Caraïbes 1712 - le forum

Forum du jeu Caraïbes 1712
 
CalendrierAccueilFAQCaraïbes 1712MembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherWiki

Partagez | 
 

 Ambassade de Hollande

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Christopher Gonzales



Messages : 4
Date d'inscription : 15/11/2016

Infos
Nationalité: Pirate Pirate

MessageSujet: Re: Ambassade de Hollande   Lun 27 Fév 2017 - 14:44

Le capitaine Gonzales se retira dans sa cabine afin d'écrire la missive à l'ambassadeur Hollandais. Comme il l'avait entendu dire dans les bas fonds, quiconque aborderait Geert se verrait récompensé, une aubaine pour se faire quelques piastres !

Christopher Gonzales a écrit:
Cher Ambassadeur de la couronne Hollandaise,

Je me permets de vous envoyer cette missive suite à l'abordage du capitaine Geert De Deining par ma personne. Avec les autres Capitaines de la Hermandad nous avons aperçu un navire pavillon pirate. Une aubaine pour nous. Alors nous sommes venus lui rendre une visite pour le moins amicale. Et, il est vrai que faire en sorte qu'un pirate s'agenouille suite à une discussion est très compliqué. Mais pour les hommes et un capitaine de la Hermandad il n'en est rien. Quelques coups de canons, quelques bruits de sabres et le tour est joué.

Cependant, les bruits des bas fonds nous ont mentis. Il ne s'agissait pas d'une frégate de 8 mais d'un Grand Chebec. La frégate a donc été utilisée pour récupérer des piastres, vos piastres ?

Je ne suis qu'un jeune capitaine, la récompense de 100 000 piastres me suffira.

Au plaisir d'aborder un autre capitaine aborant le drapeau pirate,


Christopher Gonzales


En signant sa missive il eut un sourire, il avait enfin pris le chemin de son ancêtre, Miguel de Santa Cruz.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raimund
Gabier


Messages : 165
Date d'inscription : 09/08/2011

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Ambassade de Hollande   Jeu 30 Aoû 2018 - 11:12

Compte rendu des commissions tenues à St. Martin le 29 août de 1718
Et transmis par barque d’avis à Curaçao à l’attention de Monsieur l’Ambassadeur von Bruggen, établi à Fort Organje.

Citation :
***

Les  commissions sont constituées de M. Martinus Meyer, Gouverneur de St. Martin président chaque commission, de deux assesseurs, M. Jacob Cohen Nassi et M. Cornelis Gijsbertsz Zorgdrager représentant les notables de l'île, de M. Sebald de Weert,  vicaire de la paroisse, et de divers témoins de circonstance.

Monsieur Bernard Hendrickx, secrétaire de M. Meyers étant indisposé, M. Hertogenbosch, écrivain de bord servant sur la Fijne Vixen, tient compte rendu desdites commissions du 29 août de 1718.

***

Liste aphabétique des dossiers d'habilitations à entrer ou demeurer au capital de la Compagnie de St. Martin des Gueux.

Claudio de Sysley (CdS), ancien de la Nouvelle Néerlande, digne batave quoiqu’à demi breton, - Dossier examiné commission de première instance.
El Raïs (ERs), ancien corsaire barbaresque, fils de tailleurs mahométan, un temps captif de l’espagnol - Dossier examiné commission spéciale.
Geert Rohuud, dit le Rude (GlR), ancien contrebandier d’Ostende, convaincu de lèse-curé, un temps passé à la piraterie - Dossier examiné commission de première instance.
Ian Muircath (IMc), ancien matelot irois, forte-tête convaincue de mutinerie, pirate endurci - Dossier examiné commission spéciale.
Jean Bouin (JBn), ancien de la GWC, né François de Marseille, un temps passé à la piraterie - Dossier examiné commission de deuxième instance.
Jeremiah Breeg (JBr), ancien soldat anglois, en fuite pour avoir fendu drôlesse à coup de sabre, pirate endurci - Dossier examiné commission spéciale.
Jeremy Fox (JFx), ancien amiral de la Navy, un temps passé la piraterie, quoique bien peigné et buveur de Rhumtea - Dossier examiné commission de deuxième instance.
Kergan de Brouwer (KdB), ancien marchand de la GWC, buveur de bière pour être fils de brasseur bruxellois - Dossier examiné commission de première instance.
Poudre van Daele (PvD), ardente orpheline de Bruges, ancienne de la GWC un temps passée à la piraterie - Dossier examiné commission de deuxième instance.
Rhaegar (RhG), ancien soldat batave, banni des armes pour faits de torture sur prisonniers de guerre - Dossier examiné commission de première instance.

***

Dossiers habilités en première instance de routine:

[CdS] : Batave à demi, mais service infaillible du pavillon des provinces unies, que demander de plus..!
[GlR]: M. Hertogenbosh jure sur sa bible bien élimée que M. Rohuud n'a jamais lésé le moindre intérêt des Provinces-Unies. Pour le reste il a déjà payé de longue date son forfait de lèse curé.
[KdB] : Le libre choix du pavillon des Provinces Unies par de M. de Brouwer père mérite la plus grande considération!
[RhG] : Batave entièrement!...chose rare s'il en est... Il paraîtrait que les infirmations obtenues sous la torture auraient grandement contribué à la reddition de la garnison française de Bouchain, il y a 6 ans de cela.


***

Dossiers habilités en deuxième instance contradictoire, sur recommandation de Mrs de Sisley, de Brouwer et Rohuud.

[JBn] : long service de la GWC puis de la CSMG sous pavillon des Province Unies. Le passage sous pavillon de fortune ne fut qu'un bref égarement qu'il est honorable de vouloir effacer.
[PvD] : long service de la GWC sous pavillon des Provinces Unies. Le passage sous pavillon de fortune ne fut qu'un bref égarement qu'il est honorable de vouloir effacer.
[JFx] :Libre choix de servir les Flying Dutchmen sous pavillon des Provinces Unies. Le passage sous pavillon de fortune ne fut qu'un bref égarement qu'il est honorable de vouloir effacer.

***

Dossiers habilités en commission spéciales d'impérieuse nécessité sur recommandation M. Rohuud, et entière caution de préjudice sur sa fortune personnelle ou a défaut aux dépends de sa personne.

[IMc] : La procès du capitaine Blye a prouvé ses tares et ses torts. Le passage sous pavillon de fortune fut fait par impérieuse nécessité de viles circonstances.
[JBr] : Le marchand auvergnat a été pendu à Portsmouth même, convaincu d'empoisonnement. Le passage sous pavillon de fortune fut fait par impérieuse nécessité de viles circonstances.
[ERs] : Service de l'espagnol sous contrainte. Le passage sous pavillon de fortune fut fait par impérieuse nécessité de viles circonstances.

***

En conséquences les susnommés après avoir renouvelé ou fraîchement fait allégeance aux Provinces Unies représentées à St. Martin par M. Martinus Meyers, Directeur de l’île sous l’autorité du Directeur Général aux Indes Occidentales, sont habilités à hisser pavillon des Provinces Unies et à entrer au capital de la Compagnie de St. Martin des Gueux dont la charte est renouvelée pour une seconde période de 3 années à compter de ce jour.

Fait à Fort Amsterdam le 29 août de 1718.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paulus Von Brugen
Mousse
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 27/04/2015

MessageSujet: Re: Ambassade de Hollande   Dim 7 Oct 2018 - 10:36

Dans la salle de jeu enfumée de l'ambassade, Von Brugen fait tourner les dès sept fois entre ses doigts avant de les lancer sur la table de jeu.

Devant lui quelques piles de jetons en nacre, un cendrier de cristal dans lequel un cigare termine de se consumer, ainsi qu'un verre de grappa importé spécialement pour lui par un de ses contacts commercial à Trevizo.

Un laquai roux vient se poster derrière l'ambassadeur. Il se gratte la gorge pour attirer son attention...

-Plait il Caspar ?

-Votre serviteur, Herr Rohuud souhaiterait des nouvelles du dossier de réhabilitation ?

-Hem... et ou est ce... "dossier" ?

-Si je puis me permettre, je crains qu'il ne prenne la poussière depuis plus d'un mois sur votre secretaire... là ou je vous l'avait posé pour que vous l'examiniez...

L'ambassadeur s'adresse à ses invités de jeu :

-Nous terminerons cette palpitant partie plus tard mes amis... Le travail m'attend...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paulus Von Brugen
Mousse
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 27/04/2015

MessageSujet: Re: Ambassade de Hollande   Dim 7 Oct 2018 - 18:48

Paulus Von Brugen se laisse choir dans son fauteuil orné de mille détails baroques démodé.

Son regard tombe sur l'épais dossier posé sur un coin de table... Il prend une grande inspiration et souffle la poussière qui le recouvre depuis déjà plusieurs longues semaines. Il en entreprend enfin la lecture. Tantôt un sourcil se relève, tantôt un rictus en coin, puis c'est un "ooooh" ou un "ah" qui vient ponctuer son étude.

Avec un raclement de gorge, il jette finalement la pile de documents là où il l'avait trouvé. Il se relève, époussète son veston; s'étire avec un craquement sonore : "Bon !"

Il fait maintenant tinter sa clochette et aussitôt le laquais roux apparait :

-Faites quérir ce "Rude" Geert ! Vous lui remettrez 10 lettres de marque Hollandaises. Nous approuvons sa démarche de recrutement pour les provinces unies. Nous avons cependant une petite mission "diplomatique" pour lui... Nous en parlerons dans ma salle de jeux. Il n'est pas interdit de mêler l'utile à l'agréable n'est-il pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raimund
Gabier
avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 09/08/2011
Age : 48
Localisation : Autour du cou de Boudewijn

Infos
Nationalité: Hollandais Hollandais

MessageSujet: Re: Ambassade de Hollande   Lun 8 Oct 2018 - 21:18



Lorsque Geert mena sa longue silhouette voutée devant les gardes de Fort Amsterdam ce jour d’octobre 1718, sa grise et lugubre mine, outre qu’elle avait de quoi émouvoir le fantôme d’un Walbeeck, d’un Heyn ou d’un Stuyvesant hantant les lieux,  masquait la multitude de sentiments contradictoires et d’interrogations se bousculant dans un crâne aussi dur qu’était sèche l’apparence du capitaine de la Fijne Vixen, pour l’heure Négociant général et Directeur élu de la Compagnie de Saint Martin des Gueux.

Que n’avait-il du revenir aux trois Gueuses* après s’en être si difficilement extirpé quelques semaines plus tôt sous le feu croisé des grenouilles et des poulpes. L’une engeance se parant d’un blanc faussement innocent, et l’autre d’un rouge visqueux masquant à peine son espingouin penchant, et ayant toutes deux jeté leur dévolu sur les îles de hollandes pour en faire le théâtre de leurs incessantes et stérile valse d’ « attrape-moi si moi j’veux pas ». La compagnie en avait perdu trois de ses navires, mais non point son honneur qu’elle avait gardé haut, refusant de s’acoquiner en quelque opportune et piégeuse compromission.

Que von Brugen ne l’avait-il pas reçu en ces heures difficiles où la Compagnie remplissait vaille que vaille la mission qu’elle s’était fixée, se faufilant d’une gueuse à l’autre sous la double menace qui l’enserrait en vue de Fort Amsterdam ?   Pourquoi diable le faisait-il maintenant quérir l’obligeant de laisser la Compagnie sous la direction Maître Fox ?  Geert n’osait penser que la prise du Héron au large de Bonaire pouvait en être la cause. Von Brugen jugerait-il illégal la charte de la Compagnie seulement avalisée par le Gouverneur Meyers de St. Martin, du moins au point d’en rendre illégitime la prise d’un corsaire françois dans les eaux hollandaises ? Les Provinces-Unies en seraient-elles rendues à ce point de pusillanimité ? Non, Geert se refusait à cette pensée…à moins que von Brugen ait grandement changé de caractère depuis l’époque où, deux ans auparavant, il s’était montré enjoué envers la Compagnie, partageant un temps une navigation qui de notoriété publique, ne rechignait en rien à faire parler la poudre…

Pire encore, von Brugen aurait-il à redire au pardon accordé à l’un de ses onze associés ?

Geert était donc planté là devant les gardes, sous un soleil de plomb comme sur la dunette de la Fijne Vixen défiant un grain de mauvais aloi, les mâchoires crispées à s’en faire éclater sa dernière molaire, le poing gauche serré contre sa ceinture de cuir qu’il prétendait de boucanière facture, et le droit enserrant comme un sceptre républicain, la Charte de la Compagnie contre sa poitrine.

***

« Geert Rohuud !» … annonça le demi-homme qui se tenait ses genoux, le cul posé sur sa caisse à roulettes et cramponné à deux fers lui rendant quelque mobilité que ses mi-cuisses ne lui autorisait plus. Boudewijn Hertogenbosch (puisque c’est son nom), ancien sacristain pour le moins défroqué de St. Eustache,  avait quant à lui malgré sa semi-stature, pris soin de bourgeoisement s’apprêter pour l’occasion ; bien que la chose fut rendue presque cocasse par la présence de la tête réduite du vieux Raimund pendant à son col.

« ..dit Le Rude », poursuivit-il un poil agacé par l’absence de réaction des gardes.

Puis grommelant à voix basse comme à son habitude : « …ce qui reste à prouver… »

***


*Aruba, Bonaire, Curaçao, dans le jargon de Geert. A différencier des trois Charmeuses que sont St. Eustache, Saba et St. Martin.

_________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand Pipelet
Gabier
avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 13/12/2013

MessageSujet: Re: Ambassade de Hollande   Ven 12 Oct 2018 - 7:46

Un jeune homme roux, pas plus épais qu'un bout, habillé d'un austère costume noir. Il se fraie un chemin entre les gardes. Il descend trois marche et s’arrête net. Il jette un œil dégouté sur le sol de la rue. Il hèle le brave Geert :

-Ahem ! Donnez vous la peine d'entrer ! Monsieur l'ambassadeur vous attend dans la salle de jeu.

Il marque une pause.

-... Pensez à décrottez vos chausses !

Il fait demi tour et semble bougonner quelque chose en hollandais.

_________________________________________________



Pour éviter toutes confusions, ce personnage est joué par le joueur qui joue Piotr Curtiss Jean-Firmin Baton.

Il ne fait qu'assurer le lien entre la rédaction et les capitaines de façon RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ambassade de Hollande   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ambassade de Hollande
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caraïbes 1712 - le forum :: La ville haute :: Par la plume et l'épée... [RP] :: Le Palais du Connétable-
Sauter vers: