Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 L'Extravagante vie du prodigieux capitaine Espatula.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luis Espatula
Mousse
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 14/10/2013
Age : 25

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: L'Extravagante vie du prodigieux capitaine Espatula.    Ven 20 Nov 2015 - 17:49


   

   Cher Invité,

   

   Je ne suis qu’un pauvre gars qui vogue par-delà les terres, qui traverse les mers, dans une quête perpétuelle. Qui pourra assouvir ma faim, étancher ma soif, si ce n’est ta viande et ton sang ? Au diable les chiens du gouvernement, au diable les ignares qui ne savent plus savourer le doux fumet de la liberté ou profiter du goût épicé d’une vie d’aventure.

Je ne suis pas de ceux-là, je suis le gouteur de la vie. Je suis le cuisinier qui ne recule devant rien pour quelques épices. Je suis le brave qui ravira les papilles de ses alliés en brulant celles de ses ennemis. Je suis celui qui assaisonne la délivrance.



   

   Je suis
Luis Espatula





   


Dernière édition par Luis Espatula le Sam 30 Sep 2017 - 21:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luis Espatula
Mousse
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 14/10/2013
Age : 25

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: L'Extravagante vie du prodigieux capitaine Espatula.    Ven 20 Nov 2015 - 17:50


HRP:
 

La chambre était calme. Enfin, peut-on vraiment appeler ça une chambre ? Toute pièce possédant un lit doit-elle forcément porter l’appellation de chambre ? Je suis convaincu que non. Ainsi donc, la pièce était calme, la lumière vacillante de la lanterne ne cessait de décroitre et une odeur forte de tabac et de sueur emplissait son sein. Sur le lit, chacun de son côté, se trouvait un couple pour le moins atypique. Une femme à la peau gorgée de soleil, aux allures de princesses et au sourire de putain, regardait l’imposant dos du capitaine Luis Espatula. Quant à ses activités réelles, je vous laisse augurer vous-même de la princesse ou de la putain est le terme le mieux choisit.

« T’sais causer Espagnol ? » Demanda le cuisinier de sa voix brute et de son fort accent dans un français abominable. La jeune femme se contenta de lui sourire et lui de soupirer. « Bon dieu… » maugréa-t-il avant de se lever pour rassembler ses frusques sans réellement se presser, la pipe coincée entre les lèvres. Durant le processus, la jeune femme –probablement une pauvre bougresse ramenée du nord de l’Afrique- ne cessa de le fixer sans bouger. Sa peau d’ébène tranchant littéralement avec le gris clair de la couche. Sa posture lascive bien étudiée ne s’ébranla pas, même lorsque Luis se pencha pour embrasser son front en lui glissant quelques pièces sur l’oreiller. C’était de l’argent pour elle, pas pour son tyran de patron.

Il ne fallut que quelques minutes à Luis pour quitter les lieux, arpentant les rues sombres avec la satisfaction de l’homme qui s’apprête à festoyer. Il était temps d’aller retrouver ses camarades de bagarre, ses collègues d’infamies, ses frères de libertés autour d’une peinte et d’un grand festin. La taverne la plus proche du port avait été réquisitionnée séant, le jour même de l’arrivée du dernier navire. Et, maintenant que le soleil s’était couché, l’heure n’était plus aux hurlements ou aux sifflements des boulets. L’heure était à l’alcool et à la victoire.

Et l’heure était aussi à la cuisine, pour le coup. Le pas du rondouillard capitaine se fit plus pressant, se hâtant de retrouver son navire afin de ramener rapidement et avec l’aide de quelques hommes, les victuailles ramenées du large. Mais, alors qu’il approchait d’El Gaspacho, quelque chose frappa l’homme.

« QUEL EST L’CHIEN QU’A HISSE L’PAVILLON ESPINGOUIN ? M’EN VAIS LUI FAIRE FIFRE LES ORTEILS AVEC DES OIGNONS ET DU CITRON, FOI D’LUIS ESPATULA ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luis Espatula
Mousse
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 14/10/2013
Age : 25

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: L'Extravagante vie du prodigieux capitaine Espatula.    Sam 30 Sep 2017 - 21:31



« Père Estufa ? Vous rêvassez. » Le jeune homme était penché en avant, devant le regard bleu océan du cuisinier. Voilà plusieurs mois, voire années qu’il est retranché dans l’église de Santa Catalina, au nez et à la barbe de l’armée espagnole. Des semaines qu’il se faisait passer pour un prêtre traversant les mers avec bravoure pour répandre la parole du seigneur.

Luis, ou le père Estufa, était un simple prêtre sans renom. Il ne donnait pas la messe, il ne distribuait pas d’Ostie… Il se contentait sobrement d’écouter les pleurs et traverser les bancs armés de son panier en osier. Pas de cuisine, pas de sang, pas de violence… Seulement lui et ses gros bras au service de l’église.

Les hommes n’avaient pas apprécié le revirement du capitaine. Et bien qu’ils soient partis chacun de leurs côtés sur un repas d’adieu digne des plus grands rois et reines, il était inconcevable pour Espatula de revoir un jour le front lisse et luisant de son fidèle compagnon et second Gomez.

« Je repensais à mon voyage, mon fils. Des aventures trop longues à raconter, trop courte pour savourer… » souffla alors Luis, d’une voix bourrue. Il n’avait jamais parlé de son passé, à qui que ce soit. Pas fou, l’homme. Il comptait rester vivant, et si possible sans le marquage réservé aux pirates. Un traitement peu sympathique, qui continuait à lever en lui une rancœur sans bornes pour l’autorité méprisant la liberté.

« Rodrigue ? Est-ce que tu as déjà vogué ? » La voix se faisait plus éveillée, plus insistante qu’elle ne fut jamais. Il redressa la tête, le menton noyé dans sa barbe grise et l’imposant nez aquilin tourné vers le jeune homme dans la fleur de l’âge.

« Comme tous, mon père. J’ai été mousse sur des navires marchands… Jusqu’à rencontrer le seigneur. » Le vieux loup de mer eut un froncement de narine, secouant la tête avant de lâcher un profond soupire qui lui vida les poumons. Il vint passer sa main sur son front dégarnis, ramenant ses longs cheveux en arrière pour laisser le soleil faire son œuvre sur sa peau burinée par les années. L’ancien capitaine avait bien maigri, depuis.

« Parfois, la mer me manque… » Le ton était nébuleux, rêveur. Il regardait les mouettes traversant le ciel avant de frotter ses mains l’une contre l’autre. « Est-ce que tu as faim, Rodrigue ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Extravagante vie du prodigieux capitaine Espatula.    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Extravagante vie du prodigieux capitaine Espatula.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel est votre capitaine préféré ? Argumentez !
» Nouveau Capitaine-Commandant
» WIP du capitaine Flam par Duke Fleed
» [Larsen, Reif] L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet
» CLONE WARS - CAPITAINE REX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Vos histoires au détour d'un chemin-
Sauter vers: