et en état de marche.

VI. La présence de jeunes garçons et de femmes est interdite. Celui que l'on trouvera en train de séduire une personne de l'autre sexe et de la faire naviguer déguisée sera puni de mort.

VII. Quiconque déserterait le navire ou son poste d'équipage pendant un combat serait puni de mort ou abandonné sur une île déserte.

VIII. Personne ne doit frapper quelqu'un d'autre à bord du navire ; les querelles seront vidées à terre de la manière qui suit, à l'épée ou au pistolet. Les hommes étant préalablement placés dos à dos feront volte-face au commandement du quartier-maître et feront feu aussitôt. Si l'un d'eux ne tire pas, le quartier-maître fera tomber son arme. Si tous deux manquent leur cible, ils prendront leur sabre et celui qui fait couler le sang le premier sera déclaré vainqueur.

IX. Nul ne parlera de changer de vie avant que la part de chacun ait atteint 1000 piastres. Celui qui devient infirme ou perd un membre en service recevra 800 piastres sur la caisse commune et, en cas de blessure moins grave, touchera une somme proportionnelle.

X. Le capitaine et le quartier-maître recevront chacun deux parts de butin, le canonnier et le maître d'équipage, une part et demie, les autres officiers une part et un quart, les flibustiers une part chacun.

XI. Les musiciens auront le droit de se reposer le jour du sabbat. Les autres jours de repos ne leur seront accordés que par faveur

Vae Victis

Vincenzo Doria, capitaine de La Mauvaise Fortune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Manifeste de Libertalia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manifeste de Libertalia
» Karl Marx et Variety Art Works - Le manifeste du parti communiste
» La Fondation de Libertalia
» CULTIVONS LA PAIX
» Colloque Cerisy: le western.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au détour d'un chemin-
Sauter vers: